Dictionnaire des citations


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
vacances

« Tant que je vivrai, je pondrai. Moi, dès que je m’arrête d’écrire, ça tourne plus. Les vacances, par exemple, c’est une chose qui me… je sais pas faire, je sais plus faire. Ça me déprime. Je trouve ça idiot ou… Non, j’ai besoin de travailler, j’ai besoin de trouver mes personnages, j’ai besoin d’aller vivre dans mes pages blanches, quoi, en les noircissant. »

Frédéric Dard

Entretien avec Frédéric Dard, émission Seize millions de jeunes, 1965.

vache

"En 2001, deux chercheurs de l'université de Leicester (1) ont fait une étude pour déterminer quelles chansons étaient les plus stimulantes pour la production du lait de vache. Réponse : la musique calme. Détendues, les vaches secrètent de l'ocytocine (2) qui favorise la production de lait."

Brooke Barker : La tortue qui respirait par les fesses (Sad animal facts), Flammarion, 2017. Index alphabétique, p. 210. Trad. de l'anglais par Fleur d'Harcourt.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Université_de_Leicester

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ocytocine

__________________________________________________

"Vache folle (1). Je trouverais assez surréaliste que les pays du tiers-monde nous regardent tous crever d'avoir trop bouffé de la vache issue d'une production intensive de profits."

Ivan Cavelier (Rezé)

In Télérama n° 2416 du 1er mai 1996, rubrique Ca va mieux en le disant, p. 6.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_de_la_vache_folle, https://www.recherche-animale.org/maladie-de-la-vache-folle et https://fr.wikipedia.org/wiki/Encéphalopathie_spongiforme_bovine

vagin

"UN MUSEE DEDIE A LONDRES"

"Le temple du vagin"

"Les Anglais ne semblent pas dérangés par le sexe féminin, ni s'offusquer de sa représentation. Bien au contraire : ils lui consacrent un lieu culturel. Ainsi le premier musée du Vagin (1) a-t-il été inauguré à Londres cet hiver, rétablissant l'égalité entre les sexes puisque Reykjavik (2) abritait depuis longtemps un musée phallologique national (3). L'ambition de l'établissement britannique est double : endosser un rôle pédagogique en abordant des problématiques telles que les règles, les MST, les complexes infondés, mais aussi montrer le vagin sous toutes ses formes, au moins autant que le pénis, qui, lui, est sculpté, peint, gravé, illustré depuis toujours."

Sophie Berthier : article paru dans la rubrique Découvrir autrement in Télérama 3659 du 26.02.20, p. 43. 

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://www.lefigaro.fr/culture/un-musee-du-vagin-voit-le-jour-a-londres-20191115

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Reykjavik

(3) Cf. not. : https://phallus.is 

__________________________________________________

"Pourquoi la "bougie senteur vagin" de Gwyneth Paltrow (1) fleure bon le changement ?"

"OPINION. L'actrice américaine a lancé en ce début d'année une nouvelle bougie au nom évocateur. Un coup marketing grotesque mais porteur de bonnes nouvelles, selon notre chroniqueuse : l'anatomie du sexe féminin se libère enfin de ses tabous"

In : https://letemps.ch/opinions/bougie-senteur-vagin-gwyneth-paltrow-fleure-changement

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Gwyneth_Paltrow et https://fr.wikipedia.org/wiki/Gwyneth_Paltrow

 

vaincu

"Tous les pays vaincus ont besoin d'excuses. Et ils ont besoin d'avoir des boucs émissaires. Ils n'acceptent jamais d'avoir été vaincus parce qu'ils étaient faibles, mais ils ont été vaincus à cause des traîtres."

Georges Simenon in Le Siècle de Simenon, documentaire de Pierre Assouline (France, 2013).

Suzanne Valadon

"[...]. Suzanne Valadon connaît bien les petites recettes, mais simplifier ce n'est pas faire simple, vieille salope !"

Arthur Cravan : revue Maintenant n° 4, mars-avril 1914 (à propos du Salon des Indépendants).

Rééd. : Maintenant avril 1912 - mars-avril 1915, Seuil, col. "l'école des lettres", 1995, p. 87.

Cornélis Théodorus Marie van Dongen, dit Kees van Dongen

"[...]. Van Dongen a fait des choses admirables. Il a la peinture dans la peau. Quand je cause avec lui et que je le regarde, je me figure toujours que ses cellules sont pleines de couleur, que sa barbe et ses cheveux charrient du vert, du jaune, du rouge ou du bleu dans leurs canaux. Mon amour fera écrire plus tard tout un article sur lui, et c'est pourquoi j'en dis si peu de chose aujourd'hui."

Arthur Cravan : revue Maintenant n° 4, mars-avril 1914 (à propos du Salon des Indépendants).

Rééd. : Maintenant avril 1912 - mars-avril 1915, Seuil, col. "l'école des lettres", 1995, p. 91.

Vatican

Foudres du Vatican :

"En rire !"

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

Vel' d'Hiv

"Quand quarante mille juifs s'entassent dans le Vel' d'Hiv' (1), il faudrait être armé d'une singulière mauvaise foi pour les taxer de snobisme."

Pierre Desproges : Fonds de tiroir, Editions du Seuil, 1990.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rafle_du_Vélodrome_d%27Hiver

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 41.

vélo

"Les gens qui n'aiment pas le vélo m'ennuient, même quand ils n'en parlent pas."

Michel Audiard

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors -série n° 19  : La France d'Audiard, juin 2019, p. 27.

vendeur

"Le plaisir d'un vrai vendeur, c'est de vendre à des gens qui n'ont absolument pas besoin de ce qu'on leur propose ou qu'ils n'ont pas de quoi se le payer."

Castelard (Jean-Pierre Marielle) à Olivier (Jacques Dutronc) et Roland (Gérard Lanvin) dans L'Entourloupe (1), de Gérard Pirès (France, 1980) (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/L'Entourloupe

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gérard_Pirès

vente

1er pingouin : "Donner du poisson à celui qui a faim, c'est bien..."

2ème pingouin : "OK, ça va. On connaît la suite : lui apprendre à pêcher, c'est mieux."

1er pingouin : Certainement pas ! Lui vendre, c'est mieux."

Xavier Gorce : Les indégivrables, TGV magazine n° 166, juillet 2014, p. 107.

ver de terre

"Les vers de terre (1) n'ont pas d'yeux, ni de bouche, ni de bras, ni même de visage ; à vrai dire, il ne leur arrive pas grand chose, mais ils ont bel et bien 5 coeurs. C'est notamment en raison de la répartition des organes dans leur corps qu'ils peuvent, dans certains cas, se reconstituer lorsqu'on les coupe en deux."

