Dictionnaire des citations


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Dachau

"Avec le sentiment un peu théâtral de jouer le rôle du justicier qui veut qu'on regarde en face la preuve de l'horreur, j'apporte à Zähringen une brochure qui circule dans notre centre culturel. C'est un document sur les camps de Dachau, montrant des prisonniers squelettiques et d'immenses charniers. Je crois voir une expression d'inquiétude sur le visage de Mme Heidegger quand j'ouvre le document sous les yeux de son mari. Tous deux contemplent les photos en silence, comme pétrifiés. Heidegger se tait. Mme Heidegger m'assure que personne autour d'elle n'a eu connaissance de l'existence de ces camps et de ce qui s'y passait. Il y a une certaine détresse sur le visage de son mari. Il murmure comme pour lui-même qu'il n'y a pas de mots pour nommer une telle tragédie. Le peuple allemand, me dit-il, a été trompé par une bande de criminels. On avait franchi là un seuil sans précédent : la transformation de l'homme en produit matériel disponible au service d'un programme. Le temps du nihilisme était aussi celui de l'inhumain. Et rien, malheureusement, ne garantissait que ce temps était déjà derrière nous."

Frédéric de Towarnicki : A la rencontre de Heidegger. Souvenir d'un messager de la Forêt-Noire, "Arcades", NRF Gallimard n° 32, oct. 1993 (1).

NOTE JMS :

(1) Frédéric de Towarnicki (Autriche, 1920 - Paris, 2008) : journaliste, critique littéraire et traducteur français d'origine polonaise. Il organisa une rencontre entre Jean-Paul Sartre et Martin Heidegger (cette rencontre, qui devait avoir lieu à l'origine en 1945, se déroula finalement en 1952) et fut l'un des interlocuteurs français privilégié du penseur allemand. Il a également réalisé - entre autres -, des entretiens avec Ernst Jünger* et Jean Beaufret**. 

  * Jean Beaufret. Entretiens avec Frédéric de Towarnicki, Paris, P.U.F., 1984.

** Ernst Jünger. Récit d'un passeur de siècle. Rencontres et conversations, Editions du Rocher, col. "Le Portique", avril 2000. 

dalaï-lama

"Nous sommes tes très fidèles serviteurs, ô Grand Lama, donne-nous, adresse-nous tes lumières, dans un langage que nos esprits contaminés d'Européens puissent comprendre, et au besoin, change-nous notre Esprit, fais-nous un esprit tout tourné vers ces cimes parfaites où l'Esprit de l'homme ne souffre plus."

"[...]."

"Nous sommes environnés de papes rugueux, de littérateurs, de critiques, de chiens, notre Esprit est parmi les chiens, qui pensent immédiatement avec la terre, qui pensent indécrottablement dans le présent."

"Enseigne-nous, Lama, la lévitation matérielle des corps et comment nous pourrions ne plus être tenus par la terre."

"[...]."

Antonin Artaud : Adresse au Dalaï-Lama ; in L'Ombilic des Limbes suivi de Le Pèse-nerfs et autres textes, NRF, Poésie/Gallimard n° 33, avril 1968, p. 209.

dandysme

"DANDY (1) n. m. est emprunté [...] à l'anglais dandy (1780), mot qui semble venir de l'écossais, peut-être de Dandy, diminutif de Andrew, correspondant au prénom français André. Ce mot désignait, dans la région frontalière entre l'Angleterre et l'Ecosse, les jeunes gens qui fréquentaient l'église ou la foire annuelle dans un vêtement excentrique. Vers 1813-1819, il fut adopté à Londres à propos d'élégants dont le type fut George-Beau Brummel (2), réputé pour ses aphorismes qui eurent force de loi [...]."

"¤ Le mot est passé en français avec la vague d'anglomanie qui déferla vers les années 1820-1830. Le personnage du dandy domine toute l'histoire du romantisme français et occupe une place de choix dans les grandes oeuvres de l'époque. Les plus notables des dandys parisiens furent Alfred d'Orsay (3), Roger de Beauvoir (4) et Lord Seymour (5). Le soin apporté à l'aspect physique et à la mise, de même que le souci d'être "reconnu" en société, caractérisent l'attitude d'un bon nombre d'écrivains romantiques (Stendhal, Eugène Sue, voire Baudelaire). Dans les années 1830, le phénomène Jeune-France (6) fait du dandysme la base même de sa démarche esthétique de refus, de détachement (comme l'humour) et de révolte. [...]. Le mot ne s'emploie pas au féminin [Augier (7) utilise en 1858 l'expression dandy femelle]."

"¤ Il a produit DANDYESQUE adj. (1892) et DANDYFIER v. tr. aujourd'hui disparus. ¤ DANDYSME n. m. est attesté pour la première fois en 1830 dans le Journal des débats (8) à propos de Byron et dans le Traité de la vie élégante de Balzac (9). [...]."

Dictionnaire historique de la langue française sous la direction d'Alain Rey, Dictionnaires LE ROBERT, juin 2012.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://www.cnrtl.fr/definition/dandyhttps://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition/dandy ;

https://en.wiktionary.org/wiki/dandyhttps://fr.wiktionary.org/wiki/dandy

et https://fr.wikipedia.org/wiki/Dandy

(2) Cf. citation ci-dessous note 1.

