Dictionnaire des citations


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
fable

"Une mère a donné à lire à  ses enfants les fables d'Esope pour qu'ils se cultivent et s'amendent. Mais il lui rapportèrent bientôt le livre, et l'aîné, très précoce, dit ceci : "Ce n'est pas un livre pour nous. Il est beaucoup trop infantile et idiot. On ne nous fera plus croire que les renards, les loups et les corbeaux peuvent parler. Il y a longtemps que nous ne nous intéressons plus à de telles balivernes !" - Qui ne reconnaît pas dans ces garçons prometteurs les futurs rationnalistes éclairés ? "

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 139).

facho

"Harfleur, le 05.08.2012 : Aujourd'hui, un facho, j'lui parle ! "Ecoute, on s'connaît pas, tu m'aimes pas, moi non plus j't'aime pas, on va essayer de savoir pourquoi"."

Lénaïg Le Touze : "Qu'elle demeure (lieux d'enfance)" in rodéo, revue n° 2 / 2013, p. 14 (1).

NOTE JMS :

(1) Cette revue est éditée par l'association rodéo, 12, rue des Fantasques - 69001 Lyon.

faim

"La faim justifie les moyens mais on a rarement les moyens quand on a faim."

Jacques Sternberg (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Sternberg et http://www.leseditionsdeminuit.fr/auteur-Sternberg_Jacques-1457-1-1-0-1.html

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, p. 111.

fake

"Qu'est-ce que le fake ? C'est tout ce qui est faux, factice, mais qui passe pour vrai à grande échelle (1)."

"[...]."

"Le fake sévit sur Internet en permanence. Il pollue l'univers de l'information. De fait, la Toile offre une extrême rapidité dans la transmission d'une information. Il suffit de quelques secondes pour qu'un événement, une photographie, une vidéo fasse le tour du monde. L'ennui, c'est qu'on a plus le temps de la vérification des sources. Le recoupement des infos, de leur véracité, ce que tout bon journaliste apprend à l'école de journalisme et qu'il se doit de faire, par déontologie."

"Aujourd'hui,  tout cela est recouvert par le tsunami du buzz (2)."

"Et ça peut faire de sérieux dégâts : un site répertorie les vingt "photos-fake" qui ont fait le buzz sur Internet en 2014. Ces images, souvent impressionnantes pour avoir réalisé un tel buzz, ne sont que des photomontages. Elles sont fausses, mais ont été tenues pour vraies par des millions d'humains."

"En 2011, l'ouragan Irène a donné lieu a des millers de photos. Une d'entre elles nous montre un requin se baladant dans les rues inondées. C'est un fake. Elle a pourtant été reprise par les journaux télé du monde entier."

"Une autre photo représente, nous dit-on, le crash aérien du vol Air France 447 Paris-Rio. En réalité, elle a été tirée de la série télévisée Lost... (3) et elle a été reprise par les journaux du monde entier."

"[...]."

Christophe Médici : Savoir gérer les personnes toxiques, Ed. Dangles, 2015, p. 26.

NOTES :

(1) Fake signifie, en anglais, article faux, truqué (SOURCE : Harrap's New Shorter. Dictionnaire Anglais-Français/Français-Anglais, France, Maury Imprimeur, janv. 1986).

(2) Buzz signifie, en anglais, bourdonnement (d'un insecte, etc.) ; bruissement (d'abeilles) ; bruit confus, brouhaha (de conversation) ; vrombissement d'un avion (SOURCE : Harrap's new shorter. Dictionnaire Anglais-Français/Français-Anglais, France, Maury Imprimeur, janv. 1986).

(3) Lost est un feuilleton télévisé américain de 121 épisodes de 42 mn diffusé à l'origine sur le réseau ABC (American Broadcasting Company) et sur CTV (réseau privé de télévision canadien de langue anglaise) de 2004 à 2010. Sa diffusion en version française s'est faite sur TF1 de 2005 à 2010 sous le titre : Lost : Les Disparus.

famille

"[...]. Une étude récente de l'université de Palo Alto (1) atteste que 80% des individus naissent dans une famille dysfonctionnelle. Qu'est-ce qu'une famille dysfonctionnelle ? Un système dont les deux piliers principaux, les parents, a priori des adultes responsables, font peser sur chaque membre des comportements négatifs destinés, consciemment ou inconsciemment, à leur nuire."

"Dès la fin des années quatre-vingts, la thérapeute américaine Susan Forward (2) nous livrait un tableau exhaustif des parents toxiques : du parent-dieu au parent absent, en passant par le parent violent, dominateur, sans oublier le parent alcoolique ou dépendant de quelque autre substance, on perçoit que l'institution familiale charrie son lot de relations toxiques dans l'esprit de tout petit d'homme arrivant sur cette terre."

"Le système familial est d'une ambivalence infernale : à la fois bain d'amour nécessaire et vital pour se construire psychiquement d'une façon "sécure" et terreau de tous les traumatismes."

"Bien sûr, il existe une gradation dans la toxicité des parents : entre la "mère placard", qui enferme ses enfants des heures entières, et la mère un peu agressive, exténuée par une dure journée de labeur, le fossé est conséquent. Entre un père qui a eu la main leste une fois ou deux seulement, excédé par ses enfants surexcités, et un père tyran, ultraviolent, qui, chaque jour, "tabasse" sa descendance, là aussi, il convient de faire une distinction."

"Quoi qu'il en soit, les hommes font vite l'apprentissage de ce qu'est une personnalité toxique."

"Sur le plan psychosociologique, nous préférons parler de "relations toxiques". Une personne devient toxique quand elle se trouve en relation avec une autre. Elle ne l'est pas forcément avec toutes."

"[...]."

"Qu'est-ce qu'une relation toxique ?"

"Une relation qui vous empoisonne l'existence. Etymologiquement, le mot "toxique" vient du grec toxicon, qui désigne un poison avec lequel on badigeonnait certaines flèches."

"[...]."

NOTES JMS :

(1) L'Ecole de Palo Alto a été fondée par Gregory Bateson (1904-1980), anthropologue (de formation) qui s'est spécialisé dans l'étude de la communication humaine et animale.

Cf. notamment l'excellent ouvrage sur ce sujet : Une logique de la communication (Pragmatics of Human Communication. A Study of Interactional Patterns, Pathologies and Paradoxes), par Paul Watzlawick, Janet Helmick Beavin et Don D. Jackson, traduit de l'américain en français par Janine Morche (Points/Seuil n° 102, 1979, 286 p.)

(2) Certains ouvrages de cette psychothérapeute ont été traduits en français, notamment : Parents toxiques. Comment échapper à leur emprise, en col. avec Craig Buick. Publié vec une préface de Danielle Rapoport (Poche Marabout, mars 2013, 352 p.)

fanatisme

"Le fanatisme est un monstre mille fois plus dangereux que l'athéisme philosophique."

Voltaire : Dictionnaire philosophique.

SOURCE : 50 phrases cultes... et drôles de L'HISTOIRE sur la guerre et l'argent, Le Point hors-série, février-mars-avril 2015, p. 3.

fantasme

"[...]. Je revendique en tant qu'artiste le droit aux fantasmes. Nous vivons une époque de transparence, d'hygiénisme moral que je trouve abjecte. Va-t-on bientôt ôter les toiles de Balthus (1) des musées ou certains Caravage (2) ? Cette notion est devenue bien pire que le péché autrefois. Pourquoi vouloir pénétrer l'esprit d'un artiste pour  mesurer son prétendu dévoiement ? Si le fantasme est interdit, si on nettoie notre intelligence au nom du conformisme de la pensée et des codes du temps, ne régneront que la bêtise et le vide. [...]."

Entretien avec Macha Makeïeff (3) in Télérama n° 3625 du 3 juillet 2019, p.4. Propos recueillis par Fabienne Pascaud.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Balthus, https://www.franceculture.fr/emissions/lart-est-la-matiere/balthus-peintre-de-la-lenteur et https://next.liberation.fr/culture/2015/02/04/balthus-le-geste-deplace_1195606

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Caravage et https://www.histoiredelart.net/artistes/caravage-707.html. Dans l'histoire de l'art, il y a également un autre peintre du nom de Caravage et qui est, quant à lui, un élève de Raphaël. Cf. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Polidoro_da_Caravaggio, https://www.louvre.fr/expositions/polidoro-da-caravaggio et https://www.larousse.fr/encyclopedie/peinture/Polidoro_da_Caravaggio/153913

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Macha_Makeïeffhttps://www.franceculture.fr/personne/macha-makeieff et https://www.franceinter.fr/personnes/macha-makeieff  

fantastique

- Robert Louit : "Toute votre oeuvre parle de la façon dont les gens apparaissent et disparaissent dans nos vies. C'est une préoccupation qui porte déjà quelque chose de fantastique en elle, et il n'y a pas besoin de pousser très loin pour en tirer une histoire fantastique."

- Adolfo Bioy Casares : "Je pense que vous avez raison. J'ai cette sensation que la vie elle-même, avec ces passages de gens, est déjà une littérature fantastique. [...]."

Robert Louit : entretien avec Adolfo Bioy Casares, Magazine littéraire n° 291, sept. 1991, p. 102.

fantôme

"L'inexistence, l'irréalité, la transparence, les ombres, les spectres sont des thèmes récurrents de l'oeuvre de Jean Genet. Son théâtre est un théâtre d'ombres, ses romans ont pour personnages des figures réduites à leur image, et tant dans son Journal du voleur que dans Un captif amoureux, il fait entendre une voix venue du monde des morts, à l'instar de celle des ParaventsPompes funèbres était déjà écrit comme un immense fantasme venu d'un film entrevu sur un écran. Ce sentiment constant que Jean Genet avait d'être un fantôme dans un univers qui l'avait rejeté à sa naissance, il le nourrira par tout un système littéraire de l'immatériel, de l'abstrait [...]. C'est la nuit qui révèle le jour, c'est la mort qui révèle la vie, c'est l'ombre qui révèle la matière, c'est le théâtre qui révèle le réel, c'est le spectre qui révèle le corps. [...] des Carolines de Barcelone, les travestis, il écrit dans Journal du voleur : "Toutes étaient mortes. Ce que nous voyions se promener dans la rue, étaient des Ombres retranchées du monde." Mais c'est avant tout le narrateur, l'écrivain en train d'écrire, qui est un mort qui nous parle  partir de son royaume de fantômes : "Aussi agile que je pus l'être, ou plutôt que le devinrent les transports - avions, trains, bateaux, voitures, hélicoptères - et facilement découvert l'argent des voyages, à l'intérieur de moi reposait le mort que j'étais depuis longtemps."

René de Ceccaty in hors-série du journal Le Monde d'avril-mai 2016 : Jean Genet, un écrivain sous haute surveillance, lexique au mot "fantôme", pp. 112-113.

fascisme

"[...] la langue, comme performance de tout langage, n'est ni réactionnaire, ni progressiste ; elle est tout simplement : fasciste ; car le fascisme, ce n'est pas d'empêcher de dire, c'est d'obliger à dire."

"Dès qu'elle est proférée, fût-ce dans l'intimité la plus profonde du sujet, la langue entre au service d'un pouvoir. [...]."

Roland Barthes : Leçon, Points/Seuil, col. "Essais", 1989, p.14.

__________________________________________________

"Le fascisme est comme la guerre et comme le chômage : l'enfant maudit de la concurrence et du profit, c'est-à-dire du régime capitaliste."

Amédée Dunois (1943) (1)

Cité par Gérard Mordillat dans l'interview qu'il a accordé à Siné Mensuel (n° 61, février 2017, pp. 12-13).  

NOTE JMS :

(1) Socialiste, ancien militant anarchiste, puis communiste, Amédée Dunois est né en 1878. Arrêté par la Gestapo, il est déporté à Oranienburg en 1944, puis à Bergen-Belsen où il meurt en février 1945.

_________________________________________________

"[...]. Quand on lit sur le plan théorique comment Mussolini définit le fascisme, on s'aperçoit que cette définition se retrouve dans tous les programmes des candidats à la présidentielle. Les fondations du fascisme, c'est le nationalisme, et là il n'y a pas de candidat qui ne le soit pas, qui ne dise pas : "La France d'abord." Deuxièmement, l'étatisme. L'Etat est celui qui commande et vers qui tout le monde doit se tourner. Mais l'Etat n'est plus pensé comme devant protéger les citoyens, garantir leur liberté, tenter d'assurer l'égalité, même théorique, entre tous. Désormais, l'Etat est pensé comme l'instrument régulateur du marché. La politique de Valls et de Hollande tournée vers l'entreprise a été l'exacte application de cette idée : l'Etat au service de la régulation financière et économique. L'autre point important, c'est d'être ni de gauche ni de droite. Une idée qui se retrouve aussi bien chez Macron que chez Le Pen, mais aussi chez certains socialistes. Le dernier point, c'est un programme social qui exclut les syndicats. Pas la peine de faire un dessin, on voit bien que Fillon comme Valls ont décidé de faire la peau à la CGT..." (1)

Gérard Mordillat dans l'interview qu'il a accordé à Siné Mensuel (n° 61, février 2017, pp. 12-13).

NOTE JMS :

(1) Voir à ce sujet : Le Fascisme, de Mussolini, avec une préface de Gérard Mordillat, éditions Demopolis, octobre 2016, 118 p.

__________________________________________________

"C'est toujours délicat d'utiliser le terme "fascisme" et on se demande si on a raison de le faire. Mais ce qu'on a vu sous le gouvernement de Valls donne des arguments pour l'affirmer. La Ligue des droits de l'homme a publié un rapport qui montrait que, sous Valls, la persécution des Roms et des travailleurs sans papiers avait été très largement supérieure à celle de ses prédécesseurs de droite... Dans le discours de Valls, il suffit de remplacer le mot Rom par Juif pour entendre un discours de 1930. L'Etat d'urgence, soi-disant proclamé pour nous défendre contre les terroristes, a été utilisé majoritairement contre des syndicalistes, des altermondialistes,  des écologistes opposés aux différentes folies administratives pour transformer le paysage... Bien entendu, ce n'est pas la même chose que le fascisme en Italie dans les années 1920, mais ça y ressemble, et ça doit nous faire réfléchir."