Brooke Barker : La tortue qui respirait par les fesses (Sad animal facts), Flammarion, 2017. Index alphabétique, p. 210. Trad. de l'anglais par Fleur d'Harcourt.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lumbricina et http://www.desjardins-inspirations.fr/tout-savoir-sur-les-vers-de-terre

verge

"A charge de revanche ; à verge de rechange."

Marcel Duchamp : Duchamp du Signe, Flammarion, 1975.

SOURCE :

Roger Dadoun : Duchamp Ce Mécano qui Met à Nu, Hachette, 1996, p. 117.

vérité

"Si tous ceux qui croient avoir raison n'avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin."

Pierre Dac, rédacteur en chef de : L'os à moelle, Le Livre de Poche n° 3937, 1974, p. 69. Textes réunis et présentés par Michel Laclos.

__________________________________________________

"Rien n'est plus inconsistant qu'un régime politique qui est indifférent à la vérité : mais rien n'est plus dangereux qu'un système politique qui prétend prescrire la vérité. La fonction du "dire vrai" n'a pas à prendre la forme de la loi, tout comme il serait vain de croire qu'elle réside de plein droit dans les jeux spontanés de la communication. La tâche du dire vrai est un travail infini : la respecter dans sa complexité est une obligation dont aucun pouvoir ne peut faire l'économie. Sauf à imposer le silence de la servitude."

Michel Foucault, 1984. Cité en 4ème de couverture de Dits et écrits II, 1976-1988, Quarto Gallimard, 2001.

__________________________________________________

"La vérité est l'adéquation entre la chose et l'intellect"

Thomas d'Aquin (1) : De veritate (1256-1257)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_d%27Aquin

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 38.

__________________________________________________

"Les vérités sont des illusions dont on a oublié qu'elles le sont."

Frierich Nietzsche (1) : Le Livre du philosophe (1873)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Nietzsche

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 63.

__________________________________________________

"Toutes les vérités ne peuvent se dire."

Baltasar Gracian : L'Homme de cour (1647)

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 108.

__________________________________________________

"On trompe les gens plus par la vérité que par le mensonge."

Christine de Suède 1626-1689

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 167.

__________________________________________________

"L'homme associe les idées non pas selon la logique, selon l'exactitude vérifiable, mais selon son plaisir et son intérêt. C'est ce qui fait que la plupart des vérités ne sont que des préjugés. [...]."

Remy de Gourmont 1858-1915

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 181.

__________________________________________________

"Ce qui fausse tout, c'est qu'on est convaincu qu'on dit la vérité parce qu'on dit ce qu'on pense."

Alexandre-Georges-Pierre Guitry, dit Sacha Guitry 1885-1957 (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sacha_Guitry , et http://citation-celebre.leparisien.fr/auteur/sacha-guitry

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 182.

__________________________________________________

"La vérité n'est jamais amusante. Sans cela tout le monde la dirait."

Michel Audiard : Les Barbouzes (Georges Lautner, 1964) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Barbouzes et https://fr.wikiquote.org/wiki/Les_Barbouzes

D'après la définition du Petit Larousse illustré 2014, le mot barbouze provient du mot barbe et désigne familèrement un "agent d'un service secret (service de police ou de renseignements)".

Voir aussi : https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbouze et https://www.cnrtl.fr/definition/barbouze

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 16.

__________________________________________________

"Je fais partie de tous ceux qui, à travers la linguistique, la sémiotique et le structuralisme, pensent que la vérité est une construction culturelle, donc une interprétation."

Umberto Eco (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Umberto_Eco, https://www.babelio.com/auteur/Umberto-Eco/2529 et https://www.franceculture.fr/personne-umberto-eco

SOURCE :

Dieu, les Schtroumps, Kant et la pizza : entretien Télérama (n° 2576 du 26 mai 1999, p. 17) de Catherine Portevin et Ariane Poulantzas avec Umberto Eco.

 

 

Jules Verne

"[...]. Jules Verne, écrivain du voyage ? Nullement, écrivain de l'enfermement. [...]."

Roland Barthes : Roland Barthes par Roland Barthes, Ed. du Seuil, col. "écrivains de toujours", p. 86.

Sainte Véronique

"Image vraie. A la fin de l'article "Le vrai sens du faux suaire" (1), il est fait mention, dans une note, de sainte Véronique (2). Je crois savoir que ce n'est pas elle qui donna son nom à la relique, mais plutôt l'inverse. En effet, l'étymologie de Véronique est vera icona (3) ("image vraie"). De plus, cette sainte n'apparaît dans l'iconographie qu'au XVe siècle, et l'épisode où elle essuie le visage du Christ serait une invention médiévale."

Stéphanie Déjoan, de Perpignan, in rubrique "Ca va mieux en le disant", Télérama n° 2335 du 12 oct. 1994, p. 6.

NOTES JMS :

(1) In Télérama n° 2333.

(2) Cf. not. : https://nominis.cef.fr/contenus/saint/570/Sainte-Veronique.html, http://www.1oeuvre-1histoire.com/voile-sainte-veronique.htmlhttp://christroi.over-blog.com/article-sainte-veronique-44220397.html et http://religion-orthodoxe.eu/article-sainte-veronique-66420144.html

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Image_acheiropoïète

Versailles

"Voilà un épisode peu glorieux de l'histoire de la mode française. En novembre 1973, pour financer la restauration du château de Versailles (1), quelques mécènes organisent un double défilé-spectacle dans l'Opéra royal (2) : quatre couturiers parisiens [Pierre Cardin (3), Hubert de Givenchy (4), Yves Saint Laurent (5) et Emanuel Ungaro (6)] et autant de jeunes créateurs new-yorkais [Stephen Burrows (7), Halston (8), Anne Klein et Oscar de la Renta (9)] se succèdent devant un parterre de privilégiés. Côté français, c'est la démesure : une heure trente de parade haute-couture pompeuse et décousue, avec l'actrice Jeanne Birkin en culotte, la danseuse Zizi Jeanmaire en homme et des chorégraphies de Rudolf Noureev (10) en guise d'interlude. Les Américains, quasiment privés de répétitions, de nourriture et de papier toilettes (!), expédient leur prestation en 35 minutes. Evidemment, ce sont eux qui triomphent à l'applaudimètre, grâce à l'abbatage de la chanteuse Liza Minelli et à l'énergie des mannequins femmes noires sous-payées. Ce jour-là, la couture parisienne a compris qu'elle avait vécu une sorte de 14 Juillet, et la mode new-yorkaise s'est sentie pousser des ailes. [...]."