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_d'Orsay

(4) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_de_Beauvoir et https://www.babelio.com/auteur/Roger-de-Beauvoir/190778

(5) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Milord_l'Arsouille

(6) Cf. not. : https://www.cnrtl.fr/definition/jeune-francehttps://fr.wikipedia.org/wiki/Jeunes-France

et https://www.babelio.com/livres/Gautier-Les-Jeunes-France--Romans-goguena...

(7) Cf. not. : https://www.babelio.com/auteur/Emile-Augier/292807

et https://www.academie-francaise.fr/les-immortels/emile-augier

(8) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Journal_des_débats

(9) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Traité_de_la_vie_élégante ; https://fr.wikisource.org/wiki/Traité_de_la_vie_élégante

et https://www.babelio.com/livres/Balzac-Traite-de-la-vie-elegante/263569

__________________________________________________

"M. de Karkoël n'ôta pas ses gants, qui rappelaient par leur perfection ces célèbres gants de Bryan Brummell (1), coupés par trois ouvriers spéciaux, deux pour la main et un pour le pouce."

Barbey d'Aurevilly : Les Diaboliques 

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Beau_Brummellhttps://fr.wikipedia.org/wiki/George_Brummell ;

https://www.histoire-et-civilisations.com/thematiques/epoque-contemporai...

et https://fr.wikisource.org/wiki/Du_Dandysme_et_de_George_Brummell/Texte_e...

SOURCE :

https://www.dicocitations.com/citations/citation-56640.php

danger

"Denn, glaubt es mir ! - Das Geheimnis, um die grösste Fruchtbarkeit un den grössten Genuss vom Dasein einzuernten, heisst : gefährlich leben !" (1).

"Croyez-moi, en effet ! - Le secret pour récolter la plus grande fécondité et la plus grande jouissance de l'existence, s'appelle : vivre dangereusement !"

 (trad. JMS).

 Friedrich Nietzsche : La Gaya Scienza (Le Gai Savoir).

NOTE JMS :

(1) Il faut vivre dangereusement est le titre d'une comédie policière de Claude Makovski (France, 1975) qui s'inspire partiellement de cette citation de Nietzsche.

danse

"La danse, c'est du pelotage. Tout ce que l'on fait avec les pieds est parfaitement secondaire."

Michel Audiard : Les lions sont lâchés (Henri Verneuil, 1961)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_lions_sont_lâchés et https://fr.wikiquote.org/wiki/Les_lions_sont_lâchés

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 8. 

Dante Alighieri

"Lope de Vega (1), à l'article de la mort, appelle son confesseur :

- "J'ai quelque chose de grave à vous confier, mon père."

"Le prélat se penche aussitôt vers l'illustre mourant :

- "Je vous écoute, mon fils. Quel est ce lourd secret ?"

- "Dante (2) m'a toujours emmerdé !"

in Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles réparties, Ed. Albin Michel, 2006, p. 63.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lope_de_Vega, http://www.cosmovisions.com/Vega.htm, https://data.bnf.fr/fr/11927819/lope_de_vega et https://www.mon-poeme.fr/citations-felix-lope-de-vega

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dante_Alighieri, http://cosmovisions.com/Dante.htm et https://citations.ouest-france.fr/citations-dante-alighieri-223.html

__________________________________________________

"Rodin imagine et façonne Le Penseur (1) en 1880 pour orner le tympan de La Porte de l'Enfer (2). A l'origine, la sculpture mesure 70 cm et s'intitule... Le Poète."

"Saviez-vous que cet homme au corps torturé et puissant mais à l'esprit libre n'est autre que l'auteur de La Divine Comédie (3). Dante ? C'est en effet ce poème italien du XIVème siècle qui avait inspiré Rodin (4) pour La Porte. Le voici penché, observant les cercles de l'Enfer et à travers eux, son oeuvre [...]."

"Le Poète devient Le Penseur en 1888, lorsqu'il est exposé indépendamment de l'ensemble de La Porte de l'Enfer. Il devient une oeuvre autonome et en 1904, il est agrandi pour atteindre une dimension monumentale. [...]."

Le Penseur de Rodin... ce fascinant poète ! : https://grandpalais.fr/article/le-penseur-de-rodin-ce-fascinant-poete  

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Penseur, http://www.musee-rodin.fr/fr/collections/sculptures/le-penseur et https://www.histoire-image.org/fr/etudes/penseur-rodin

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Porte_de_l'Enfer, http://musee-rodin.fr/fr/collections/sculptures/la-porte-de-lenfer et https://www.connaissancedesarts.com/peinture-et-sculpture/etude-dune-oeuvre-la-porte-de-lenfer-de-rodin-1159595

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Divine_Comédie, https://www.babelio.com/livres/Alighieri-La-Divine-Comedie/238025 et http://www.cosmovisions.com/textDivineComedie.htm

(4) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Rodin, http://musee-rodin.fr, https://www.grandpalais.fr/fr/article/qui-est-auguste-rodin et https://www.franceculture.fr/personne-auguste-rodin

data

En lien avec la parution en mars 2015 aux éd. "Le Passeur" du livre de Gilles Babinet (préface d'Erik Orsenna), Big Data, penser l'homme et le monde autrement (1), Vincent Giret écrit, dans sa chronique #MUTATIONS (Le Monde Eco & Entreprise