Gérard Mordillat dans l'interview qu'il a accordé à Siné Mensuel (n° 61, février 2017, pp. 12-13). 

fasciste

"Maintenant, si vous avez une certaine indépendance d'esprit, si vous ne suivez pas les flèches, si vous posez la moindre question gênante, vous êtes automatiquement classé facho. C'est breveté."

Michel Audiard in Valeurs actuelles, 1978.

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 33.

fatigue

"Rien de plus déchirant qu'une voix animée et fatiguée : voix exténuée, raréfiée, exsangue, pourrait-on dire, voix tout au bout du monde, qui va s'engloutir très loin dans des eaux froides : elle est sur le point de disparaître, comme l'être fatigué est sur le point de mourir : la fatigue, c'est l'infini même : ce qui n'en finit pas de finir."

Roland Barthes : Fragments d'un discours amoureux

SOURCE :

Julien Rault : Petit(s) point(s) sur la ponctuation, Le Figaro littéraire éd., col "Mots et Caetera", p. 83.

Robert Faurisson

"[...]. Yann Moix était fasciné par le fait que je voie Faurisson. Il était fasciné quand j'y allais, quand j'étais avec lui et quand j'en revenais. Il fallait que je lui raconte."

"[...]."

Paul-Eric Blanrue cité dans l'article de Laurent Telo : Antisémitisme : le passé pas si lointain de Yann Moix in journal Le Monde du vendredi 30 août 2019, p. 10.

FBI

Dans un encadré Télérama consacré au magazine Spécial investigation, enquête sur la (T)erreur (par Lyric R.Cabral et David Felix Sutcliff, USA, 2015, 55 mn. Inédit), Emmanuelle Skyvington écrit :

"Quand Saeed est chez lui, l'homme ne vit que pour son fils : il lui lit des histoires et confectionne pâtisseries et gâteux. Mais, régulièrement, cet Américain, ex-Black Panther d'origine afro-américaine, de confession musulmane, change d'identité et part travailler quelques semaines : il fait partie du réseau de quinze mille informateurs rémunérés mis en place par le FBI au lendemain du 11-Septembre. Au mot "informateur", Saeed préfère celui de civil "infiltré" : "Je suis une ombre, un fantôme", résume-t-il. Pour la première fois de sa longue carrière d'indic, l'homme a accepté qu'une caméra le suive à Pittsburgh (Pennsylvanie), où le FBI lui a demandé d'approcher un jeune père de famille, Khalifah Al-Akili, soupçonné d'intentions terroristes. Si Saeed, alia Shariff, réussit cette mission, il espère empocher 200 000 dollars et se consacrer entièrement à l'éducation de son fiston."

"[...] (T)erreur relève d'abord d'une prouesse, celle des réalisateurs, qui ont dressé un portrait fin et intime de l'informateur, confronté aux ordres - judicieux ou foireux - du FBI. Mais ils ont également proposé à la "cible", le fameux Khalifah Al-Akili, de s'exprimer, après que ce dernier a manifesté, sur son compte Facebook, sa certitude d'être surveillé. Si le FBI gère la localisation de la planque et distribue chaque semaine une maigre enveloppe à son indicateur, le reste (protection de l'agent infiltré, chasse au terroriste...) doit tout à une gestion de jean-foutre, d'où les graves irrégularités que met en évidence ce film politique. Une enquête qui se déguste tour à tour comme un remarquable thriller ou la chronique d'un triste fiasco."

fellation

"Des choses comme la fellation, ça a été très mal vu pendant très longtemps, mais maintenant, c'est obligatoire. Je pense que, euh !, une fille qui dit : "Non, je suce pas", elle passe pour une prude ou je ne sais pas quoi. Euh !, ça c'est des choses qu'on avait pas le droit de faire avant et qu'on est obligé de faire maintenant. Donc, c'est un déplacement de la norme, en fait. [...]."

Intervention d'Ortie dans le film d'Ovidie (1) : A quoi rêvent les jeunes filles ? (France, 2014, 60 mn).

NOTE JMS :

(1) EloIse Becht, dite Ovidie, est une ancienne actrice porno française devenue journnaliste, réalisatrice, documentariste et productrice de cinéma. Elle est née en 1980.

__________________________________________________

"[...] la domination a plusieurs visages. Elle en bouge pas. Seule ses manifestations évoluent. Avant, on encourageait les femmes à être de parfaites fées du logis, aujourd'hui, on leur explique que la fellation est le ciment du couple. Finalement, c'est un peu la même idée. [...]."

Voix off en fin du film d'Ovidie (cf. ci-dessus).

__________________________________________________

"On pourrait croire que Rachida Dati (1) ne pense qu'au sexe. En toute circonstances. En 2010, elle s'emporte contre les fonds d'investissements étrangers qui réclament une rentabilité à 25 % ! "Avec une fellation quasi nulle", ajoute-t-elle. [...]. (2)."

Matthieu Verrier : Le contre-manuel de la politique, Tana éditions, avril 2016, p. 8.

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rachida_Dati

(2) Et l'auteur d'ajouter que Dati récidive quelques mois plus tard en parlant du "gode la la laïcité" au lieu du "code la la laïcité".

femelle

"A n'employer qu'en parlant des animaux.[...]."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

féminisme

"Pour ma part j'ai toujours considéré les féministes comme d'aimables connes, inoffensives dans leur principe, malheureusement rendues dangereuses par leur désarmante absence de lucidité. Ainsi pouvait-on dans les années soixante-dix les voir lutter pour la contraception, l'avortement, la liberté sexuelle, etc. tout à fait comme si le "système patriarcal" était une invention des méchants mâles, alors que l'objectif historique des hommes était à l'évidence de baiser le maximum de nanas sans avoir à se mettre une famille sur le dos. Les pauvres s'imaginaient même que l'amour lesbien, condiment érotique apprécié par la quasi-totalité des hétérosexuels en activité, était une dangereuse remise en cause du pouvoir masculin. Elles manifestaient enfin, et c'était le plus triste, un incompréhensible appétit à l'égard du monde professionnel et de l'entreprise ; les hommes, qui savaient depuis longtemps à quoi s'en tenir sur la "liberté" et l'"épanouissement" offerts par le travail ricanaient doucement."

"L'Humanité, second stade", de Michel Houellebecq. Postface au SCUM manifesto association pour tailler les hommes en pièces, de Valérie Solanas, Editions Mille et une nuits, mai 1998, "Les Petits Libres" n° 21, mai 1998, p. 63.

__________________________________________________

"Il s'agit moins d'aimer les femmes que de se  battre à leur côté, pour notre liberté à tous."

André Comte-Sponville : "Machisme et fondamentalisme. Avec les féministes musulmanes" in Le Monde des religions n° 71, mai-juin 2015, p. 55.

__________________________________________________

""A l'instant où j'écris ces lignes, Monia, une femme tunisienne, s'occupe de mon petit garçon. Demain, une femme algérienne, Yasmine, viendra laver notre appartement. [...]. Pour que je puisse fabriquer des émissions sur le féminisme, d'autres femmes, moins favorisées, s'occupent du travail domestique que mon conjoint et moi ne voulons pas ou ne pouvons pas effectuer." Sur Arte radio, Charlotte Bienaimé questionne la place de ces migrantes dont l'activité professionnelle se cantonne aux soins d'autrui. [...]. Dans ce passionnant Podcast à soi, l'auteure creuse "le prolongement d'une histoire longue", s'inscrivant dans celles de la colonisation et de l'esclavage."

Texte de Laurence Le Saux intitulé "Les bonnes fées" in Télérama n° 3562 du 21 au 27 avril 2018, p. 141.

__________________________________________________

"L'accusée, non contente d'être femme - mais qui le serait -, se targue véhémentement de féminisme primaire et d'antiphallocratie viscérale, occupant le plus clair de ses loisirs bourgeois à la défense frénétique de la cause des femmes dont elle soutient ouvertement les luttes grotesques et impies, pendant que, chez elle, la vaisselle s'accumule. [...]. N'en doutons pas, n'en doutons jamais : "Il y a un principe bon qui a créé l'ordre, la lumière et l'homme. Il y a un principe mauvais qui a créé le chaos, les ténèbres et la femme."

Pierre Desproges : "Réquisitoire contre Gisèle Halimi",  20 octobre 1982, "Le Tribunal des flagrants délires", France Inter (1).

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gisèle_Halimi

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 38.

__________________________________________________

"Le mouvement féministe n'a rien changé à ma vie sexuelle. Il n'oserait pas."

Zsa Zsa Gabor (1)

NOTE JMS :

Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zsa_Zsa_Gabor et https://en.wikipedia.org/wiki/Zsa_Zsa_Gabor

SOURCE :

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Robert Laffont, col. "Bouquins", nov. 2014, p. 1026.

__________________________________________________

"L'EGALITE DES SEXES SANS COMPLEXE"

"[....] Décomplexée, [Lisa Azuelos (1)] porte un regard lucide sur les mouvements féministes de ces dernières années et dénonce la violence de #Balancetonporc (2). Dans les écoles primaires, "le désarroi des petits garçons" l'a émue. Ils s'interrogent : sont-ils eux aussi des porcs ? Sans minimiser ce que les femmes subissent, la cinéaste reste critique, mesurée et optimiste sur l'avancée de l'égalité des sexes. - C.D."

Mis en ligne le 2 janvier, 34 mn. : http://madame.lefigaro.fr/dossier/podcast-madame-figaro-desir-plaisir-vie-envie

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lisa_Azuelos

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/BalanceTonPorc et https://www.balancetonporc.com

SOURCE :

Télérama n° 3610 du 20 mars 2019, p. 139.

__________________________________________________

"Les Russes ont leur Jeanne d'Arc. Pour Maria Botchkareva (1), l'appel de la patrie résonne au début de la Grande Guerre. Elle a 24 ans et sa vie aurait pu illustrer un Germinal (2) russe : au travail a 8 ans, mariée ado à un alcoolique qui la frappe, elle s'éprend d'un escroc qu'elle rejoint dans un bagne de Sibérie. Sa légende démarre dans ce camp, d'où elle s'enfuit pour répondre à l'appel de mobilisation du tsar."

"Botchkareva gagne auprès de Nicolas II (3) lui-même le droit de combattre. Ce soldat qui se fait désormais appeler "Yashka" impressionne aussitôt ses pairs et obtient le feu vert pour créer, face à la menace rouge en 1917, le premier bataillon de femmes. Son élan patriote tombe alors à pic pour une propagande russe qui veut pousser les hommes à s'engager [...]."

"[Ce] film [...] a le mérite d'exhumer ce destin méconnu et paradoxal. La brutalité et le fanatisme de cette partisane de la Russie blanche, fusillée en 1920 par les Rouges, auraient pu lui faire une légende noire, mais la postérité l'a hissée au rang de pionnière féministe."

Youness Bousenna : encadré Télérama consacré au documentaire de Jérémy Fauchon : Yashka, le bataillon de la mort (France, 2018, 55 mn).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Botchkareva, https://wikirouge.net/Bataillons_de_femmes et https://data.bnf.fr/fr/11137554/maria_botchkareva

(2) Cf. not. : https://www.espacefrancais.com/emile-zola-germinal-1885

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_II et https://www.larousse.fr/encyclopedie/personnage/Nicolas_II/135236

__________________________________________________

"Comble de l'ironie, c'est dans un manuel de psychiatrie aliéniste français qu'apparaît pour la première fois le mot "féminisme" (1) : il désigne une maladie qui touche les hommes efféminés allant éventuellement jusqu'à la pire des perversions, l'homosexualité. [...]."

Serge Hefez : Le Nouvel Ordre sexuel. Pourquoi devient-on fille ou garçon ?, éd. Kero, 2012 ; rééd. dans "Le Livre de Poche" n° 33107, 2013, p. 86.

NOTE JMS :

(1) Mais d'après Le Dictionnaire historique de la langue française (sous la direction  d'Alain Rey), Dictionnaires LE ROBERT, 2012, le mot FEMINISME "a été formé sur le radical du latin femina par Fourier (a) (1837), pour désigner une doctrine qui propose d'étendre le rôle des femmes dans la société. [...]."

(a) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Fourier et http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/collection/charlesfourier

 

 

femme

"Le respect des traditions est un puissant frein au changement, et notamment à l'acceptation des femmes dans la franc-maçonnerie. C'est ce blocage qui a motivé la création de la Grand Loge Féminine de France, qui s'est vite révélée en pointe sur plusieurs sujets sociétaux [...]. Aiguillonnées par ces prises de position volontaristes, les Grandes Loges commencent aujourd'hui à ouvrir leurs portes aux femmes. Le GODF (1) les accepte en son sein en 2010."

Gwenn Rigal : Les mystères de la franc-maçonnerie. L'histoire d'une société secrète, Ed. ESI, sept. 2012, pp. 52-53.

NOTE JMS :

(1) Grand Orient De France.

__________________________________________________

"[...] dans la Maçonnerie [...] il n'y a pas de femmes. La Maçonnerie est un monde d'hommes, à plus de 80 %, même s'il existe une Maçonnerie mixte ou féminine. Deux des plus grandes obédiences françaises sont exclusivement masculines et le Grand Orient, l'obédience la plus importante en nombre, n'est mixte que depuis trois ans et pour des raisons très singulières (1)."

"Plus profondément, les textes fondateurs codifiés de la franc-maçonnerie, codifiés en 1723 par le pasteur Anderson, une sorte de Bible de la Maçonnerie, stipulait que l'Ordre était interdit aux gens immoraux, aux esclaves et aux femmes. Certains Maçons français, un peu plus tard, s'indignent et proposent des loges dites d'adoption où les nouvelles Soeurs sont certes invitées, mais surtout appelées à se taire et à obéir. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour qu'une obédience mixte apparaisse, et la moitié du XXe siècle pour que soit créée la Grande Loge Féminine de France."

"Le grand paradoxe maçonnique fut longtemps de vouloir tendre vers l'universalisme et en dehors de la moitié de l'humanité : les femmes. Ils avaient donc  traditionnellement avancé pour les femmes, mais sans les femmes."