Xavier de Jarcy : encadré Télérama consacré au documentaire de Deborah Riley Draper (11) : Versailles 73, la révolution de la mode (USA, 2012, 1h30m).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Versailles et http://chateauversailles.fr

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Opéra_royal_du_château_de_Versailles

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Cardin et https://pierrecardin.com/fr

(4) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_de_Givenchy et https://www.givenchy.com/fr

(5) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Saint_Laurent et https://ysl.com/fr

(6) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Emanuel_Ungaro et http://www.ungaro.com/fr

(7) Cf. not. : https://stephenburrows.com

(8) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Halstonhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Roy_Halston_Frowick et https://www.halston.com

(9) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Oscar_de_la_Renta et https://fr.wikipedia.org/wiki/Oscar_de_la_Renta

(10) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rudolf_Noureev, https://www.francemusique.fr/culture-musicale/il-etait-une-fois-rudolf-noureev-74218 et https://noureev.org

(11) Cf. not. : https://www.imdb.com/name/nm4934842

vertébrer

"Organiser solidement, charpenter. Il n'a pas su vertébrer son discours."

Dictionnaire Hachette Edition 2014, "Les mots nouveaux du français vivant", p. 18.

vertu

"Nos vertus ne sont, le plus souvent, que des vices déguisés."

François de La Rochefoucauld (1) : Réflexions ou sentences et maximes morales (1664)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/François_de_La_Rochefoucauld et https://www.babelio.com/auteur/Francois-de-La-Rochefoucauld/25724

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 109.

__________________________________________________

"L'amour de soi porte certains hommes à plaire aux autres, et l'amour de soi en pousse d'autres à ne plaire qu'à eux-mêmes. Et c'est là la grande distinction entre la vertu et le vice."

Jonathan Swift (1667-1745) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Jonathan_Swift , https://fr.wikipedia.org/wiki/Jonathan_Swift et https://www.fichesdelecture.com/auteurs/jonathan-swift

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 152.

__________________________________________________

"Le vice est toujours puni, la vertu aussi."

Gustave Flaubert : Lettres à sa nièce Caroline, Paris, Bibliothèque-Charpentier, Eugène Fasquelle, éditeur, 1906 (1)

NOTE JMS :

(1) Il s'agit de Caroline Franklin-Grout, née Hamard, veuve Commanville.

Cf. not. : https://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/caroline/intimes.php et https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k80181q/f8.image.texteImage  

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 201.

__________________________________________________

"C'est cette harmonie des vertus chrétiennes ordonnées que Jeanne (1) incarne parfaitement."

Charlotte d'Ornellas : Jeanne, la France et nous in Valeurs actuelles n° 4315-4316 du 8 au 21 août 2019, p. 19.

NOTE JMS :

(1) Jeanne d'Arc.

 

 

vice

"Le vice est bénéfique."

Bernard de Mandeville : La Fable des abeilles (1705) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fable_des_abeilles et https://en.wikipedia.org/wiki/The_Fable_of_the_Bees

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 140.

victime

"Note en vue d'une étude systématique sur l'exploitation pécunière des victimes :"

"a) Mars 1939 : circulaire du ministre allemand des cultes exigeant des communautés juives qu'elles paient le déblaiement des décombres des synagagues incendiées dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938 (dite Nuit de cristal) par les SA sur ordre du ministre de la propagande Joseph Goebbels. Il ne reste plus, en fait, une seule synagogue debout en Allemagne (1)."

"b) Eté 1941 : dépossédés de leurs terres, de leurs maisons, de leurs appartements, de leurs usines et magasins, les Juifs roumains doivent acquitter un montant global de 6 milliards de lei en impôts collectifs spéciaux destinés aussi à les délester de leurs liquidités. Ces sommes servent, notamment, à financer l'installation de chrétiens dans leurs meubles. Avant d'être dépouillés de leurs bijoux le long des routes qui les méneront dans les camps de travail forcé, ils sont tenus de se défaire aussi de leurs effets personnels (y compris pyjamas et caleçons) au profit de l'armée roumaine (1 583 000 articles saisis). Comme ils cherchent, avec le peu qui leur reste, et avant de se mettre en route vers les camps, à se procurer quelques vivres et effets indispensables, les prix s'envolent. A Bucarest, ll'écrivain Mihail Sebastian remarque qu'un chapeau de toile, marqué 160 lei la veille, et dont il a besoin ainsi que son frère, est vendu 250 lei lorsqu'il entre dans le magasin. "L'encre indiquant le nouveau prix n'est pas encore sèche", note-t-il dans son journal (2)."

"c) 4 mai 1942 : nouveaux tarifs des chemins de fer allemands applicables aux déportés juifs vers les camps de la mort : 4 pfennigs du kilomètre. Ce tarif voyageur s'applique tout aussi bien aux wagons à bestiaux mis à la disposition de la Wehrmacht. Les enfants de moins de dix ans paient demi-tarif. Ceux de moins de quatre ans voyagent gratuitement. Un tarif de groupes à 2 pfennigs est accordé au-dessus de 400 personnes. La Reichsbahn adresse ses factures à l'office central de sécurité du Reich qui puise lui-même dans les biens juifs saisis (3)."

"d) Même date : les SS, qui mettent la main-d'oeuvre juive des ghettos polonais en cours de liquidation à la disposition des entreprises civiles allemandes, dans le cadre du travail forcé, perçoivent ces dernières, et à titre de location du personnel, 5 zlotys par homme et par jour (1 dollar de l'époque) et 4 zlotys par femme. Les entreprises allemandes sont autorisés à retenir un maximum de 1,60 zloty (20 cents) pour la nourriture (4)."

"e) Fin 1942 : dans le ghetto de Varsovie affamé et décimé, des Juifs supplient les Junaks (étrangers, et notamment Ukrainiens, servant dans la Wehrmacht) de leur tirer dessus pour en finir au plus vite et sans souffrance. Les Junaks exigent 100 zlotys (20 dollars) par balle. Cependant, il arrive qu'ils empochent l'argent et qu'ils ne tirent pas (5)."

"f) Valeur symbolique de l'exemple chinois : les condamnés à mort sont exécutés d'une balle dans la nuque, laquelle balle est ulltérieurement facturée à leur famille (6)."

"g) Juin 1994 : au Rwanda, il faut payer pour être exécuté par balle, et non à la machette. Et il y a souvent des enchères (7)."

"h) Mai 1999 : chassés de leur village, des Kosovars doivent payer de 500 à 2 000 deutsche Marks aux policiers et militaires serbes pour être autorisés à quitter les villes où ils sont regroupés dans un premier temps, puis de 100 à 150 Marks aux passeurs qui les conduisent ensuite par petits groupes jusqu'aux frontières de leur pays. Lorsqu'ils font le trajet en autocar, le tarif officiel des transports en commun yougoslaves se voit parfois multiplié par trente. Si l'autocar est arrêté en cours de route par des paramilitaires serbes, ill arrive qu'on rançonne encore les voyageurs de 4 000 deutsche Marks par personne. Faute d'acquitter cette dernière somme, ils ne sont pas autorisés à poursuivre leur route vers l'exil (8)."

Marcel Cohen : Faits. Lecture courante à l'usage des grands débutants, NRF Gallimard, 2002, chap. 50, pp. 92-94.

NOTES DE L'AUTEUR :

(1) Raul Hilberg, La destructions des Juifs d'Europe, traduction de Marie-France de Paloméra et André Charpentier, Fayard, 1988, Paris, p. 46.

(2) Mihail Sebastian, Journal 1935-1944, Ivan R. Dee, Chicago, 2000, p. 390. Cf. aussi Raoul Hilberg, op. cit., p. 676-679.

(3) Raul Hilberg, op. cit., p. 353.

(4) Raul Hilberg, op. cit. p. 455.

(5) The Black Book of Polish Jewry, Roy Publishers, New York, 1943, p. 325.

(6) Journal Le Monde, 22 juin 1989.

(7) Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis, France-Inter, 17 juin 1994.

(8) Journal Le Monde, Eric Inciyan, 4 mai 1999.

 

victoire

"Il n'aime guère les discours de victoire. Supportant mal l'humiliation de quiconque, dès qu'une victoire se dessine quelque part, il a envie de se porter ailleurs [...]. Passée au plan du discours, la victoire la plus juste devient une mauvaise valeur de langage, une arrogance : le mot, rencontré chez Bataille, qui parle quelque part des arrogances de la science, a été étendu à tous les discours triomphants. Je subis donc trois arrogances : celle de la science, celle de la Doxa, celle du Militant."

Roland Barthes : Roland Barthes par Roland Barthes, Ed. du Seuil, col. "écrivains de toujours", p. 51.

vidéo

"DECRYPTAGE"

"DES FAUSSES VIDEOS A LA DEMANDE"

"L'intelligence artificielle est désormais capable de générer des vidéos falsifiées ultra réalistes. Ces montages, appelés Deepfakes (1), menacent de faire basculer les fausses informations dans une nouvelle ère."

"[...]."

"Derrière la plupart de ces montages, il y  a FakeApp, logiciel gratuit et facile d'utilisation, qui travaille (presque) tout seul. A partir d'une  banque de photos, son intelligence artificielle génère des images animées. Cette technologie fonctionne grâce à des réseaux de "neurones", le "deep learning" (2) : deux algorithmes d'autant plus performants qu'ils sont entraînés et alimentés en images. Le premier génère la vidéo, le second juge sa crédibilité... et l'améliore. Avec des voix clonées et des visages parfaitement modélisés, les séquences falsifiées représentent désormais un outil de désinformation inédit. "Les vidéos ne sont plus l'alpha et l'oméga de la preuve, commente Vincent Claveau (2), chercheur au CNRS. Il va falloir s'habituer."

"Comment s'en prémunir ?"

"A l'approche de l'élection présidentielle américaine de 2020, le Pentagone a débloqué 68 millions de dollars pour aider à débusquer les deepfakes. A ce jour, leurs failles se cachent dans les détails. Mesonet, programme mis au point par un laboratoire français, épie par exemple des mouvements de paupières inhabituels. Mais à terme les algorithmes qui les produisent pourraient développer une parade. "C'est un peu le jeu du chat et de la souris, reprend Vincent Claveau. Les réseaux de neurones aident à détecter des cas de plus en plus difficiles, mais permettent aussi aux générateurs d'images d'utiliser ces infos pour les contourner." Donc aux vidéos mensongères d'être de plus en plus réalistes."

Jérémy Pellet

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Deepfake et https://fr.wikipedia.org/wiki/Deepfake

(2) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Deep_learning et https://fr.wikipedia.org/wiki/Apprentissage_profond

(3) Cf. not. : http://people.irisa.fr/Vincent.Claveau

SOURCE :

Télérama n° 3610 du 20 mars 2019, p. 15.

vie

"La vie ressemble à une bulle de savon que nous entretenons aussi longemps que possible, avec pourtant la ferme certitude qu'elle éclatera."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleideigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 104).

__________________________________________________

"La vie va et vient comme un pendule, entre la douleur et l'ennui."

Arthur Schopenhauer : idem ci-dessus, p. 104.

__________________________________________________

"La vie se présente comme une continuelle escroquerie, dans les petites comme dans les grandes choses."

Arthur Schopenhauer : idem ci-dessus, p. 105.

__________________________________________________

"La vie se présente comme un devoir, un pensum qu'il faut s'épuiser à remplir et, de ce fait, c'est en général un combat constant contre la détresse. Aussi chacun tente-t-il de passer à travers et de s'en tirer aussi bien que possible : il s'en acquitte comme d'une corvée dont il était redevable. Mais qui a contracté cette dette ? Son géniteur, dans les délices de la volupté. Ainsi, parce que l'un en a joui, l'autre doit vivre, souffrir et mourir."

Arthur Schopenhauer : idem ci-dessus, p. 106.

__________________________________________________

A propos de l'enquête de Linda Bendali : Le prix de nos vies (France, 2015, 55 mn), Michel Bezbakh écrit, dans un encadré Télérama consacré à celui-ci :

"Si les hommes naissent libres et égaux en droits, ils ne valent pas tous la même chose quand ils meurent. Les crashs d'avion illustrent ce constat glaçant. Le décès d'un Américain procure en moyenne à sa famille un dédommagement de 3 millions de dollars, celui d'un Européen 1,7 million, et celui d'un Africain seulement 50 000..."

"C'est le résultat du petit jeu [...] auquel se livrent les compagnies d'assurances après chaque accident. [...]. [Et l'enquête de Linda Bendali nous] apprend peu à peu les différents critères qui permettent d'établir la somme versée à la famille d'une victime. D'abord, la perte financière (calculée en fonction de l'âge, du revenu, de la nationalité du défunt...), avant les préjudices d'affection, d'anxiété..."

"[...]."

__________________________________________________

"A quoi bon prendre la vie au sérieux, puisque de toute façon nous n'en sortirons pas vivants ?"

Alphonse Allais (1)

Cité dans l'article de Florence Leca Mercier et Anne-Marie Paillet : "L'ADN desprogien. Filiations littéraires et panthéon personnel" in Revue Des Deux Mondes: Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 27.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Alphonse_Allais et https://www.babelio.com/auteur/Alphonse-Allais/2638/citations

__________________________________________________

"La vie n'est pas un problème à résoudre, mais une réalité dont il faut faire l'expérience."

Soren Kierkegaard (1) : Post-scriptum aux miettes philosophiques (1846)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : http://sos.philosophie.free.fr/kierkega.php

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 61.