"En effet, c'est avec eux, grâce au Frère Jules Ferry, que furent adoptées les lois favorisant l'accès des filles à l'école publique : une révolution."

 in Mes questions sur ... La franc-maçonnerie, de Serge Moati et Alice Cohen (France, 2014).

NOTES JMS :

(1) Olivier Chaumont, architecte et franc-maçon depuis 1992, annonce à ses Frères, le 11 janvier 2007, sa volonté de devenir une femme, Olivia Chaumont et fait ainsi, de fait, basculer le Grand Orient De France dans la mixité.

__________________________________________________

"A l'aimable babil d'une Simone de Beauvoir (la célèbre formule "On ne naît pas femme, on le devient" (1) ne témoignant que d'une ignorance crasse des données biologiques les plus élémentaires) succède une position réaliste, teintée de bon sens : les différences entre l'homme et la femme sont principalement d'ordre génétique, accessoirement d'ordre culturel. [..]."

"L'Humanité, second stade", de Michel Houellebecq. Postface à Scum manifesto association pour tailler les hommes en pièces, de Valérie Solanas, Editions Mille et une nuits, "Les Petits Libres" n° 21, mai 1998, p. 65.

NOTE JMS :

(1) Cette formule est précédée, dans l'histoire des idées, par deux autres citations de forme similaire : "On ne naît pas homme*, on le devient", Erasme : De pueris statim ac liberaliter instituendis, 1529 ; "On ne naît pas chrétien, on le devient", Tertullien : Apologétique.

* Le mot "homme" est à entendre ici, chez cet auteur, dans son sens générique d'être humain (donc incluant aussi bien la femme que l'homme).

__________________________________________________

"Rien que l'aspect de la stature féminine nous enseigne déjà que la femme n'est destinée ni aux grands travaux de l'esprit ni à ceux du corps. [...]."

"Les femmes sont le sexus sequior, le second sexe inférieur à tout point de vue, dont il faut ménager la faiblesse, leur manifester du respect est ridicule et ne peut que nous déprécier à leurs yeux."

"Par nature, les femmes, parce que les plus faibles, ne s'appuient pas sur la force mais sur la ruse : d'où leur rouerie instinctive et leur penchant irrépressible pour le mensonge. [...]."

"Les femmes qui, par la faiblesse de leur entendement, sont moins aptes que les hommes à comprendre des principes fondamentaux, à les retenir et les prendre comme norme, sont généralement inférieures aux premiers en ce qui concerne la vertu de justice, également la bonne foi et les scrupules ; c'est pourquoi leurs vices les plus fréquents sont l'injustice et l'hypocrisie, et le mensonge est leur élément. [...]. L'idée de confier à des femmes la charge de juge fait rire."

"La femme, de par sa nature, est destinée à obéir ; [...]."

"Les femmes ne sont pas aptes à être les gardes-malades et les éducatrices de notre petite enfance précisément parce qu'elles sont elles-mêmes enfantines, puériles, et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ; en un mot, elles ont toujours été de grands enfants : une sorte d'étape intermédiaire entre l'enfant et l'homme, qui est en fait le véritable être humain. Regardez donc une jeune fille qui, des jours entiers, batifole, chante et danse avec un enfant, et imaginez ce qu'à sa place un homme, avec la meilleure volonté du monde, saurait faire."

"Comme la seiche, la femme aime à jouer à se dissimuler et nage  dans le mensonge."

"Une femme tout à fait sincère, qui ne dissimule pas, est peut-être chose impossible. C'est pour cela qu'elles devinent si aisément la dissimulation chez les autres, si bien qu'il n'est pas prudent de tenter d'en faire autant à leur égard."

"Les femmes se rendent plus souvent que les hommes coupables de faux serment judiciaire. On peut d'ailleurs se demander si elles doivent être admises à prêter serment."

"Les femmes ne sont vraiment et sincèrement sensibles et réceptives ni à la musique, ni à la poésie, ni aux arts plastiques ; lorsqu'elles affectent et affichent de tels goûts, ce n'est que pure singerie, au service de leur coquetterie. [...]."

"[...] Rousseau déjà a dit : "Les femmes, en général, n'aiment aucun art, ne se connaissent à aucun, et n'ont aucun génie" [Lettre à d'Alembert, note XX (1)]. Et quiconque voit au-delà des apparences l'aura déjà remarqué. [...]."

"Les têtes les plus éminentes du sexe féminin tout entier n'ont jamais réussi une seule performance vraiment grande, authentique et originale dans les beaux-arts, elles n'ont absolument jamais su apporter au monde une oeuvre de valeur durable. [...]. Des exceptions individuelles et partielles ne changent rien à l'affaire."

"Je range parmi la perversion de la langue l'utilisation erronée, de plus en plus fausse, du mot Frauen (femmes) au lieu de Weiber (bonnes femmes) (2), ce qui appauvrit encore la langue [...]."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, pp. 56-67).

NOTE JMS :

(1) La note XX de la Lettre à d'Alembert sur les spectacles ne concerne pas les femmes, mais les valets.

(2) Le mot Weib n'est pas forcément péjoratif en allemand : il peut, en effet, désigner aussi la femme (Frau) ou l'épouse (Frau et Ehefrau).

__________________________________________________

"Les femmes ont le pouvoir de rendre la vie supportable."

Auguste Renoir, cité dans le documentaire de Laurence Lowenthal : Auguste Renoir, de l'ombre à la lumière [France, 2015, 25 mn, série Une maison, un artiste, saison 3 (6/10)].

__________________________________________________

Dans un article du journal Le Monde intitulé "Jean-Marc Bustamante nommé à la tête de l'Ecole des beaux-arts", Roxana Azimi écrit :

"Jean-Marc Bustamante devra [...] faire oublier les petits commentaires machistes qu'il avait proférés en 2006 dans un entretien croisé avec Christine Macel, conservatrice au Centre Pompidou, et l'artiste Xavier Veilhan, dans le catalogue de l'exposition "Dionysiac". Entre autres perles, il y affirmait que "l'homme a besoin de conquérir des territoires, la femme trouve son territoire et elle y reste... Les femmes cherchent un homme, un homme veut toutes les femmes. La femme, dès qu'elle a trouvé son territoire, elle y reste... Les hommes sont toujours dans la recherche de territoires vierges"."

"La riposte féminine fut cinglante. Dans une tribune publiée par Libération, l'écrivaine Marie Darrieussecq fustigeait "un discours insultant mais commode, immémorialement conventionnel". "Mes propos étaient "limites", je le regrette, admet-il aujourd'hui. Je sais que cette chose-là va me coller toute ma vie. Il n'y a pourtant qu'à regarder Le Printemps de Toulouse, j'ai invité des artistes femmes remarquables. Demandez aux étudiantes de mon atelier si je suis misogyne ! Heureusement que j'ai été nommé par une femme ministre !" Certaines ne décolèrent toujours pas. Sur son blog "Le beau vice", la critique d'art Elisabeth Lebovici a annoncé sa promotion façon avis de décès : "Les féministes ont la douleur de vous faire part de la nomination de Jean-Marc Bustamante à l'Ecole des beaux-arts" [...]."

Edition du vendredi 4 septembre 2015, p. 17.

__________________________________________________

Dans un encadré Télérama consacré au documentaire de Patrick Profit intitulé Meniha, Alia, Aïcha, reines du désert (France, 2012, 55 mn), Perrine Dutreil écrit : 

"Un homme, c'est un animal que vous tenez en laisse." Surprenant propos tenu par l'une des femmes beydanes interrogées dans ce documentaire. Les Beydanes sont l'un des groupes ethniques de Mauritanie. Des Maures blancs d'origine arabo-berbère et de religion musulmane, jadis nomades dominants du Sahara mauritanien. Patrick Profit s'est interessé au statut de la femme dans leur culture. Il a découvert, par la voix de Meniha, Alia et Aïcha, trois Beydanes âgées de 40 à 60 ans, une forme de matriarcat, où les femmes jouissent de bien plus de liberté et de pouvoir que dans le reste du monde musulman."

"Sous leur melhfas, ces légers voiles multicolores dont elles sont vêtues, les femmes mauritaniennes portent fièrement la culotte. Les petites filles se voient inculquer la pudeur, mais aussi un discours d'indépendance et de confiance : le mari ne doit pas mal parler à son épouse, doit donner de l'argent pour le foyer, et s'il s'avère infidèle, "il faut partir" ! Dans cette société, le taux de divorce atteint 37 %. "La femme peut menacer de partir au moindre prétexte, explique Aïcha, 42 ans, mariée trois fois, trois enfants de trois pères différents. Et d'ajouter, l'air coquin : "Cette menace permanente du divorce maintient la recherche de la séduction."

__________________________________________________

"[...] Dans sa vie personnelle, on savait Jean Genet sensible à certaines femmes. Depuis Ibis (1) qui, la première, perçut le talent du futur écrivain jusqu'à Leïla Shahid (2) qui le seconda dans son combat pour la dignité palestinienne, les amies ont été nombreuses. Maria Casarès fut également une amie privilégiée de Genet, qui révérait son jeu. On peut compter aussi Ann Bloch, juive allemande rencontrée à Brno (République tchèque) avant la guerre, et beaucoup plus tard, Monique Lange et Odette Laigle, chez Gallimard. Et Lydie Dattas, la compagne d'Alexandre Bouglione. Ou encore l'éditrice Paule Thévenin (3). Ou Hélène Cixous, avec qui il partage des combats politiques. Reste le cas de Violette Leduc, qu'il rencontra peu après la guerre. Bâtarde comme lui, écrivain asocial, snob et insolent comme lui, elle fut accueillie telle une soeur en misanthropie et en lyrisme littéraire. Il lui dédia Les Bonnes, puis devant ses critiques retira son nom. Ce cas de complicité contrariée entre deux génies est unique et rappelle, par certains aspects, l'amitié de Georges Sand et de Flaubert, avec les mêmes mélodrames et malentendus."

René de Ceccaty in Jean Genet Un écrivain sous haute surveillance, Hors série du journal Le Monde d'avril-mai 2016, p. 113.

NOTE JMS :

(1) Voir notamment ses Lettres à  Ibis, Gallimard, col. "L'Arbalète", nov. 2010, 128 p. Il s'agit d'une correspondance qui s'étend de 1933 à 1948. La destinataire des lettres est Andrée Plainemaison (1910-1978), dite Pragane, dite Ibis. Le livre paru chez Gallimard a été présenté et annoté par Jacques Plainemaison qui est son fils et celui qui a retrouvé ces documents.

(2) Leïla Shahid est née en 1949 à Beyrouth, au Liban. Elle fut déléguée générale de l'Autorité palestinienne en France de 1994 à 2005, puis ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union européenne, de la Belgique et du Luxembourg. 

(3) Paule Thévenin (1918-1993) est notamment l'éditrice, pour le compte des Editions Gallimard, des Oeuvres complètes d'Antonin Artaud en 30 volumes.

__________________________________________________

"La beauté du corps ne réside pas dans la peau. En effet, si les hommes voyaient ce qui est sous la peau, la vue des femmes leur donnerait la nausée... Alors que, pas même du bout des doigts, nous ne souffrons de toucher un crachat ou une fiente, comment pouvons-nous désirer ce sac de fiente ?"

Odon, abbé de Cluny (1)

Cité dans Les Cahiers sciences et vie. Histoire et civilisation n° 165, novembre 2016, article de Gaëtane Mérat, "Un corps "infâme"", p. 40.

NOTE JMS :

(1) Odon de Cluny ou Eudes de Cluny est né vers 878/879 ou en 882 près de Tours et mort à Tours en 942. Moine bénédictin, il fut le second abbé de Cluny (de 926 à 942) et joua un rôle éminent dans le développement de l'ordre de Cluny. Il était un brillant lettré.

__________________________________________________

"[...] il faut reconnaître qu'il y a quelque chose de si profond dans [les] amitiés [de Teilhard] que le mot "amitié" est insuffisant. [...]. Teilhard lui-même, qui a expliqué à plusieurs reprises quelle fut pour lui l'importance de ces amitiés, sentit le besoin de clarifier sa position."

"En 1918, il avait rédigé L'Eternel féminin. En 1931, dans L'Esprit de la Terre, il rédigeait deux pages sur l'amour de l'homme pour la femme. En 1934, ce fut L'Evolution de la Chasteté qui est l'essai le plus long dans lequel il parle de l'amour et du féminin. Puis il rédigea quelques dernières pages, en clôture du Coeur de la Matière, qualifiées de "Clausule", avec pour titre "Le Féminin ou l'Unitif" (1)."

"Dans ces textes, Teilhard cherche à rendre crédible ce qu'il appelle la "troisième voie". Entre la vie du couple telle qu'elle est vécue quotidiennement par une multitude de personnes et l'abstinence complète telle que la pratiquent nombre de religieux, il y aurait la place selon Teilhard pour le développement d'un lien spirituel assez fort entre un homme et une femme pour que soit vécue ce que l'on pourrait appeler une "sexualité chaste". Il faut noter [à ce sujet] que les éditeurs de la correspondance entre Pierre Teilhard de Chardin et Lucile Swan (2) signalent signalent que douze ans après la mort de Teilhard, en décembre 1967, Pedro Arrupe, père général des Jésuites, rédigea une lettre rappelant que les statuts de la Compagnie aussi bien que les textes de Vatican II excluaient la "troisième voie" [...] pour les membres de la Compagnie de Jésus."

Patrice Boudignon : Pierre Teilhard de Chardin 1881-1955, La Société du Figaro / Les Presses de la Renaissance, col. "Les grandes figures de la Spiritualité chrétienne", chap. "Teilhard et le féminin", pp. 66/67.

NOTES JMS :

(1) L'oeuvre philosophique et religieuse de Pierre Teilhard de Chardin comprend 13 volumes parus aux Editions du Seuil entre 1955 et 1977.

(2) The Letters of Teilhard de Chardin and Lucile Swan, Georgetown University Press, 1993 ; Pierre Teilhard de Chardin, Lucile Swan, Correspondances, Lessius, 2009.