__________________________________________________

"Vis comme si tu devais mourir demain."

"Apprends comme si tu devais vivre toujours."

Attribué à Gandhi (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohandas_Karamchand_Gandhi et https://citations.ouest-france.fr/citations-gandhi-334.html

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 124.

__________________________________________________

"Barbey d'Aurevilly reçoit un journaliste local dans son châteu du Cotentin. Le plumitif est pour le moins impressionné par l'austérité du lieu..."

- "Comment faites-vous, monsieur, pour vivre ici ?"

- "Vivre ? rétorque Barbey d'Aurevilly. Mais nous avons des domestiques pour cela."

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Barbey_d%27Aurevilly et https://www.mon-poeme.fr/citations-jules-barbey-aurevilly

SOURCE :

Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas de dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles reparties, Albin Michel, 2006, p. 69.

__________________________________________________

"Le drame dans la vie, c'est qu'on n'en sort pas vivant."

Michel Audiard : On ne meurt que deux fois (Jacques Deray, 1985) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/On_ne_meurt_que_deux_fois et https://fr.wikiquote.org/wiki/On_ne_meurt_que_deux_fois

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 16.

__________________________________________________

"Une vie dure en moyenne 80 années. Elle se joue sur quatre ou cinq épisodes de quelques secondes chacun."

Flore Vasseur (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Flore_Vasseur, https://florevasseur.com, https://www.babelio.com/auteur/Flore-Vasseur/7241 et https://www.franceculture.fr/personne-flore-vasseur.html

SOURCE :

La Grande Librairie. Portraits d'écrivains, saisons 1, 2 et 3 : préface de François Busnel et photographies de Franck Courtès, Ed. Place des Victoires, 2012, p. 183.

vieillesse

"C'est bien joli de vivre de plus en plus vieux, mais j'aimerais autant qu'on vive de plus en plus jeune."

Jean-Marie Gourio : Brèves de comptoir, éd. Zéro, 1987.

__________________________________________________

"[...] faire tomber un tabou, la sexualité du 3e âge ; [...] balayer une bonne fois pour toutes une horreur écrite sur les murs de 1968 : "Les jeunes font l'amour, les vieux, des gestes obscènes."

L. L. C. : Amour toujours, rubrique Signedutemps du Télérama n° 2635 du 12 juillet 2000, p. 18.

Vikings

"Ma race, disait mon mari, vient de très loin : les Vikings, les premiers héros. Ils se taillaidaient la peau et buvaient leur propre sang. J'ai hérité de leur soif de sang, du tatouage. Je serai aussi moche qu'eux parce que je sais qui je suis."

Kathy Acker

SOURCE :

Qui a peur de Kathy Acker ? (Who's afraid of Kathy Acker ?), de Barbara Casper (Allemagne, Autriche, 2007, 79 mn). V.F. : Télé Europe.

ville

"CATAL HÖYÜK (1), LA PREMIERE VILLE DE L'HISTOIRE (2)"

"6000 AV. J.-C. Ce n'est peut-être pas l'idée que l'on  se fait d'une métropole, mais bien des spécialistes considèrent ce site de Turquie comme la première ville de l'Histoire. Remontant à environ 9000 ans, Catal Höyuk (1) - "butte de la fourche", en turc - se dresse au sommet de deux tertres séparés par la rivière Carsamba."

"L'archéologue américain Walter Fairservis (1921-1994) décrit ce site comme une communauté "au seuil de la civilisation". A son apogée, il comptait des milliers d'habitants, qui vivaient dans des maisons en briques de terre crue, au toit plat, et accolées les unes aux autres sur les pentes des monticules de terre. Les occupants de Catal Höyük (1) sont alors des bergers,  des chasseurs, des agriculteurs ; ils cueillent aussi des plantes sauvages des marécages voisins, tissent des étoffes, fabriquent des paniers et des poteries, taillent le cuir ou font le commerce de l'obsidienne - verre volcanique qu'ils récupèrent dans les volcans au nord-est du village, et avec lesquels ils confectionnent des couteaux et des outils."

"Catal Höyuk (1) présente de nombreux attributs de la vie urbaine, comme l'économie de troc, la répartition des tâches, la hiérarchie sociale et la propriété foncière privée. Découverte en 1961 par l'archéologue britannique James Mellaart (1925-2012) (3), elle fait encore l'objet de fouilles. Sa taille et sa complexité sont exceptionnelles. Les habitations ont révélé de nombreux vestiges : figurines, cornes d'animaux, sanctuaires et probablement, le premier exemple d'art paysager au monde."

National Geographic : 100 événements qui ont changé le monde. Hors-série de septembre-octobre 2017, Ed. NG France, septembre 2017, p. 9.

NOTES JMS :

(1) Ecrire et prononcer "çatal höyük".

(2) Commentaire en-dessous de la photographie en haut de page : "On accédait aux habitations de Catal Höyük (1) par des ouvertures dans les toits - qui servaient de trottoirs."

(3) Le Wikipédia du 22 septembre 2017 à 21:51 sur James Mellaart signale, mais sans donner de référence(s), que cet archéologue est impliqué "dans plusieurs affaires de trafic d'antiquités".

 

 

 

vin

"[...]."

"Vous avez été au ravitaillement ? dis-je."

- "Ma foi, dit-il. Quand j'ai vu toute cette troupe..."

- "Vous avez bien fait, dis-je. Vous allez voir du monde ce soir."

- "Le soldat français fonctionne au gros rouge, dit Maurice. Ca l'habitue à la vue du sang. C'est dans le manuel du gradé."

- "[...]."

Claude Simon : Le Cheval, les éditions du Chemin de fer, 2015, p. 31.

__________________________________________________

"Le vin naturel n'est pas une mode passagère : il est né en Géorgie voilà huit mille ans. Même s'il ne pèse pas lourd dans la production agricole, il annonce aussi le futur, pour peu que l'on refuse de boire du jus de pesticides aromatisé au fût de chêne."

"Le vin naturel dérange, comme le punk en son temps. C'est le point de départ original d'un doc qui part à la rencontre d'une joyeuse bande de néo-vignerons des Pyrénées-Orientales. Chacun défend sa vision libertaire et hédoniste du métier [...]."

Jérémie Couston : encadré Télérama consacré au documentaire de Bruno Sauvard : Le vin se lève (France, 2018, 95 mn).