__________________________________________________

"Je vais vous parler de moi. Je fais les choses à ma façon. Je commets des erreurs, mais je m'en fiche, car je ne différencie pas le Bien du Mal. Et quand j'obtiens ce que je veux, ça ne me comble pas. Être une femme pour moi, c'est tout vouloir."

Extrait de The Blue Tape, de Kathy Acker & Alan Sondheim, New York, 1974, in Qui a peur de Kathy Acker ? (Who's afraid of Kathy Acker ?), de Barbara Casper (Allemagne, Autriche, 2007, 79 mn). V.F. : Télé Europe.

__________________________________________________

"Les femmes vivent plus longtemps que les hommes, surtout les veuves."

Georges Clemenceau

SOURCE :

Matthieu Verrier : Le contre-manuel de la politique, Tana éditions, avril 2016, p. 59.

__________________________________________________

"La femme est assez proche de l'homme, comme l'épagneul breton. A ce détail près qu'il ne manque à l'épagneul breton que la parole, alors qu'il ne manque à la femme que de se taire. Par ailleurs, la robe de l'épagneul breton est rouge et il n'en a qu'une."

Pierre Desproges : Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des biens nantis, Editions du Seuil, 1985.

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 36.

__________________________________________________

"Dépourvue d'âme, la femme est incapable de s'élever vers Dieu. En revanche, elle est en général pourvue d'un escabeau qui lui permet de s'élever vers le plafond pour faire les carreaux. C'est tout ce qu'on lui demande."

Pierre Desproges : Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis, Editions du Seuil, 1985.

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 37.

__________________________________________________

"Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien. Plus je connais les femmes, moins j'aime ma chienne."

Pierre Desproges : Textes de scène, Editions du Seuil, 1988.

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 37.

__________________________________________________

"Féminin moi-même au point de préférer faire la cuisine que la guerre, on ne saurait me taxer d'antiféminisme primaire. Je le jure, pour moi, la femme est beaucoup plus qu'un objet sexuel. C'est un être pensant comme Julio Iglesias (1) ou moi, surtout moi."

Pierre Desproges : Vivons heureux en attendant la mort, Editions du Seuil, 1983.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Julio_Iglesias 

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 38.

__________________________________________________

" "La Bible s'ouvre riante avec la Genèse", écrit Victor Hugo dans la préface de Cromwell (1). Qu'est-ce à dire ? Dans la Genèse (17, 18), Dieu annonce au premier juif, Abraham, centenaire, que sa femme Sarah, 90 ans, lui donnera un fils. En entendant cette nouvelle incroyable, que fait notre père Abraham ? Il se prosterne, bien sûr, et puis... il se met à rire ! L'histoire des juifs commence par le rire ! Et Sarah qui, cachée, a écouté l'annonce divine, rit aussi. Pourquoi ? D'incrédulité, pensant que Dieu se moque d'elle ? Je dis non. Je dis qu'elle riait de bonheur. (Pour la petite histoire : dans une traduction protestante de 1878, Abraham entendant la promesse divine sourit, laissant le rire à Sarah qui n'est qu'une femme. En effet, le rire est bête - comme les femmes. L'Ecclésiaste dit : "Mieux vaut le chagrin que le rire.". [...]."

Adam Biro (2) : "Quelques aspects de l'humour juif" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 64.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cromwell_(Hugo)

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Adam_Biro

__________________________________________________

"La place d'une femme n'est-elle pas sur son yacht, avec ses enfants ?"

Zsa Zsa Gabor (1), dans un interview (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Zsa_Zsa_Gabor

(2) Source non précisée.

SOURCE :

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Robert Laffont, col. "Bouquins", nov. 2014, p. 1026.

__________________________________________________

"Germaine de Staël (1) vient de juger les différents partis qui ont successivement gouverné la France depuis le début de la Révolution. Tout le monnde applaudit. Bonaparte seul se tait. Elle s'en aperçoit :

- Général, est-ce que vous n'êtes pas de mon avis ?

- Madame, je n'aime pas que les femmes se mêlent de politique.

- Vous avez raison, Général ; mais, dans un pays où on leur coupe la tête, il est naturel qu'elles aient envie de savoir pourquoi."

Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles reparties, Albin Michel, 2006, p. 19.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Germaine_de_Staël , http://www.stael.org/qui-est-germaine-de-stael et https://www.mon-poeme.fr/citations-madame-de-stael

__________________________________________________

Albert Willemetz (1) et Jacques Charles : chanson : Mon Homme (2), sur une musique de Maurice Yvain (3).

"[...]. Ce n'est pas qu'il soit beau, qu'il soit riche ni costaud

Mais je l'aime, c'est idiot,

I m'fout des coups

I m'prend mes sous

Je suis à bout

Mais malgré tout

Que voulez-vous"

 

"Je l'ai tell'ment dans la peau

Qu'j'en d'viens marteau [...]."

 

"[...]. Je l'ai tell'ment dans la peau 

Qu'j'en suis dingo.

Que cell' qui n'a pas aussi

Connu ceci

Ose venir la première

Me j'ter la pierre.

[...]. Et j'dis qu'il faut qu'on pardonne

Quand un' femme se donne

A l'hom' qu'elle a dans la peau..." (4)

NOTES JMS:

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Willemetz

(2) Cf. not. : http://www.paroles.cc/chanson,mon-homme,22958

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Yvain

(4) La chanson a été écrite en 1920 pour la pièce éponymde d'André Picard et Francis Carco (cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/André_Picard et https://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Carco). Cette chanson a été chantée pour la première fois par Mistinguett (Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mistinguett)

__________________________________________________

"En général les femmes, dit André, sont plus simples (variante : plus primaires) que les hommes."

"Cela dit les femmes sont aussi plus compliquées (variante : plus névrosées) que les hommes."

Leslie Kaplan (1) : Les Amants de Marie

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Leslie_Kaplan, http://lesliekaplan.net et https://www.babelio.com/auteur/Leslie-Kaplan/18252/citations

__________________________________________________

"[...] trois femmes racontent à visage découvert les avances, l'intimidation, les caresses venant d'un supérieur hiérarchique. Recrutée comme stagiaire, Hélène est convoquée par son patron qui lui annonce son embauche. Il la prend dans ses bras, ses mains se baladent, il lui glisse : "Je suis tellement heureux pour toi !" Elle est tétanisée. Comprenant un jour qu'elle n'est pas la seule et le croyant capable d'aller jusqu'au viol, elle porte plainte. Procès, condamnation, et c'est le début d'une renaissance."

"Le patron de Laurence, fraîchement divorcé, tente de l'embrasser : "Depuis combien de temps vous n'avez pas fait l'amour ?" Elle a beau le remettre en place, il veut l'avoir "à l'usure". Perte du sommeil, dépression. Elle parvient un jour à l'enregistrer. Devant les policiers, il avoue. Mais les juges refusent de prendre en compte les enregistrements de Laurence, qui est licenciée. Amandine, 26 ans, a, elle, obtenu la condamnation de son patron qui la menaçait de briser net son avenir dans le milieu du vin. Claque sur les fesses, grossiéretés - "Comporte-toi comme une vraie femme !", "Tu aimes la levrette ?" -, colères, il se permet tout, même un cunnilingus sur une autre fille. Condamné pour harcèlement et agression sexuels, il a osé dire qu'elles étaient folles de lui et qu'il avait dû les repousser. Malgré les mouvements #MeToo (1) et #BalanceTonPorc (2), il reste du boulot... Empathique, Olivier Delacroix écoute ces voix de femmes pour casser l'isolement, la culpabilité et la peur. Dans ses yeux, aucune banalisation."

Marie-Joëlle Gros : encadré Télérama consacré à l'émission : Dans les yeux d'Olivier. Violences sexuelles au travail : elles ont osé porter plainte ! [Présenté par Olivier Delacroix (3). Ecrit et réalisé par Neal Mc Ennis et O. Delacroix (France, 2018, 1 h 25 mn)].

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Me_Too_movement et https://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-mouvement-metoo_2038073.html

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/BalanceTonPorc et https://www.balancetonporc.com

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Delacroix

__________________________________________________

"Les femmes sont comme les juments : celles qui ont de grosses hanches ne sont pas les plus agréables à monter, mais c'est celles qui mettent bas facilement."

Dr Yves Aubard, Congrès du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français, le 7 décembre 2018 (1)

Cité en exergue du documentaire d'Ovidie : Tu enfanteras dans la douleur (France, 2019, 1h05mn) (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://www.revolutionpermanente.fr/Scandale-misogyne-au-congres-des-gynecologues-Les-femmes-c-est-comme-les-juments

(2) Cf. not. : https://saintebible.com/genesis/3-16.htm et https://levangile.com/Comparateur-Bible-1-3-16.htm

__________________________________________________

"Le drame de l'homme moderne, c'est la franchise, la sensibilité. Surtout avec les dames, ça pardonne pas. Tu sais, on devrait toujours les mener à la baguette, jamais mollir."

Michel Audiard : Tendre voyou (Jean Becker, 1966) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tendre_Voyou, https://fr.wikiquote.org/wiki/Tendre_Voyou et http://www.filmsdujeudi.com/fr/catalogue-film-tendre-voyou-LTEND01.html

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 6.

__________________________________________________

"Le nombre de femmes bêtes qu'il faut user pour oublier une femme intelligente !"

Michel Audiard : Les lions sont lâchés (Henri Verneuil, 1961) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_lions_sont_lâchés et https://fr.wikiquote.org/wiki/Les_lions_sont_lâchés

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 9.

__________________________________________________

"Chez moi, quand les hommes parlent, les gonzesses se taillent."

Michel Audiard : Les Tontons flingueurs (Georges Lautner, 1963) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Tontons_flingueurs et https://fr.wikiquote.org/wiki/Les_Tontons_flingueurs

SOURCE :

Idem ci-dessus.

__________________________________________________

"Tout le monde parle d'infarctus, de cirrhose, de cancer, ben moi j'dis que la pire maladie des hommes c'est de donner tout son amour à une seule bonne femme."

Michel Audiard : Le Pacha (Georges Lautner, 1968) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikiquote.org/wiki/Le_Pacha

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 12.

__________________________________________________

"Les maris ont droit de vie et de mort sur leur femme et leurs enfants."

César (1) : La Guerre des Gaules (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_César

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Commentaires_sur_la_Guerre_des_Gaules

SOURCE :

Cité en exergue du chapitre 18 du livre de Jean-Louis Brunaux : Les Gaulois. Vérités et légendes, Ed. Perrin, 2018, p. 187.

__________________________________________________

"Aucune femme saine d'esprit ne peut se réjouir très longtemps de partager la vie d'un écrivain."

Philippe Djian (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Djianhttp://philippedjian.free.fr/bio.htm, https://www.babelio.com/auteur/Philippe-Djian/3593 et https://www.franceculture.fr/personne-philippe-djian.html

SOURCE :

La Grande Librairie. Portraits d'écrivains, saisons 1, 2 et 3 : préface de François Busnel et photographies de Franck Courtès, Ed. Place des Victoires, 2012, p. 63.

__________________________________________________

"Les femmes c'est périlleux. Il faut beaucoup de patience et de ruse au mâle pour arriver à ses fins."

Patrick Grainville (1)

NOTE JMS :

(1) Cf.. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Grainville, http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/patrick-grainville, https://www.babelio.com/auteur/Patrick-Grainville/22747

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 160.

__________________________________________________

"Une femme heureuse ne peut rendre un homme heureux."

Antonia Kerr (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikippedia.org/wiki/Antonia_Kerr et https://www.babelio.com/auteur/Antonia-Kerr/102565

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 204.

__________________________________________________

Sophie Bourdais :

"Pourquoi lancer un concours réservé aux cheffes ?

Claire Gibault (1) :

"En septembre 2018, je me suis retrouvée à Mexico la seule femme dans le jury d'un concours international de chefs d'orchestre. Dès le premier jour, un confrère me déclare : "Madame, mon médecin assure que, biologiquement, les femmes ne peuvent pas diriger des orchestres."  J'éclate de rire, lui réponds que je suis cheffe depuis longtemps, et que je ne me suis jamais sentie biologiquement bizarre. "Madame, c'est scientifique. Les femmes ont naturellement les bras tournés vers l'avant pour tenir leurs bébés..." Pendant le concours, ce monsieur fermait les yeux, se bouchait les oreilles et ne votait pas quand les femmes dirigeaient. J'ai trouvé cela violent. Il y avait une candidate extraordinaire, chinoise, magnifique musicienne, avec un charisme, unne technique, une autorité... En finale, elle avait autant de voix que son concurrent vénézuélien. Non seulement les membres du jury n'ont jamais voulu lui décerner un premier prix ex aequo, mais certains disaient même qu'ils ne l'inviteraient pas à diriger leur orchestre, parce que femme."

Entretien Télérama (n° 3660 du 4 mars 2020, pp.4-8).

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Gibault, https://www.cairn.info/revue-travail-genre-et-societes-2016-2-page-5.htmlhttps://www.francemusique.fr/personne/claire-gibault et https://www.franceculture.fr/personne-claire-gibault.html

___________________________________________________

Publicité parue dans le Télérama n° 2606 du 22 décembre 1999, p. 31 :

"Mise à prix 1 franc le 21/12 à midi."

"Achetez un cabriolet à  un prix qui vous autoriserait presque à le prêter à votre femme."

"Tout s'achète, c'est une question de prix. www.aucland.fr (1) les enchères sur le net."

"Clôture des enchères le 28.12.99 à midi."

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aucland et http://www.journaldunet.com/solutions/dossiers/viedessites/sites_aucland.shtml

__________________________________________________

Publicité parue dans le Télérama n° 2634 du 5 juillet 2000, 4ème de couverture :

"ON DIT QUE LES FEMMES SONT MULTIFACETTES, C'EST VRAI."

"Un seul diamant, solitaire, un éclat lumineux, niché dans le creux de votre gorge."

"Pour recevoir la brochure "Les Diamants du Millénaire" appelez le 01 55 38 14 10."

                                                                          DE BEERS (1)

                                                                          UN DIAMANT EST ETERNEL

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/De_Beershttps://fr.wikipedia.org/wiki/De_Beers_Diamond_Jewellers et https://www.debeers.fr

fête

"Toute fête est un aveu. Si les nôtres ne glorifient plus un avenir et se suffisent à elles-mêmes, c'est que nous n'attendons plus rien de l'avenir."