 

viol

"Sa voix de feu, son sourire radieux, sa beauté sans narcissisme ont fait de Claudia Cardinale (1) une star inoubliable. Ce documentaire tire son portrait en commençant par des images rares, muettes, volées sur un tournage - L'Affaire Mori ? - dans la campagne italienne, en 1977. Elle a 39 ans, on la voit sans maquillage, épanouie, au zénith de son sex-appeal. C'est l'époque où elle a mis un frein au star-system, a rompu avec Franco Cristaldi (2), producteur influent qui fut son pygmalion, pour vivre avec le réalisateur Pasquale Squitieri (3). Née à Tunis, attachée à cette ville, Claudia Cardinale est devenue actrice sans vraiment le vouloir. A la suite d'un concours de beauté, elle ne cessa de recevoir des propositions qu'elle refusa. Elle se destinait à être institutrice. C'est après avoir subi un viol et être tombée enceinte qu'elle décida d'accepter le pont en or proposé par Cristaldi, pour être indépendante et élever son fils en secret."

"Cette part sombre, le film l'aborde en suggérant qu'elle perdure au long d'une carrière par ailleurs lumineuse et éclectique, où l'actrice passe de la comédie au drame sans souci. Grâce à Visconti, avec lequel elle tourne à trois reprises (Rocco et ses frères, Le Guépard, Sandra), elle affine son jeu. De 1960 à 1968, elle enchaîne les films, dont certains classiques (Huit et demi, de Fellini, Il était une fois dans l'Ouest, de Sergio Leone). Celle qui fut à la fois garçon manqué et brune torride (et succéda à Sophia Loren et Gina Lollobrigida) a su rester naturelle. Marcello Mastroianni, toujours clairvoyant, disait d'elle : "Elle est la seule fille saine et simple dans ce milieu de névrosés et d'hypocrites." "

Jacques Morice : encadré Télérama consacré au documentaire de Stanislas de Haldat : Claudia Cardinale, la créature du secret (France, 2019, 55 mn).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claudia_Cardinale

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Franco_Cristaldi

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pasquale_Squitieri et https://data.bnf.fr/fr/14138689/pasquale_squitieri

violence

"[...] prendre un mot pour un autre est la manière la plus sûre d'installer un gouvernement injuste. Voilà la tâche des historiens, et de tous ceux qui prétendent porter une parole publique : nommer avec exactitude les choses qui adviennent. Cela suppose du tact, de la retenue, de la délicatesse. Mais il faudra aussi se faire entendre, donc assumer une forme de violence verbale. La pensée, c'est aussi une violence faite aux choses."

Patrick Boucheron dans des propos recueillis par Gilles Heuré pour Télérama (n° 3399, semaine du 7 au 13 mars 2015).

__________________________________________________

Monsieur Morin, qui fut fleuriste dans l'île Saint-Louis et qui fut également l'ancien patron de Coluche (entre le 5 sept. 1963 et le 1er avril 1964), dit notamment à son propos : 

"Il y avait une certaine violence en lui. La vendeuse, qui est une dame âgée, faisait un régime basé sur les biscottes sans sel. Un jour, Coluche brisa toutes les biscottes d'un coup de poing."

Eric Bhat et Jean-Quentin Gérard : Le programme politique d'un mec nommé Coluche. Sa vie, son oeuvre, S.I.P.E. (Société internationale de presse et d'édition), Paris, 1981, p. 8.

__________________________________________________

"Montrouge, comme le dit Coluche, c'était pas la zone, mais c'en était pas loin. [...]. Montrouge, c'est aussi les bandes de loubards (1), les J3 (2) qui ont fait parler d'eux à la fin de la guerre. Alors le petit Michel, tout gamin, commence déjà a avoir de mauvaises fréquentations [et sa] mère a peur qu'il tourne mal. [...].

Ibid., p. 6.

NOTES JMS :

(1) LOUBARD, ARDE, qu'on écrit également LOUBAR et qu'on abrège en LOUB, est attesté depuis 1973 [source : Dictionnaire historique de la langue française (sous la direction d'Alain Rey), Dictionnaires LE ROBERT, Paris, 2010].

(2) "[...]. Qu'on les appelle les J3, les Blousons noirs (a) et plus tard les Loubards, leurs vêtements et surtout leurs tatouages, signalent leur réprobation à l'égard de la société et leur volonté de ne pas en faire partie. Les tatouages mentionnés dans les rapports d'accueil des d'établissements représentent généralement des motifs stéréotypés que l'on  retrouve tout au long de la période étudiée. Ainsi,  à la fin des années quatre-vingts, Alain, placé au Foyer Fraternel de Beuzevillette (b), "possède la panoplie d'identification aux valeurs marginales (la croix des voyous, les trois points, les cinq points, les points sur les 3 premières phallanges, etc.)." Ce véritable langage, issu du milieu carcéral, constitue un code connu des seuls initiés : les trois points signifient ainsi la haine de la police, les cinq points la haine de la prison, et un point à la base de chaque doigt la haine de la justice. A la même époque, un autre pensionnaire du foyer s'est fait tatouer un poignard avec un serpent symbolisant la vengeance. Signes de marginalité et de révolte, ils constituent de véritables marqueurs sociaux [...]."

Sophie Victorien (c) : "Les établissements privés habilités par l'Education surveillée : des lieux de concentration de la haine", in La haine. Histoire et actualité, sous la direction de Frédéric Chauvaud et Ludovic Gaussot, Presses universitaires de Rennes, col. "Histoire", 2008.

SOUS-NOTES JMS :

(a) La locution BLOUSON NOIR est apparue en 1960 [source : Dictionnaire historique de la langue française (sous la direction d'Alain Rey), Dictionnaires LE ROBERT, Paris, 2010].

(b) Ce foyer est toujours en activité et Beuzevillette est une petite commune de Normandie, située dans le département de la Seine-Maritime (en 2013, elle comptait 677 habitants). 

(c) Sophie Victorien est docteure en histoire contemporaine. Sa thèse, soutenue sous la direction de Yannick Marec, est intitulée : Jeunesses dangereuses, jeunesses malheureuses. La prise en charge de l'enfance inadaptée par le secteur associatif en Seine-Maritime (1945 - milieu des années 1980) et a été éditée aux Presses universitaires de Rennes en 2011.

__________________________________________________

"C'est une règle graduée en dix-huit indices d'alerte, de la moquerie en public au contrôle des sorties en passant par la gifle jusqu'aux menaces avec une arme. Le "violentomètre" (1) aide les jeunes filles et les jeunes femmes à évaluer la violence dans leurs relations amoureuses et à agir en conséquence. Distribué dans les lycées franciliens, cet outil de prévention est téléchargeable gratuitement."