 Régis Debray, cité dans l'anthologie : Le goût de la fête, Mercure de France, col. "Le Petit Mercure", avril 2016, 128 p.

 SOURCE : Télérama n° 3531 du 13 septembre 2017, p. 12.

février

Voici ce qui est dit à propos des expositions qui avaient lieu durant le mois de février dans le documentaire de Stéphane Ghez : Bernard Buffet - le grand dérangeur (France, 2016, 55 mn) :

Stéphane Guez, en voix off :

"A son retour à Paris en 1955, la revue Connaissance des arts désigne Bernard Buffet comme le meilleur peintre de sa génération. Sa cote monte. Ses marchands, Maurice Garnier et Emmanuel David, créent ensemble une galerie au 6, rue Matignon, près des Champs-Elysées."

"Maurice Garnier est un exemple unique dans l'histoire de l'art. Il s'est consacré pendant plus d'un demi-siècle à un seul peintre."

"Chaque année, le 1er jeudi de février, cette galerie était l'épicentre d'un véritable rituel de la vie culturelle parisienne. Les amateurs venaient y découvrir le thème traité par le peintre pendant l'année."

Céline Lévy (1) :

"Le mois de février était alors le mois le moins favorable, donc le moins souhaité par les peintres, et Bernard Buffet étant un jeune artiste, on lui a octroyé le mois de février. Ca a été un succès et s'est devenu une tradition que, chaque début de février, il y a un vernissage. [...]."

NOTE :

(1) Directrice du fonds de donation Bernard Buffet.

fichage

Dans un petit texte intitulé "L'affaire des fiches", Gwenn Rigal écrit ceci :

"Cette affaire concerne une opération de fichage dans l'armée française au début du XXe siècle, qui a durablement nourri le courant antimaçonnique français."

"Soucieux de républicaniser l'armée et la débarrasser de ses antidreyfusards, le ministre de la guerre de l'époque, le général André (1), demanda le concours du Grand Orient de France et notamment de ses loges établies dans des villes de garnison. Certaines s'empressèrent d'accepter et constituèrent donc les fameux fichiers sur lesquels elles notèrent scrupuleusement les opinions politiques et religieuses de milliers de militaires."

in Les mystères de la franc-maçonnerie. L'histoire d'une société secrète, Editions ESI, sept. 2012, p. 59.

NOTE JMS :

(1) Le général Louis André (1838-1913) fut ministre de la guerre sous la IIIe République de mai 1900 à novembre 1904. Il oeuvra pour la reconnaissance de l'innocence du capitaine Dreyfus, finalement décidée par la Cour de cassation en juillet 1906.

Johann Gottlieb Fichte

Fichte selon Schopenhauer : "[...] un homme à qui le fait d'enseigner n'a jamais laissé le temps d'apprendre."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 53).

autofiction

Dans un petit texte paru à la page 16 du Télérama n° 3507 du 29 mars 2017 et intitulé Chapitre de fin pour Doubrovski, Nathalie Crom écrit :

"[...]. Mort le 23 mars, à 88 ans, Serge Doubrovski verra son patronyme demeurer dans l'histoire littéraire, en tant que fondateur de l'autofiction. Une forme narrative qu'il n'a certes pas inventée, mais à laquelle il a donné un nom et dont il a posé les principes : "Un récit dont la matière est entièrement autobiographique, la manière entièrement fictionnelle." Il en a découlé pour lui nombre de déboires - une réputation sulfureuse, un scandale lors du décès de sa deuxième épouse, que certains l'accusèrent d'avoir acculée au suicide par ses écrits -, mais aussi [...] de beaux livres, douloureux et tranchants [...], nourris de son existence, ses tourments, ses deuils, ses amours et ses désamours. Et toujours de son enfance, plus particulièrement les dix mois cruciaux de 1943-44 où, âgé de 15 ans, il dut rester caché pour échapper aux rafles antijuives - c'est là, disait-il, dans la chambre close d'une petite maison de banlieue et dans la clandestinité, qu'il était devenu écrivain."

jeune fille

"Avec les jeunes filles, la nature a visé ce que, dans le sens dramaturgique, on appelle l'effet de surprise, en les pourvoyant pour quelques années d'une beauté, d'un charme et d'une plénitude extrêmes, au détriment de tout le temps qu'il leur reste à vivre ; [...]."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 57).

finance

"J'vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c'est le monde de la finance. (1)"

François Hollande, le 22 janvier 2012 au Bourget.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : http://monennemicestlafinance.blogspot.com

__________________________________________________

"Les financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l'Etat les fait mal."

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 108.

__________________________________________________

"Création monétaire à tout-va, taux d'intérêt négatifs, endettements massifs, dividendes records versés aux actionnaires... Les économistes de tout bord sont pour une fois unanimes : la planète finance est au bord de la folie. La planète tout  court ! La France n'est pas en reste, puisqu'elle est, selon une société de gestion américaine, "de loin le plus grand payeur de dividendes en Europe". Les entreprises du CAC 40 ont versés à leurs actionnaires 51 milliards de dollars au cours du deuxième semestre, nouveau record historique, qui pèse autrement plus lourd que les 3 milliards d'euros que ne verseront plus les ex-imposés sur la fortune. Dans le même temps, les salaires réels ont, pour la première fois depuis trente ans, baissés..."

"Il n'y a pas que les économistes qui s'affolent. Près de deux cents grands patrons américains (Amazon, General Motors, Apple, etc.) viennent de remettre en question leur parti pris "pro-actionnaires" adopté il y a plus de vingt ans. Ils s'engagent à mieux "considérer" leurs salariés, fournisseurs et clients, ainsi qu'à prendre en compte la protection de l'environnement. La même semaine, le président français, lui, avait choisi pour thème du G7 (1) qui vient de se tenir à Biarritz "la lutte contre les inégalités". Les patrons américains ont encore beaucoup à faire : leur déclaration d'intention ne s'accompagne d'aucune mesure contraignante, et ils s'abstiennent d'évoquer leurs salaires extravagants. Quant au G7, assemblée de dirigeants pour la plupart en fin de règne et plus divisés que jamais, qui pouvait en attendre des miracles ? Pour que cessent le désespoir, le populisme et la violence, il faudra qu'enfin les intentions soient suivies d'effets."

La finance s'en balance, par Jean-Pierre Rémy. Rubrique Télérama n° 3633 du 28 août 2019, p. 11.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sommet_du_G7_de_2019 et https://elysee.fr/g7

finesse d'esprit

A propos de Joseph Joubert (1754-1824), les frères Goncourt (XIXe s.) (1) écrivaient, en 1867 :

"A bord de l'Hermus. Sur ma couchette,  après avoir lu du Joubert : des pensées si fines qu'elles ressemblent à des ailes d'insectes disséquées. En somme, le La Bruyère (2) du filigrane."

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://www.espacefrancais.com/les-freres-goncourt

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_La_Bruyère , https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Caractères et https://www.proverbes-francais.fr/citations-jean-de-la-bruyere

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 168.

 

Flamand

"Comment reconnaître un Wallon d'un Flamand ? C'est bien simple. Portons un Belge à ébullition. S'il s'insurge, ou s'il menace de d'en référer à la Ligue des droits de l'homme, c'est un Wallon. S'ill se laisse bouillir en disant "ouille, ça brûlenbeek", c'est un Flamand."

Pierre Desproges : Les étrangers sont nuls, Editions du Seuil, 1992.

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 44.

Jules Léon Flandrin

"Flandrin a un certain talent. Evidemment que le génie ne souffle pas en tempête dans ses toiles, balayant les blés et les arbres. Sa peinture sent la règle générale et non sa règle personnelle, mais enfin nous voudrions bien voir les Gleizes et Metzinger donner l'équivalent dans leurs tableaux cubistes, bien, 9."

Arthur Cravan : revue Maintenant n° 4, mars-avril 1914 (à propos du Salon des Indépendants).

Rééd. : Maintenant avril 1912 - mars-avril 1915, Seuil, col. "l'école des lettres", 1995, p. 88.

flatterie

"Il peut y avoir un coup de poignard sans flatterie, il y a rarement de flatterie sans coup de poignard."

Francisco de Quevedo (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://es.wikipedia.org/wiki/Francisco_de_Quevedo, https://fr.wikipedia.org/wiki/Francisco_de_Quevedo et https://dicocitations.lemonde.fr/auteur/3695/Francisco_Gomez_de_Quevedo_y_Villegas.php

SOURCE :

Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles reparties, Albin Michel, 2006, p. 103.

__________________________________________________

"A Versailles, on ne put jamais décerner le prix de la flatterie. Il y aurait eu trop de prétendants parmi les courtisans et trop de difficultés pour les départager. Louis XIV (1) ayant demandé à Boileau (2) en quel temps il était né, le poète, plagiant le Baptiste (3) recevant le Christ, s'inclina jusqu'à terre :

- "Sire, je suis venu au monde un an avant Votre Majesté afin d'annoncer les merveilles de son règne."

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XIV

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Boileau, http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/nicolas-boileau-despreaux et https://www.mon-poeme.fr/citations-nicolas-boileau

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_le_Baptiste et http://cosmovisions.com/$JeanBaptiste.htm

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 104.

Gustave Flaubert

"Flaubert (1) n'est pas cynique. C'est la vie qui est cynique."

Florence Vignon (2)

SOURCE :

Entretien de Louis Guichard avec Florence Vignon et Stéphane Brizé (3), coscénaristes du Bleu de villes (4) in : Télérama n° 2604 du 8 décembre 1999, p. 42.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gustave_Flaubert, https://www.babelio.com/auteur/Gustave-Flaubert/2056, https://flaubert.univ-rouen.fr et https://www.franceculture.fr/personne-gustave-flaubert.html

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Florence_Vignon

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Stéphane_Brizé

(4) Cf. not. : https://www.lesinrocks.com/cinema/films-a-l-affiche/le-bleu-des-villes

fleuve

"On ne peut pas entrer deux fois dans le même fleuve."

Héraclite d'Ephèse (1) : Sur la nature

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 15.

NOTE :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Héraclite

flexibilité

"La flexibilité, c'est bien."

 Edouard Balladur dans Le chômage a une histoire, documentaire français (2/2) de Gilles Balbastre (2001).

FLN (Front de Libération Nationale)

"Comment vaincre une armée considérée comme l'une des plus puissantes du monde ? Les Fils de la Toussaint (1), à l'origine de l'insurrection contre la France en 1954 (2), choisirent de pallier le déséquilibre militaire par une offensive diplomatique. Tandis que l'Etat français continue de ne voir dans le conflit algérien que des "opérations de maintien de l'ordre, des événements" et de considérer les maquisards de l'Armée de libération Nationale (ALN) (3) comme des criminels de droit commun, le FLN (4) va s'évertuer à prouver qu'il s'agit bien d'une guerre, de deux belligérants, de deux armées qui s'affrontent. Faire des prisonniers se révèle la pierre angulaire de sa stratégie pour conquérir l'indépendance du pays, pour se hisser au titre d'interlocuteur légitime. Une opération délicate, tant la guérilla, qui suppose la mobilité, se conjugue mal avec la charge de prisonniers. Civils ou soldats, Français d'Algérie ou métropolitains deviennent alors l'enjeu d'un bras de fer qui se joue bien loin de la Kabilie (5) ou des Aurès (6). Pas à pas, les représentants algériens s'activent auprès des institutions internationales pour faire connaître leur cause, valider leur "nouvel" Etat."

"Nourri de l'ouvrage passionnant de l'historienne Raphaëlle Branche (7), le film exhume la portée décisive d'une résolution a priori infime au regard d'une guerre de libération nationale : le choix de faire des prisonniers. Etayé de témoignages des protagonistes, il en montre toutes les conséquences, y compris la fin de la IVe République (8). Mais, au-delà du versant stratégique et politique, le documentaire éclaire les terribles conditions de ces oubliés de l'Histoire, les marches épuisantes, les tortures, les exécutions parfois. Emaillé de leurs propos, d'archives inédites, il montre enfin combien ils demeurent "la mauvaise conscience de la France". Qualifiés de "disparus" pendant la guerre, les captifs des maquis n'ont toujours pas obtenu le statut de prisonniers de guerre."

Marie Cailletet : encadré Télérama consacré au documentaire de Raphaëlle Branche et Rémi Lainé : Prisonniers français du FLN (France, 2016, 60 mn).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : Yves Courrière : La Guerre d'Algérie (1/4) : Les Fils de la Toussaint (avec une préface de Joseph Kessel), Le Livre de Poche, 1974, 600 p., https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Courrièrehttps://persee.fr/doc/remmm_0035-1474_1970_num_7_1_1072 et https://fr.wikipedia.org/wiki/Toussaint_rouge

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_d%27Algérie et https://www.herodote.net/algerie-synthese-1774.php  

(3) Cf. not. : http://libeafrica4.blogs.liberation.fr/2014/11/07/aux-origines-des-militaires-algeriens

(4) Cf. not. : http://www.hist-geo.com/fln.php

(5) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kabylie, https://fr.wikipedia.org/wiki/Kabyles et https://www.persee.fr/doc/globe_0398-3412_1871_num_10_1_4295

(6) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aurès, https://fr.wikipedia.org/wiki/Avoir_vingt_ans_dans_les_Aurès et http://maghrebdesfilms.fr/avoir-20-ans-dans-les-aures.html

(7) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Raphaëlle_Branche, http://raphaellebranche.fr et https://www.theses.fr/057693889

(8) Cf. not. : https://www.herodote.net/1946_1958-synthese-168.php  

foetus

"Le foetus est un parfait héros existentiel. Un être sans passé, sans religion, sans a priori. Juste une voix dans la nuit."

 Ian  McEwan (1)

NOTE JMS :

(1) Entretien de Ian McEwan avec Nathalie Crom paru dans le Télérama n° 3508 du 5 avril 2017, pp. 4-8, à propos de la sortie de son dernier livre : Dans une coque de noix, paru chez Gallimard (col. "Du monde entier") en avril 2017 dans la traduction française de France Camus-Pichon.