S. Be. : article Du vert au rouge in Télérama n° 3642 du 11 octobre 2019, p. 49. 

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://www.centre-hubertine-auclert.fr/outil/brochure-violentometre

__________________________________________________

"[...] qu'adviendra-t-il [demain], non pas seulement de la réforme des retraites, mais aussi des craintes et de la violence qu'elle suscite ? L'actuel mouvement de contestation est censé renouer avec le vieux schéma des grandes grèves syndicales, façon 1995. Modes d'action éprouvés, finalement rassurants face à l'incertitude de nos avenirs. Sauf qu'en vingt-quatre ans la France a changé. Les syndicats ont beau être revenus ces derniers jours sur le devant de la scène politique et médiatique, ils ne maîtrisent plus à eux seuls le jeu social. Marginalisés depuis trop longtemps par les gouvernants. Débordés par leurs bases, qui n'ont cessé de s'en émanciper, des Bonnets rouges à Nuit debout en passant, bien sûr, par les Gilets jaunes. Dépassés, surtout, par une violence qui s'est révélée parfois plus efficace que les longues négociations dans les salons de la République : il y a pile un an, le 10 décembre 2018, Emmanuel Macron concédait une série de mesures pour apaiser la rue... juste après de spectaculaires dégradations sur les Champs-Elysées. Depuis, la violence semble s'imposer comme un élément récurrent de tout conflit social majeur. Violence des black blocs, violences policières, et maintenant, lettres de menace envoyées au domicile de CRS... Qu'elle éclate ou pas, la violence est là, présente dans les esprits, toujours possible. [...]."

Valérie Lehoux : Violence partout, in Télérama n° 3648 du 11 décembre 2019, rubrique Premier plan.

violoncelle

Thomas Beecham (1) à une violoncelliste, lors d'une répétition :

"Madame, vous avez entre les jambes un instrument qui peut donner du plaisir à des milliers de gens, et tout ce que vous savez faire est de la gratter !"

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Ed. Robert Laffont, col. "Bouquins", 2014, p. 96.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Thomas_Beecham, https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_Beecham et https://www.resmusica.com/2011/04/28/beecham-thomas-beecham-un-nom-a-ne-pas-oublier

virginité

"La virginité est une belle chose non parce qu'elle est une abstention, mais parce qu'elle est intelligente, car elle esquive les ruses de la nature."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 157).

__________________________________________________

"Si les jeunes filles ne restent pas longtemps vierges en Lorraine, c'est parce que le con sert tôt en sol mineur."

Auguste Derrière : Les girafes n'aiment pas les tunnels, Le Castor Astral / Maison PoaPlume, 2015, p. 7.

virgule

Je rêve d'un monde où l'on mourrait pour une virgule."

Emil Cioran : Syllogismes de l'amertume

SOURCE :

Julien Rault : Petit(s) point(s) sur la ponctuation, Le Figaro éd., col. "Mots & caetera", 2017, p. 12.

__________________________________________________

"On en dit plus sur soi en plaçant une virgule qu'en racontant son enfance ou ses perversions sexuelles - fussent-elles exquises."

Jacques Drillon (1) : Traité de la ponctuation française (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Drillon et http://www.zulma.fr/auteur-jacques-drillon-28.html

(2) Cf. not. : http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Tel/Traite-de-la-ponctuation-francaise et https://www.acrimed.org/Lire-Traite-de-la-ponctuation-francaise-de-Jacques-Drillon

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 86.

__________________________________________________

"Goethe mourant trace en l'air des signes d'écriture. On remarque qu'il met des virgules."

Henri de Montherlant : Carnets, 1930-1944.

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 92.

visage

"Miroir de l'âme. Alors, il y a des gens qui ont l'âme bien laide."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

homme de Vitruve

"Panique au Louvre. Le conservateur en chef a été assassiné, on l'a retrouvé baignant dans son sang à quelques pas de la Joconde, bras et jambes écartés à la façon de "l'homme de Vitruve", le fameux dessin de Léonard de Vinci. Robert Langdon [...], professeur à Harvard, spécialiste des symboles religieux et présent à Paris à ce moment-là, est suspecté : on a relevé sur le cadavre un mot portant son nom. En fait, le défunt voulait mettre le spécialiste sur la piste du terrible secret qu'il détenait. Aidé de Sophie Neveu, la petite-fille du mort, notre universitaire/détective se lance, pour le découvrir, dans une traque folle. Elle lui fait faire connaissance avec une mystérieuse confrérie d'initiés "le prieuré de Sion" et lutter contre les manigances de la sinistre Opus Dei, prête à tout pour l'empêcher de mettre à jour le noeud de l'intrigue, un secret étouffé par l'Eglise catholique depuis des siècles en effet assez énorme : le Christ a eu des enfants avec Marie-Madeleine et sa descendance a traversé l'histoire."

"[...]."

Présentation du Da Vinci Code, de Dan Brown (1), par François Reynaert et Vincent Brocvielle in LE KIT DU 21e SIECLE. Nouveau manuel de culture générale. Edition revue et augmentée, Le Livre de Poche n° 33119, novembre 2013, pp. 23/24 (première édition chez Jean-Claude Lattès, oct. 2012).

NOTE :

(1) Edité pour la première fois, dans la traduction française de Daniel Roche, chez Jean-Claude Lattès en mars 2004.

vivre-ensemble

"J'ai un tempérament optimiste et une mentalité pessimiste. Et aussi une conviction que comme nous vivons tous ensemble, nous avons une sorte de devoir de rendre la vie plus acceptable pour notre prochain. [...]. Alors, pendant qu'on est là, il faut  rendre les choses plus faciles à autrui. J'ai un sentiment très fort de la solitude fondamentale. [...]. J'ai été gâté par la vie, mais en dessous, il y a cette conviction de solitude. Je crois que personne ne peut nous aider, nous sommes isolés en nous-mêmes."

Adolfo Bioy Casares : entretien avec Robert Louit, Magazine littéraire n° 291, sept. 1991, p. 101.

voile

"Une clinique gérée par une institution protestante peut interdire à ses infirmières de porter le voile. Selon la décision rendue par le tribunal fédéral du travail, 24 septembre, les employés d'une telle institution sont au moins tenues à adopter une "allure neutre", en tous cas quand ils sont en contact avec le public. Salariée d'une clinique de Bochum (Rhénanie-du-Nord-Wesphalie), l'infirmière avait été licenciée en 2010 parce que, de retour d'un congé maternité, elle s'était convertie à l'islam et avait voulue reprendre le travail voilée."

"Réclamant des indemnités, elle avait gagnée en première instance, mais perdu en appel. Elle vient de perdre à nouveau devant la plus haute juridiction chargée du droit du travail. C'est en vain que son avocat a plaidé que la liberté de conscience était supérieure au pouvoir d'injonction de l'employeur. Le représentant de la clinique, qui lui avait proposé de porter un bonnet, a déclaré qu'il ne s'attendait "pas qu'elle se déclare chrétienne" mais qu'elle ne "pouvait pas se déclarer d'une autre religion"."