__________________________________________________

"On ne dit plus un avortement mais une interruption volontaire de grossesse, ceci afin de ménager l'amour-propre du foetus."

Pierre Desproges : Fonds de tiroir, Editions du Seuil, 1990.

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 37.

foi

"La foi est comme l'amour : elle ne se laisse pas commander."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 75).

__________________________________________________

"La foi et le savoir ne s'entendent guère dans la même tête : ils y sont comme le loup et l'agneau dans une cage ; et le savoir est le loup qui menace de dévorer l'agneau."

Idem ci-dessus, p. 75.

__________________________________________________

"Le savoir est d'un tissu plus fort que la foi, de sorte que, lorsqu'ils se heurtent, cette dernière se brise."

Idem ci-dessus, p. 76.

fonctionnaire

"Inspire le respect, quelle que soit la fonction qu'il remplisse."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor astral, col. "Les Inattendus", 2015.

__________________________________________________

"Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque : les moins utiles sont les plus haut placés."

Paul Masson 1849-1896 (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://www.cairn.info/revue-de-la-bibliotheque-nationale-de-france-2009-1-page-12.htm

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 137.

__________________________________________________

"Les fonctionnaires font les meilleurs maris ; quand ils rentrent le soir, ils ne sont pas fatigués et ils ont déjà lu le journal."

Georges Clemenceau 1841-1929 (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Clemenceau , http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/georges-clemenceau et https://musee-clemenceau.fr/clemenceau/biographie

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 138.

Bernard Le Bouyer de Fontenelle

"Fontenelle (1), à quatre-vingt-dix ans, courtisait encore le beau sexe, du moins dans la limite de ses possibilités. Il lui arriva de coincer d'un peu trop près une charmante jeune fille dans un escalier."

- "Ah ! Monsieur de Fontenelle, s'écria la jolie personne, reculez d'un pas ou je hurle !"

- "Hurlez, hurlez, Mademoiselle, répondit l'auteur des Lettres galantes, cela nous fera honneur à tous les deux !"

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_le_Bouyer_de_Fontenelle, http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/bernard-le-bouyer-de-fontenelle et https://mon-poeme.fr/citations-bernard-fontenelle

SOURCE :

Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles reparties, Albin Michel, 2006, p. 217.

football

"Le football. Quel sport est plus laid, plus balourd et moins gracieux que le football ? Qeulle harmonie, quelle élégance l'esthète de base pourrait-il bien découvrir dans les trottinements patauds de vingt-deux handicapés velus qui poussent des balles comme on pousse un étron. Quel bâtard en rut de quel corniaud branlé oserait manifester publiquement sa libido en s'enlaçant frénétiquement comme ils le font par paquets de huit ? [...]. Je vous hais, footballeurs. Vous ne m'avez fait vibrer qu'une fois : le jour où j'ai appris que vous aviez attrapé la chiasse mexicaine en suçant des frites aztèques."

Pierre Desproges : "A mort le foot", Chroniques de la haine ordinaire, Editions du Seuil, 1997.

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 42.

__________________________________________________

"Après l'Anschluss, Sindelar refuse de porter le maillot du Troisième Reich. Traqué plusieurs mois par les nazis, il meurt en janvier 1939 officiellement d'une asphyxie, bien qu'il soit probable qu'il ait été assassiné, ou qu'il se soit suicidé."

source de la citation : https://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Sindelar (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. également (et entre autres) : https://www.eurosport.fr/football/les-grands-recits/2018/matthias-sindelar-ou-quand-mozart-defiait-hitler_sto7027967/story.shtml

__________________________________________________

"[...]."

"27 octobre 1954. Fiorentina (1) - Pistoiese (2). Le monde du foot-ball [...] s'arrête de tourner. Le temps se fige [...]. Dix mille spectateurs assistent à une scène surréaliste : une vingtaine d'objets volants non identifiés paradent au-dessus de l'Artemio Franchi (3) pendant de longues minutes. Les joueurs s'arrêtent, l'arbitre interrompt la rencontre, le public panique et hurle de peur. D'après les témoins de la scène, les ovnis voltigent dans le ciel et se déplacent en zig-zag. [...]."

in Sylvestro de Caro (4) : Mythes Téléfoot : Fiorentina-Pistoiese, le jour où un match a été arrêté à cause des ovnis, le 11 septembre 2014 à 12:37.

Cf. : https://www.tf1.fr/tf1/telefoot/news/mythes-telefoot-fiorentina-pistoiese-jour-ou-un-match-a-ete-arrete-a-cause-ovnis-4924659.html

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Associazione_Calcio_Firenze_Fiorentina

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Unione_Sportiva_Pistoiese_1921 et https://en.wikipedia.org/wiki/U.S._Pistoiese_1921

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Artemio_Franchi

(4) Cf. not. : http://www.silvestrodecaro.com

 

force

"La seule raison légitime que puisse avoir une société pour user de la force contre un de ses membres est de l'empêcher de nuire aux autres."

John Stuart Mill (1) : De la liberté (1859) (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/John_Stuart_Mill et https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Stuart_Mill  

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_liberté et https://fr.wikisource.org/wiki/De_la_liberté/Texte_entier

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 151.

Forces alliées

"Les loges ont été dissoutes en Russie dès l'arrivée des bolchéviques au pouvoir. Du coup, la plupart des francs-maçons ayant travaillé hors de nos frontières à la chute de Hitler sont à rechercher sur le front occidental. C'est par exemple le cas du roi d'Angleterre de l'époque, Georges VI, Grand Maître des francs-maçons d'Ecosse de 1936 à 1937. Winston Churchill, Premier ministre de la Grande-Bretagne pendant la guerre et inspirateur de la lutte contre le nazisme, était lui aussi franc-maçon, tout comme les présidents américains Franklin Roosevelt et Harry Truman. Avant la guerre, cette concentration de maçons à la tête des USA, de l'Angleterre et de la France (la majorité du cabinet Dalladier était composée de "Frères") alimenta la paranoïa de Hitler, qui voyait là une nouvelle preuve de l'existence d'un complot maçonnique d'ampleur mondial dirigé contre le peuple aryen et manipulé en sous-main par les Juifs."

"Au rang des militaires franc-maçons ayant joué un rôle majeur dans la résolution du conflit se trouvent le général Douglas McArthur, héros de la guerre du Pacifique, le général Omar Bradley, héros du Débarquement en Normandie, et Mark Clarke, héros de la campagne d'Italie."

Gwenn Rigal : Les mystères de la franc-maçonnerie. L'histoire d'une société secrète, Ed. ESI, sept. 2012, pp. 48-49.

forêt

"A l'heure où la France s'urbanise et se périurbanise, où béton et bitume dévorent le territoire, rien de tel qu'une balade en forêt pour oublier ses misères. D'autant que la forêt est de retour : elle "n'a jamais été aussi belle et riche et aussi peu exploitée depuis le Moyen Âge", dit Bérénice Bejo (1), voix off de ce doc. Depuis 1830, sa superficie est passée de 9 à 17 millions d'hectares, et ses habitants à poil et à plumes sont 43 % plus nombreux qu'il y a trente ans."

"[...]."

Sébastien Porte : encadré Télérama relatif au documentaire de Marie d'Ollone et Thierry Robert intitulé : La forêt. Réalisation : Thierry Robert (France, 2019, 1h 50').

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bérénice_Bejo, https://www.parismatch.com/People-A-Z/Berenice-Bejo et https://www.gala.fr/stars_et_gotha/berenice_bejo

fortune

"Règle générale : "Ne laissez jamais apercevoir la véritable somme à laquelle se monte votre fortune." Et méditez cet axiome."

Honoré de Balzac : L'art de ne pas être dupe des fripons, Ed. de L'Herne, 2015, § 32, p. 72.

foule

"J'ai très peur des foules. Le peuple lui-même, c'est merveilleux, mais la foule est une chose terrible."

Georges Simenon in Le Siècle de Simenon, documentaire de Pierre Assouline (France, 2013).

__________________________________________________

"A toujours de bon instincts."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

fourmi

"En fait, on ne sait pas si les fourmis (1) dorment ou pas, mais ce qui est certain c'est qu'elles font des siestes. Des recherches menées en 1930 et en 1986 ont montré qu'elles se reposent pendant 8 mn à raison de deux fois en 24 heures. En 2009, l'étude d'une colonie de fourmis rouges a montré qu'elles faisaient 250 microsiestes d'une minute par période de 24 heures (2). Ceci dit, comme elles continuaient à travailler en dormant (quelle que soit la durée de la sieste), il n'est pas certain qu'elles se reposent beaucoup."

Brooke Barker : La tortue qui respirait par les fesses (Sad animal facts), Flammarion, 2017. Index alphabétique, p. 192. Index alphabétique, p. 192. Trad. de l'anglais par Fleur d'Harcourt.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fourmi et https://www.rentokil.fr/fourmis/especes

(2) Ce qui fait un total de 4 heures et 10 minutes de microsieste par jour.

fourmis

"[...]. Ont donné l'idée des caisses d'épargne."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

franc-maçonnerie

Dans un petit texte intitulé "La bulle papale In Eminenti (1738)" (1), Gwenn Rigal écrit ceci :

"Nous avons appris, par la rumeur publique, qu'il se répand à l'étranger [...] certaines sociétés, [...] appelées du nom de Francs-Maçons [...] dans lesquelles des hommes de toute religion et de toute secte se lient, affectant une apparence d'honnêteté naturelle, [...] et s'engagent par serment prêté sur la Bible, et sous les peines les plus graves, à couvrir d'un silence inviolable tout ce qu'ils font dans l'obscurité du secret."

"Nous ordonnons aux croyants de se tenir strictement à l'écart de ces sociétés, assemblées, agrégations ou couventicules, et cela sous peine d'excommunication."

in Les mystères de la franc-maçonnerie. L'histoire d'une société secrète, Editions ESI, sept. 2012, p. 44.

NOTE JMS :

(1) publiée par Clément XII, pape de 1730 à1740.

__________________________________________________

"Encore une des causes de la Révolution ! Les épreuves d'initiation sont terribles - quelques-uns en sont morts. Cause de dispute dans les ménages. Mal vue des ecclésiastiques. "Quel peut bien être leur secret ?"

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues au mot franc-maçonnerie (Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015).

__________________________________________________

"Ils avaient vandalisé le temple maçonnique de Tarbes (Hautes-Pyrénées), en mars dernier (1), en marge d'une manifestation des gilets jaunes. Six hommes et deux femmes, âgés de 22 à 47 ans, résidant pour moitié dans les Pyrénées-Atlantiques et pour l'autre moitié dans les Hautes-Pyrénées, étaient jugés jeudi soir pour "dégradations en réunion"."

"[...]."

Le Parisien.fr du vendredi 7 juin 2019 : http://www.leparisien.fr/faits-divers/temple-maconnique-saccage-a-tarbes-huit-gilets-jaunes-condamnes-07-06-2019-8088294.php

NOTE JMS :

(1) Dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mars 2019 vers 23h50 lors d'une marche nocturne des Gilets jaunes.

Françafrique

"Régulièrement montrée du doigt en raison des écarts de plusieurs de ses membres sur le territoire métropolitain, la Grande Loge Nationale Française est aussi accusée de perpétuer les réseaux de la "Françafrique" mis en place sous de Gaulle par le [...] Frère Jacques Foccart (1)."

"Dans son numéro d'avril 2012, le magazine Jeune Afrique a longuement évoqué ces réseaux de la GLNF et dépeint l'ambiance qui y règne : "Chez nous, ils sont arrivistes et carriéristes. Ils viennent aux tenues blanches dans l'espoir de rencontrer un ministre ou de faire une affaire", dénonçait ainsi dans ces colonnes un leader de la société civile gabonaise."

"Si le Grand Orient De France a compté en son temps quelques recrues de choix en Afrique, comme l'ancien homme fort du Congo Pascal Lissouba (2), la GLNF y  est plus active encore. Elle a depuis mis en place une stratégie très efficace consistant à créer des Grandes Loges nationales et à bombarder ensuite leurs chefs d'Etat respectifs, fraîchement initiés, au grade de Grand Maître. De là à soupçonner ce quadrillage de n'avoir d'autre but que de favoriser sur le continent africain les hommes d'affaires français estampillés "GLNF" ..."

Gwenn Rigal : Les mystères de la franc-maçonnerie. L'histoire d'une société secrète, Editions ESI, sept. 2012, pp. 57/58.

NOTES JMS :

(1) 1913-1997. Conseiller politique français, secrétaire général de l'Elysée aux affaires africaines et malgaches de 1960 à 1974 et personnage central dans la création de la Françafrique.

(2) Né en 1931. Premier ministre du Congo de 1963 à 1966. Elu président de la République du Congo en 1992, il est défait par son adversaire Denis Sassou N'Guesso, l'ancien président de la République populaire du Congo de 1979 à 1992, après l'entrée des forces angolaises dans le conflit congolais et doit quitter le pouvoir en 1997. Il vit en exil à Paris depuis 2004.

Français

"Le premier peuple de l'univers. [...]."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

__________________________________________________

"Les autres continents ont des singes ; l'Europe a des Français. Ceci compense cela."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 54).

__________________________________________________

"Combien y a-t-il d'empereurs des Français ? - Un véritable en trois personnes trompeuses. - Comment les nomme-t-on ? - Napoléon, Murat et Manuel Godoï. - Lequel des trois est le plus méchant ? Ils le sont tous trois également. - De qui dérive Napoléon ? - Du péché. - Murat ? - De Napoléon. - Et Godoï ? - De la fornication des deux... - Est-ce un péché de mettre un Français à mort ? - Non, mon père ; on gagne le ciel en tuant ces chiens d'hérétiques."

Catéchisme, enseigné en Espagne pendant l'invasion française de 1809, cité in Georges Touchard-Lafosse (1), La Révolution, l'Empire et la Restauration : ou 178 anecdotes historiques dans lesquels apparaissent, pour des faits peu connus, 221 contemporains français et étrangers, L'Huillier, 1828, 254 p.

NOTE JMS :

(1) Georges Touchard-Lafosse (1780-1843) est un journaliste (pour la presse libérale), éditeur et antiquaire français.