"[...]."

"Le port du voile ne concerne pas que les établissements religieux. Un juge a ainsi autorisé une vendeuse à se voiler, estimant que cela ne nuisait aucunement à son activité professionnelle. Dans les services publics, la Cour constitutionnelle a décidé en 2003 que des fonctionnaires pouvaient porter un voile tant que la loi de l'Etat-région dans lequel ils travaillent ne l'interdisait pas. La plaignante n'était autre que la fille, allemande, d'un ancien ambassadeur d'Afghanistan à Bonn."

"A la suite de cette décision, huit Länder sur seize ont interdit le voile dans les écoles et autres services publics au nom de la neutralité de la fonction publique. Il s'agit de Berlin et surtout de Länder de l'ouest de l'Allemagne. Dans trois autres Länder, les partis politiques ne sont pas parvenus à un accord sur la question. Enfin, la ville-Etat de Hambourg et quatre Länder de l'ex-Allemagne de l'Est n'ont pris aucune disposition particulière."

Frédéric Lemaître : En Allemagne, le port du voile justifie le licenciement, article paru dans le journal Le Monde du vendredi 26 septembre 2014, p. 14. 

__________________________________________________

"C'est pas un signe religieux qu'on veut interdire, c'est un signal politique [...]. Comme on interdit un uniforme SS, tout simplement. [...]."

Olivier Galzi (1)

SOURCE :

Cité par Samuel Gonthier dans Hissez le voile ! : chronique parue dans le Télérama n° 3641 du 23 octobre 2019, p. 87.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Galzi

__________________________________________________

"J'ai une aversion particulière envers ce signe qui opprime la femme."

Zineb EL Rhazoui (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zineb_El_Rhazoui

SOURCE :

Idem citation ci-dessus.

François Marie Arouet, dit Voltaire

"Science superficielle. Célèbre par son "rictus" épouvantable."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col.  "Les Inattendus", 2015.

__________________________________________________

"Le 28 février 1766, le chevalier de La Barre, jeune homme de dix-huit ans accusé d'avoir gardé son chapeau et chanté des chansons impies sur le passage d'une procession, est condamné à avoir la langue arrachée, la main coupée, et à brûler à petit feu. Sur son bûcher, on brûle aussi, pour le symbole, un exemplaire du Dictionnaire philosophique (1). C'est dire le rôle de Voltaire et de son "diabolique Dictionnaire" dans le combat des Lumières contre le déchaînement du fanatisme et l'intolérance des Eglises. Au soir de sa vie, le patriarche de Ferney a dressé le plus implacable réquisitoire avant l'Antéchrist de Nietzsche contre la religion chrétienne et son livre fondateur, la Bible. Mais, au-delà du but d'"écraser l'Infâme", Voltaire s'en prend aussi aux préjugés et aux vains systèmes des philosophes tant anciens que modernes ; persuadé que nous ne pouvons rien connaître, il élève sa voix contre ceux qui tuent et emprisonnent au nom d'une vérité révélée."

"Deux siècles et demi plus tard, les 118 articles du Dictionnaire philosophique n'ont rien perdu de leur actualité. Chaque fois que les coutumes les plus rétrogrades et les traditions les plus contestables s'allient afin d'imposer silence à la raison critique et à sa libre expression, il est urgent de reprendre avec Voltaire la lutte pour l'émancipation de l'homme et le progrès de l'esprit humain."

Quatrième de couverture du Dictionnaire philosophique, de Voltaire, paru en 2010 aux éditions Flammarion (GF n° 1439, 634 p.). Présentation, notes, chronologie, bibliographie, index et annexe par Gerhardt Stenger.

NOTE :

(1) On lui a cloué cet exemplaire sur le torse (Christiane Mervaud : Le Dictionnaire philosophique de Voltaire, Presses de l'université Paris-Sorbonne, col. "Vif", 2008, p. 57).

Voltaire (François-Marie Arouet, dit)

"Voltaire avait envoyé à d'Alembert son Olympie, en précisant : "C'est l'oeuvre de six jours."."

"Le destinataire ne manqua pas l'occasion de dire : "L'auteur n'aurait pas dû se reposer le septième."."

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Ed. Robert Laffont, col. "Bouquins", 2014, p. 31.

 

vote

"Faites un geste démocratique, levez le coude"

"A LA VOTE !"

"Le combat politique est vin."

"Pour faire face à la langue de bois, autant avoir la gueule."

"Message de l'association "A VOTRE BON COEUR !" 10 rue Delysoloir à Ridot (22)"

Auguste Derrière : Les girafes n'aiment pas les tunnels, Le Castor Astral / Maison PoaPlume, 2015, p. 9.

__________________________________________________

"CENTRE * D'INTOXICATION * CIVIQUE"

"VEAUTEZ"

Ecrit sur un dessin de l'époque de mai 68 publié dans le Beaux-Arts Hors-Série n° 45 : MAI 68 LA REVOLUTION DES IMAGES de A à Z, avril 2018, p. 196.

__________________________________________________

"[...]. Les femmes britanniques se voient [...] accorder le droit de vote en 1928. En France, les femmes devront attendre 1944 pour l'obtenir."

"[...]."

article "Les femmes obtiennent le droit de vote" in National Geographic : 100 événements qui ont changé le monde. Hors-série de septembre octobre 2017, Ed. NG France, septembre 2017,  p. 67.

__________________________________________________

"Toi tu représentes le patronat, moi le capitalisme. Nous votons à droite : toi pour préserver la société, moi pour écraser l'ouvrier."

Michel Audiard : Les Grandes Familles  (Denys de la Pattelière, 1958)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://www.cinematheque.fr/film/49567.html et https://fr.wikiquote.org/wiki/Les_Grandes_Familles

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 9.

 

vulgaire

"J'étais inclassable. Ce qui permettait au vulgaire (1) de me classer partout."

François Mitterand (2) : Mémoires interrompus : entretiens avec Georges-Marc Benamou (éd. Odile Jacob, 1996, 246 p.) (3)

NOTES JMS :

(1) "Le Vulgaire, le commun des hommes ; la masse."

Petit Larousse illustré 2014, Ed. Larousse, 2013.

Voir aussi, entre autres choses : https://www.mon-poeme.fr/citations-vulgaire et https://www.proverbes-francais.fr/citations-vulgaire

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/François_Mitterrand, https://www.elysee.fr/francois-mitterrand, http://www.mitterrand.org et https://www.herodote.net/Francois_Mitterrand_1916_1996_-synthese-178.php

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mémoires_interrompus et https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges-Marc_Benamou

SOURCE :

Télérama n° 2416 du 1er mai 1996, rubrique Eclats, p. 24.