SOURCE :

Guy Bechtel & Jean-Claude Carrière : Dictionnaire de la bêtise suivi du Livre des bizarres, Nouvelle édition, chez Robert Laffont, col. Bouquins, 2014, p. 185.

__________________________________________________

"Les Français croient qu'ils parlent bien le français parce qu'ils ne parlent aucune langue étrangère."

Tristan Bernard

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 200.

__________________________________________________

"Qu'est-ce qu'il y a de plus urgent : sauvegarder l'identité des Français ou accepter tous ceux qui, sous des prétextes politiques, voudraient venir toucher nos allocations familiales et bénéficier de nos hôpitaux et de nos universités ?"

Jacques Chirac en 1991 au Club de la presse (Europe 1).

SOURCE :

Véronique Brocard : "Comment Le Pen a réussi son oral de matraquage" in Télérama n° 2439 du 9 octobre 1996, p. 10.

__________________________________________________

"En évoquant "nos ancêtres les Gaulois" et en appelant leur patrie "France" (Francia, pays des Francs) tout en se considérant comme un peuple latin, les Français ont trois fois raison."

Karl Ferdinand Werner (1) : Histoire de France, les Origines.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Karl_Ferdinand_Werner et https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2008/12/16/karl-ferdinand-werner-historien_1131764_3382.html

SOURCE :

En  exergue du chapitre 10 du livre de Jean-Louis Brunaux : Les Gaulois. Vérités et légendes, Perrin, 2018, p. 113.

France

A propos du documentaire de Samia Chala (France, 2013, 55 mn) : Madame la France, ma mère et moi, Marie-Hélène Soenen écrit, dans un encadré Télérama consacré à celui-ci :

"Ecrit à la manière d'une lettre ouverte, ce film très intime de Samia Chala est né d'un puissant sentiment de ras-le-bol. Partie en 1994 de l'Algérie meurtrie par la guerre civile, cette féministe "bouffeuse d'islamistes, croqueuse de barbus" est arrivée en France pétrie d'images de liberté. Mais peu à peu, les représentations de l'islam, de la femme arabe, le débat sur le voile islamique et son traitement médiatique ont altéré la relation avec son pays d'accueil. Pourquoi cette "démocrate, laïque, anti-intégriste" ressent-elle aujourd'hui une profonde colère contre la France ?"

"De Paris à la maison de sa tante, en Algérie, Samia Chala explore sans détour, avec ton et humour, les raisons de son indignation. Partagée, nous dit-elle, par de nombreux arabes de France. "Est-ce que tu m'aimes au fond uniquement quand je te ressemble ?" questionne la réalisatrice, appelant la France à plus d'écoute et de respect des musulmans, dont la parole et la complexité sont souvent escamotées par les raccourcis et les clichés. Elle qui défendait en Algérie le droit d'ôter le voile défend dans un même combat celui de le porter en France, revendiquant avant tout l'égalité et la liberté. Qu'elle passe au crible les méprises de la société française ou qu'elle dialogue à coeur ouvert avec sa tante, "mémoire vivante" de la famille et de la douleur de la colonisation, la voix forte et percutante de Samia Chala répond avec urgence à cette confiscation."

__________________________________________________

"[Pour les contre-révolutionnaires], la France coupable d'être la France, c'est-à-dire d'avoir fait deux ou trois révolutions et commencé la démolition de la vieille masure sociale. Les pays modèles sont l'Ecosse, l'Allemagne, familles paisibles de castors végétant dans l'immobilisme des traditions séculaires. Oh ! Les idées n'ont pas prise sur ces lecteurs de bible. Le maximum de leur audace ne va pas au-delà d'un commentaire sur David ou Saül."

"[...]."

(Bibl. Nat. Mss. Fr. N.A. 9581, 4e et 5e cahiers.)

Auguste Blanqui : Ni Dieu ni Maître, Aden, col. "opium du peuple", Bruxelles, 2009, p. 53.

__________________________________________________

"Dans l'identité française, dans cette identité à laquelle je crois, il y a quelque chose que je suis très attaché, c'est que la France, de toute éternité, a toujours été du côté des opprimés, et toujours été du côté des dictateurs, toujours été du côté de celui qui était jeté en prison parce qui croyait dans ses idées."

"La France, dont le message est universel, a toujours protégé ceux qu'on voulait tuer, bâillonner, condamner au silence, parce qu'ils ne pensaient pas comme il fallait penser dans leur pays. C'est ça, l'identité de la France."

"L'identité, c'est le préalable à la diversité. Sans identité, il n'y a pas de diversité."

Lapsus de Nicolas Sarkozy extrait du discours de clôture de la première université d'été du parti Les Républicains le samedi 5 septembre 2015 à La Baule (1).

NOTE JMS :

(1) Lieu privilégié des élites parisiennes, La Baule-Escoublac, située dans le département de Loire-Atlantique, est une  station balnéaire réputée pour sa longue plage, son casino et ses palaces en bord de mer.

__________________________________________________

"La veille de Noël 496, Clovis (1) fut baptisé par Saint Rémi (2), dans l'église de Reims, si magnifiquement décorée qu'il se croyait déjà au paradis. Trois mille de ses soldats reçurent le baptême de même jour. Le pape décerna à son royaume, la France, le titre glorieux de "fille aînée de l'Eglise" (3)."

in Jacques Gimard : Les petits cahiers d'antan, Petit cahier d'histoire de France. Des Gaulois à la fin du Moyen Âge, Ed. Hors Collection, 2014, p. 18.

NOTE JMS :

(1) "CLOVIS Ier, v. 465 - Paris 511, roi des Francs (481/482 - 511), mérovingien. [...]. Fondateur de la dynastie franque et seul roi de toute la Gaule, il reçoit de l'empereur d'Orient le titre de patrice, protège le catholicisme et réunit un concile à Orléans en 511. Il avait reçu le baptême des mains de saint Rémi à Reims (v. 498) (a), devenant le premier roi barbare chrétien. Après sa mort, son royaume est partagé entre ses quatre fils." (Petit Larousse illustré 2014, Larousse, 2013).

(a) 496 ou 498, selon les historiens.

(b) Ce concile, qui eut lieu au mois de juillet, condamne l'arianisme [doctrine qui nie la divinité du Christ et a déjà été condamnée par les conciles de Nicée (325) et de Constantinople (381)], définit des règles relatives aux relations entre le pouvoir royal et celui de l'Eglise et réaffirme le droit d'asile.

(2) Saint REMI ou REMY (v. 437 - v. 530).

(3) L'expression, à propos de la France, de "fille aînée de l'Eglise", est attestée pour la première fois lors du Discours sur la vocation de la Nation française prononcé le 14 février 1841 par le père Henri-Dominique Lacordaire (a) dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris, évoquant le lien entre Louis de France (b), alors en exil, et sa filiation avec l'Eglise.

Toutefois, la notion de filiation spirituelle des rois Francs apparaît avec Pépin le Bref (714-768) lorsque celui-ci donne naissance aux Etats pontificaux (752-1870) et se fait sacrer roi des Francs en 754 par le pape Etienne III [720-772 (pape de 767 à 772)] qui le proclame "défenseur de l'Eglise romaine".

(a) 1802-1861. En 1839, il rétablit, en France, l'ordre des dominicains.

(b) 1775-1844. Prétendant à la couronne et reconnu comme roi par les légitimistes sous le nom de Louis XIX.

__________________________________________________

"Pour moi, l'histoire de France commence avec Clovis."

Charles de Gaulle (1890-1970)

SOURCE :

Cité par Jacques Gimard in Les petits cahiers d'antan : Petit cahier d'histoire de France. Des Gaulois à la fin du Moyen Âge, Ed. Hors Collection, 2014, p. 19.

__________________________________________________

"La France contient, dit l'Almanach impérial, trente-six millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement."

Henri Rochefort dans l'éditorial de La Lanterne du 1er juin 1968 (1).

SOURCE : http://dicocitations.lemonde.fr/auteur/3833/Henri_Rochefort.php

NOTE JMS :

(1) C'est son premier éditorial.

__________________________________________________

"Si tous ne sont pas fidèles en acte, rarissimes sont ceux qui assument de ne pas voir la France en Jeanne d'Arc."

Charlotte d'Ornellas : Jeanne, Le France et nous in Valeurs actuelles n° 4315-4316 du 8 au 21 août 2019, p. 18.

__________________________________________________

"Pour la première fois, la France était aimée comme une personne. Dès ce jour, par la force du coeur, elle fut une patrie."

Pascal-Raphaël Ambrogi : De la Pucelle (1) au chef de guerre in Valeurs actuelles n° 4315-4316 du 8 au 21 août 2019, p. 28.

NOTES JMS :

(1) Jeanne d'Arc.

__________________________________________________

"Notre pays à nous, ce n'est pas Tjibaou (1), Françoise Sagan, Harlem Désir... C'est la France immortelle qui, derrière Jeanne d'Arc, Charles Martel (2), Napoléon et de Gaulle, a fait de notre pays une nation éternelle."

Tracts distribués par Eric Raoult dans sa circonscription (alors député de Seine-Saint-Denis et futur ministre de l'Intégration et de la lutte contre l'exclusion).

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Marie_Tjibaou

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Martel

SOURCE :

Véronique Brocard : "Comment Le Pen a réussi son oral de matraquage" in Télérama n° 2439 du 9 octobre 1996, p. 10.

franchise

"Obsequium amicos, veritas odium prit"

"La complaisance [crée] des amis, la franchise engendre la haine"

Vers de Térence (Andrienne, I, 1, 68) (1).

NOTE JMS :

(1) Térence, en lat. Publius Terentius Afer (v. 185 - 159 av. J.-C.) est un poète comique latin. Esclave affranchi, membre du cercle de Scipion Emilien, il composa six comédies fondées sur l'analyse psychologique. Il devint un modèle pour les classiques français, notamment pour Molière (1622-1673).

SOURCE :

Petit Larousse illustré 2014, Larousse, 2013, pp. 1232 et 1903.

Francilien

"Quand j'allais déjeuner chez mon oncle et ma tante à Cachan (1), je prenais la ligne B du RER, qui comporte, comme vous savez, des banquettes bleues et des banquettes rouges...", et nous voilà embarqués dans une exquise histoire où l'on apprend que le Francilien (2) éprouve quelque appréhension à poser ses fesses sur du rouge et se dirige naturellement vers les sièges bleus."

Catherine Firmin-Didot : Michel Pastoureau. La couleur lui va si bien in Télérama n° 2584 du 21 juillet 1999, p. 22. 

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cachan, https://ville-cachan.fr et https://www.ville-ideale.fr/cachan_94016

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Francilien  

francs-maçons célèbres

LES POLITIQUES

"Treize des signataires de la déclaration d'indépendance américaine étaient maçons. C'est également le cas de quatorze présidents américains (1). En France, les plus anciens politiciens maçons sont contemporains des philosophes des Lumières. Montesquieu, l'un des précurseurs de l'aventure maçonnique dans notre pays, initié dès 1730 à Londres (2), pose les fondements de la démocratie politique moderne. Un révolutionnaire célèbre, le citoyen Danton, est membre de la Loge des Neuf Soeurs à Paris, où il côtoie l'encycopédiste d'Alembert. Victor Schoelcher, à l'origine de l'abolition de l'esclavage, est initié au milieu du XIXe siècle à Paris. Léon Gambetta est encore un tout jeune initié de la Loge "La Réforme" lorsque survient la Commune, dans laquelle il sera amené à jouer un rôle si important. Quelques décennies plus tard, le membre de la très patriotique Loge "Alsace-Lorraine" Jules Ferry rend l'enseignement laïque, gratuit et obligatoire. Félix Faure amène la maçonnerie sur la plus haute marche de l'Etat entre 1895 et 1899, époque de son mandat présidentiel. Plus près de nous enfin, l'Honorable Frère d'"Union et Progrès" Pierre Mendès-France met fin en 1954 à la guerre d'Indochine."

"Napoléon Bonaparte n'a jamais été maçon. Méfiant, il a nommé quelques-uns de ses proches à des postes-clés de la maçonnnerie. C'est ainsi que le premier ministre Cambacérès et son propre frère Joseph Bonaparte furent chacun Grand Maître du Grand Orient de France. Un troisième frère, Jérôme, et l'un de ses généraux, Bernadotte, finirent sur des trônes européens. Le premier, roi de Wesphalie devint donc Grand Maître de la Grande Loge de Westphalie. Le second, roi de Suède, présida au Rite suédois. Enfin, l'impératrice Joséphine a longtemps été Grande Maîtresse de la Maçonnerie d'Adoption."

LES ECRIVAINS

"Choderlos de Laclos, l'auteur des Liaisons dangereuses, était aussi un militaire. [...]. Beaucoup plus controversé, le marquis de Sade eut parfois le temps de se rendre aux "Neuf Soeurs" entre deux périodes d'internement. Des avanies dont n'aura pas à se soucier Voltaire, déjà perclus d'honneurs lorsqu'il est initié dans la même loge en 1778 (3). Stendhal [...] fréquente la loge parisienne "Sainte-Caroline" à peu près au moment où son contemporain Walter Scott, l'auteur d'Ivanhoé, découvre la maçonnerie écossaise à la "St David's Lodge" d'Edimbourg (1801). De l'autre côté de l'Atlantique, Mark Twain fignole Huckleberry Finn à Saint Louis, dans le Missouri, où il fréquente aussi les tenues de la Loge "Polar Star 71" dans les années 1860. Le dramaturge anglo-irlandais Oscar Wilde est initié une dizaine d'années plus tard à Oxford tandis que [...] Sir Arthur Conan Doyle subit son passage sous le bandeau dans une loge de Portsmouth. Leur compatriote Rudyard Kipling, prix Nobel de littérature en 1907, intègre une loge indienne à peu près à la même époque."

LES ARTISTES

"Wolfgang Amadeus Mozart et Joseph Haydn, deux des plus grands compositeurs autrichiens, furent membres de loges viennoises différentes : Mozart entre à la "Bienfaisance" en 1784 et Haydn, sur les conseils de son ami, se décide pour la "Véritable Concorde" l'année suivante. Le compositeur de la Marseillaise Rouget de Lisle rejoint à la même époque "Les Frères Discrets", une loge ardennaise, tandis que le Hongrois Franz Liszt attend 1881 pour se faire initier en Allemagne, à la Loge "L'unité". Vers la fin du XIXe siècle, le sculpteur de la statue de la Liberté Auguste Bartholdi fréquente Jules Ferry sur les travées de la loge "Alsace-Lorraine" et Jean-Baptiste Clément, l'auteur du Temps des cerises, rejoint les Frères en 1898 vers Clichy. Les musiciens de jazz n'ont pas non plus résisté à l'appel des "Fils de la Veuve" (4) : Duke Ellington et Louis Armstrong sont tous les deux initiés dans les loges afro-américaines "Prince Hall", le premier à Washington D.C. (5) et le second à New York. Enfin, John Wayne, célèbre pour ses rôles de cow-boy, et Peters Sellers, l'inénarrable inspecteur Clouzeau de la Panthère Rose, font partie des maçons les plus éminents du septième art."

LES MILITAIRES

"Le maçon français le plus connu aux Etats-Unis reste sans conteste le marquis de Lafayette, héros de la guerre d'Indépendance et par ailleurs initié en 1775 à la Loge "La Candeur" à Paris. A la toute fin du XVIIIe siècle, le corsaire Robert Surcouf prête serment à Port-Louis, sur l'île de la Réunion. Le général Wellington, maçon d'une loge irlandaise depuis 1790, défera vingt-cinq ans plus tard les divisions de Napoléon à Waterloo, et ceci malgré l'importante cohorte de maçons français parmi les maréchaux qui lui font face. Ailleurs encore dans le monde, le héros de l'indépendance sud-américaine Simon Bolivar fréquentait depuis 1803 une loge dont le nom ne doit rien au hasard : "La Grande Réunion Américaine". En Europe, un autre héraut de l'indépendance, Giuseppe Garibaldi, fonde l'acte de naissance de la République italienne en 1861. Vingt ans plus tard, il sera élu Grand Maître Mondial du Rite de Memphis-Misraïm. Enfin, le commandant en chef des troupes alliées durant la Première Guerre mondiale, le maréchal Joffre, était lui aussi un Frère. Il a fait son apprentissage maçonnique dans la même loge que Jules Ferry et Auguste Bartholdi : la fameuse "Alsace-Lorraine"."

Gwenn Rigal : Les mystères de la franc-maçonnerie. L'histoire d'une société secrète, Ed. ESI, sept. 2012, chap. "Les francs-maçons célèbres", pp. 150-154.

NOTE JMS :

(1) Ce qui est assez problématique ici, c'est que dans un encadré de la page suivante (p. 152), Gwenn Rigal écrit : "Sur les quarante-trois présidents américains qui se sont succédé à la Maison-Blanche, dix-sept furent maçons !

Mais c'est bien de 14 dont il s'agit : 1789-1797 George Washington ; 1817-1825 James Monroe ; 1829-1837 Andrew Johnson ; 1845-1849 James Polk ; 1857-1861 James Buchanan ; 1865-1869 Andrew Jackson ; 1897-1901 William McKinley ; 1901-1909 Theodore Roosevelt ; 1909-1913 William Taft ; 1921-1923 William Harding ; 1933-1945 Franklin D. Roosevelt ; 1945-1953 Harry Truman ; 1963-1969 Lyndon Johnson ; 1974-1977 Gerald Ford.

(2) Il a alors 41 ans. 

(3) Deux mois avant sa mort.

(4) Cette expression renvoie à la tradition "égyptienne" en maçonnerie, la "Veuve" désignant Isis et les "enfants de la veuve" les maçons. 

(5) Washington, dans le District de Columbia, est la capitale des Etats-Unis. Elle est ainsi nommée afin d'éviter la confusion avec l'Etat de Washington.

Fraternelles franc-maçonnes

"En matière de scandales, les Fraternelles franc-maçonnes (1) intéressent de plus en plus la justice. Il s'agit d'associations regroupant des franc-maçons de différentes obédiences, réunies par professions ou secteur d'activité. Dans une franc-maçonnerie très cloisonnée où souvent les obédiences ne se reconnaissent pas entre elles, de telles associations font jaser. Plus grave, elles sont régulièrement soupçonnées de favoriser les trafics d'influence, voire, dans le cas des Fraternelles réunissant avocats, magistrats et greffiers, de nuire au secret de l'instruction."

"EN 2003, le Grand Maître de la GLF (2), Yves-Max Viton, [fustigeait] des "associations dissimulant des buts lucratifs sous le prétexte fallacieux de la fraternité". Alain Bauer, ex-Maître du GODF (3) les a [...] taxées de "déviations de la franc-maçonnerie", avant d'ajouter : "Je ne comprends pas de quels problèmes philosophiques peuvent bien parler, par exemple, les membres de la Fraternelle du bâtiment et des travaux publics"."  

Gwenn Rigal : Les mystères de la franc-maçonnerie. l'histoire d'une société secrète, Editions ESI, sept. 2012, p. 56/57.

NOTES JMS :

(1) Encore appelées Maçonnerie d'affaires ou Maçonnerie alimentaire.

(2) Grande Loge de France.

(3) Grand Orient De France.

Jean Fréron

"L'autre jour au fond d'un vallon

 Un serpent piqua Jean Fréron (1).

 Que pensez-vous qu'il arriva ?

 Ce fut le serpent qui creva."

      Epigramme de Voltaire

SOURCE : Caroline Dacquin : "La force subversive de la parole" in Trente entretiens du Monde des Livres, Flammarion, col. "Le Monde de la philosophie", 2008, p. 38.

NOTE JMS :

(1) Jean Fréron (1718-1776) : journaliste, critique littéraire et polémiste français, ennemi des Lumières, des Encyclopédistes et, tout particulièrement, de Voltaire.

frite

Laurence Le Saulx, dans un petit texte intitulé Pourquoi la France n'a pas la frite ? a écrit :

"Parce que, c'est tranché, la frite est belge et non française (et ce, bien que les Nord-Américains la nomment french frie). Pour déterminer l'origine de ce petit parallélépipède de pomme de terre, des historiens belges, français et suisses, ainsi qu'un cuisinier flamand, se sont très sérieusement réunis lors du Fritkot Festival à Bruxelles. Grâce à une publicité d'époque, ils ont établi que le premier frituriste belge, monsieur Fritz (cela ne s'invente pas), officiait en 1855 - alors que la consommation de frites en France n'est mentionnée que quatre années plus tard. Les spécialistes belges ont enfoncé le clou, précisant que seule la Belgique avait adopté cet aliment comme plat principal, refusant de le cantonner au rôle d'accompagnement. La France, mise K.O., n'a plus qu'à se replier sur les escargots et les grenouilles."

Télérama n° 3288 du 16 janvier 2013, p. 16.

fromage

"Citer l'aphorisme de Brillat-Savarin : "Un dîner sans fromage est une belle à qui il manque un oeil.""

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

__________________________________________________

"Comment voulez-vous gouverner un pays qui a 246 variétés de fromage ?" (1)

Charles de Gaulle 1890-1970 (2)

NOTES JMS :

(1) Le journal Le Monde ajoute le commentaire suivant : "[...]. Cette question célèbre fut posée, dit-on, à un ami anglais par le Général durant les chaudes journées de mai 1968. Les détails en varient d'ailleurs selon l'auteur qui la cite, et certains, peut-être plus proche de la vérité fromagère, font dire au grand disparu : "un pays qui a plus de variétés de fromage que de jours dans l'année."

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Gaulle et http://evene.lefigaro.fr/citations/charles-de-gaulle

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 196. 

Front national

"Les dirigeants du FN ont réactivé des mots quasi morts, comme le mot "race" [...]. Ils jouent sur les différentes définitions, sur le sens visible et le sens caché, et, faisant la somme de leurs connotations, produisent un détournement de sens. "Invasion", par exemple, ne peut au sens strict, être employé à propos des immigrés : ceux-ci ne constituent pas un Etat, donc ils ne peuvent pas envahir un autre Etat. Ils ne sont pas non plus des animaux nuisibles ("invasion de sauterelles"). Néanmoins, tout le monde comprend immédiatement l'emploi abusif de ce terme et en perçoit son sens péjoratif."

Josette Rey-Debove (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Josette_Rey-Debove

SOURCE :

"Comment Le Pen a réussi son oral de matraquage", de Véronique Brocard in Télérama n° 2439 du 9 octobre 1996, p. 9.

__________________________________________________

"Il y a sûrement au Front national quelques extrêmistes. Mais, sur l'essentiel, le Front national se réclame des mêmes préoccupations, des mêmes valeurs que la majorité. Seulement, il les exprime d'une manière un peu plus brutale, un peu plus bruyante."

Charles Pasqua (1), alors ministre de l'Intérieur, dans une interview donnée à Valeurs actuelles le 30 avril 1988.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Pasqua

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 10.

__________________________________________________

"[...]. Le discours du FN est tellement intégré qu'il finit par apparaître comme une vérité et irrigue quotidiennement le corps social via ceux qui travaillent dans les médias dominants. Tout point de vue critique est minoré, voire banni. Et, de fait, les places où s'exprimer contre le FN sont aujourd'hui extrêmement restreintes."

Interview de Gérard Mordillat pour Siné Mensuel n° 61 - février 2017, pp. 12-13.

frontière

Réfugié : "Personne qui a dû quitter son pays pour échapper à la guerre, à l'oppression, aux persécutions et qui réside dans le pays étranger dans lequel elle a trouvé asile. (La convention de Genève du 28 juillet 1951 réglemente le statut des réfugiés (1))."

dictionnaire encycopédique alpha, Ed. Grammont S.A., 1982, vol. 20, au mot réfugié.

NOTE JMS :

(1) La convention relative aux statuts des réfugiés a été conclue à Genève le 28 juillet 1951 et approuvée par l'Assemblée fédérale le 14 décembre 1954. Instrument de ratification déposée par la Suisse le 21 janvier 1955 et entrée en vigueur pour la Suisse le 21 avril 1955.

   Entrée en vigueur avant 1960

- 1952 : au Groenland le 4 décembre.

- 1954 : à l'Île Norfolk le 22 janvier ; à l'Île de Man, aux Îles de la Manche, le 11 mars ; en Allemagne, en Australie, en Belgique, au Danemark, au Luxembourg, en Norvège, le 22 avril ; au Royaume-Uni le 9 juin ; en Australie, dans les colonies, pays de protectorat et territoires relevant du ministère français des colonies, le 23 juin ; en Tanzanie le 10 août ; à Monaco le 16 août ; en France le 21 septembre ; en Israël le 30 décembre.

- 1955 : en Suisse le 21 janvier ; en Suède le 24 janvier ; en Autriche le 31 janvier ; en Italie le 13 février ; en Equateur le 15 novembre. 

- 1956 : en Islande le 28 février ; au Maroc le 2 mars ; en Tunisie le 20 mars ; au Saint-Siège le 13 juin ; aux Pays-Bas le 1er août ; aux Îles Falkland, à Sainte-Hélène et dépendances (Ascension et Tristan de Cunha) le 25 octobre.

- 1957 : en Irlande le 27 février ; au Liechenstein le 7 juin. 

- 1958 : en Guinée le 2 octobre.

  Entrée en vigueur après l'an 2000 :

- 2000 : au Swaziland le 14 mai ; au Mexique le 5 septembre.

- 2001 : à la Trinité-et-Tobago le 8 février ; en Biélorussie le 21 novembre.

- 2002 : en Moldavie le 1er mai ; à Saint-Kitts-et-Nevis le 2 mai ; en Ukraine le 8 septembre.

- 2003 : au Timor-Leste, le 6 août.

- 2005 : en Afghanistan le 28 novembre.

- 2006 : au Monténégro le 13 juin.

- 2011 : au Nauru le 26 septembre.

__________________________________________________

- 1er pingouin : Ils ont raison : fermons les frontières et restons entre vrais civilisés :

- 2ème pingouin : ?

- 1er pingouin : Refoulons les Slovènes, les Hongrois en URSS, les Portugais chez Salazar, etc...

Xavier Gorce : Les indégivrables. Paru dans Le Monde du vendredi 11 septembre 2015, p. 13.

__________________________________________________

- Un pingouin à une assemblée de pingouins après le discours d'un autre pingouin : "Cool ! après notre tour d'Europe, on saura dire "Dégage" en plein de langues !"

Xavier Gorce : Les indégivrables. Paru dans Le Monde du vendredi 18 septembre 2015, p. 17.

frontisation

"Tendance à se rapprocher des idées défendues par le Front national."

Dictionnaire Hachette Edition 2014, "Les mots nouveaux de la langue française", p. 15.

fumée

"Prendre 1 centimètre cube de fumée de tabac et en peindre les surfaces extérieure et intérieure d'une couleur hydrofuge."

Marcel Duchamp : Duchamp du Signe, Flammarion, 1975.

SOURCE :

Roger Dadoun : Duchamp Ce Mécano qui Met à Nu, Hachette, 1996, p. 118.

funérailles

Question posée lors du jeu présenté par Jean-Luc Reichmann (1) sur TF1Les Douze Coups de midi (2) le dimanche 9 février 2020 :

- "En Corée du Sud, qu'organise la société de Kim Ki-Ho pour redonner le moral à des salariés déprimés ?"

- "De fausses funérailles."

Commentaires de Zette (3) :

"Rapport de l'ONU, très sérieux : la Corée du Sud est le deuxième pays le moins heureux parmi les pays développés. Pour lutter contre la morosité ambiante Happy Dying ("Mourir dans la joie") organise près de 300 fausses funérailles par mois. Chaque participant [...] écrit une lettre d'adieu à ses proches avant d'être enfermé 30 mn dans un cercueil clos. [...] ça leur donne, paraît-il, l'occasion de faire le point sur leur existence. Ils méditent dans le cercueil sur la mort et réalisent que la vie est belle."

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Luc_Reichmann

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Douze_Coups_de_midi

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Isabelle_Benhadj

fusil

"Toujours en avoir un à la campagne."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

fusillade

"Seule manière de faire taire les Parisiens."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.