Dictionnaire des citations


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
habileté

"C'est une grande habileté que de savoir cacher son habileté."

François de La Rochefoucauld 1613-1680

SOURCE :

Le Monde. 200 pensées à méditer avant d'aller voter, Omnibus/Le Monde, mars 2017, p. 151.

habit

"LA MORT N'EST PAS NEGOCIABLE

 MAIS VOTRE LOOK SI !"

     _____

"POSTHUME

 sur mesures"

     _____

"SOCIETE D'HABILLEMENT DE PERSONNES DECEDEES"

Auguste Derrière : Les girafes n'aiment pas les tunnels, Le Castor Astral / Maison PoaPlume, 2015, p. 33.

hacktivistes

A propos du documentaire de Florian Laval : Les Gardiens du nouveau monde (France, 2013, 52 mn) Marc Belpois, dans un encadré Télérama consacré à celui-ci, écrit ceci :

"Le "nouveau monde" du titre, c'est celui qui émerge à mesure que les réseaux informatiques s'immiscent dans nos vies. C'est un univers en devenir, aux contours flous pour le commun des mortels qui, bien souvent, ignorent tout des enjeux économiques et politiques colossaux dont il fait l'objet. Quant aux "gardiens" de ce nouveau monde, ce sont les "hacktivistes" (contraction de Hacker et activiste), autrement dit des geeks dotés de fortes convictions et déterminés à les promouvoir. A la différences des hackers d'autrefois, qui s'introduisaient dans les systèmes sécurisés pour la gaudriole ou l'argent, ces cybermilitants oeuvrent pour un monde meilleur, résolument collaboratif et indépendant, délivré de l'omnipotence du marché comme de la surveillance des Etats. Ils défendent les droits de l'homme, les logiciels libres, les dissidents chinois, l'altermondialisme..."

"Mêlant de nombreuses problématiques passionnantes, ce doc [...] déjà sans doute un poil daté (2013, c'était il y a une décennie en temps HTML (1) !) affirme [...] que les hacktivistes d'aujourd'hui sont les héros de demain. Et que le rapport de force actuel - David contre Goliath - évoluera car, comme dit l'un d'eux, "le courage est contagieux"."

NOTE JMS :

(1) Hyper Text Markup Language : "langage de balisage d'hypertexte". Ce langage est un langage informatique utilisé sur Internet pour créer des pages web.

haine

"Proprium humani ingenii est odisse quem laeseris."

"Le propre de la nature humaine est de haïr ceux qu'on a offensés."

Tacite (1) : Vie d'Agricola, XLII, 5.

NOTE :

(1) "Tacite, en lat. Publius Cornelius Tacitus, v. 55 - v. 120, historien latin. Tout en menant une carrière qu'il acheva comme proconsul (a) d'Asie (v. 110-113), il écrivit les Annales, les Histoires, la Vie d'Agricola (qui était son beau-père), la Germanie et le Dialogue des orateurs. Son style expressif et concis fait de lui un maître de la prose latine."

Petit Larousse illustré 2014, Larousse, 2013.

SOUS-NOTE :

(a) Un proconsul est un "ancien consul reconduit dans ses pouvoirs pour gouverner une province ou mener à son terme une campagne militaire."

Petit Larousse illlustré 2014, Larousse, 2013.

__________________________________________________

"Je n'ai jamais haï suffisamment un homme pour lui rendre ses diamants."

Zsa Zsa Gabor (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zsa_Zsa_Gabor et https://en.wikipedia.org/wiki/Zsa_Zsa_Gabor

SOURCE :

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Robert Laffont, col. "Bouquins", nov. 2014, p. 1026.

__________________________________________________

"On ne comprend pas vraiment une époque si l'on ignore le réseau des haines que se portent les unes aux autres ses têtes d'affiches."

Régis Debray (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Régis_Debray, http://regisdebray.com, https://www.babelio.com/auteur/Regis-Debray/6228 et https://www.franceculture.fr/personne-regis-debray

SOURCE :

La Grande Librairie. Portraits d'écrivains, saisons 1, 2 et 3 : préface de François Busnel et photographies de Franck Courtès, Ed. Place des Victoires, 2012, p. 173. 

Johnny Halliday

Line Renaud : lettre manuscrite publiée sur les réseaux sociaux à propos du décès de Johnny Halliday :

"Cher Amis,"

"Je voudrais vous répondre individuellement à tous vos mails de soutien, de tendresse, d'Affection, reçus lors du décès de mon Johnny, mais ils sont si nombreux, plusieurs centaines que cela m'est impossible."

"Alors merci du fond du coeur à chacun de vous, sachez que vous m'avez réconforté, dans mon chagrin. Merci à tous les FANS de Johnny de lui avoir rendu un si bel Hommage national. Il le méritait. Quand dans mes archives je retrouverai des souvenirs de lui, je les partagerai avec vous sur mes réseaux sociaux. Vous lui avez apporté tant de Bonheur, d'amour, pendant toute sa carrière."

"en tant que sa marraine je vous en suis très, très reconnaissante. Merci à vous tous,"

          "Je vous aime"

                        "Line"

         " 22/12/2017"

__________________________________________________

Anémone : interview accordé au journal Le Parisien le 22 décembre 2017 :

"[...]. Johnny, il a fait quoi ? A part se déguiser et mentir ? Voter à droite et fuir le fisc ? Il n'a fait que se marier, divorcer, se marier. C'était un pantin médiatique."

handicap

"Au Japon, le handicap physique ou mental est un objet de honte. Déconsidérées, exclues, voire rejetées, les personnes "anormales" sont souvent regardées comme des citoyens de seconde zone, un fardeau pour leurs proches et pour la société. En arrivant dans son nouveau collège, Shoko en fait l'expérience. Sourde et muette, la jeune fille devient la tête de Turc d'un groupe d'élèves, emmenés par le populaire Shoya. [...]."

Stéphane Jarno : encadré Télérama consacré au film d'animation de Naoko Yamada (1) : Silent Voice (Koe no katashi, Japon, 2016, 2h05mn) (2).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Naoko_Yamada

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Silent_Voice

happycratie

"[...]. Les nazis parlaient de "joie au travail", et nous-mêmes sont en "happycratie", pour reprendre le titre d'un essai sorti en 2018 (1)."

Le travail rend libre, vraiment ?, entretien de Johann Chapoutot avec Youness Bousenna in Télérama 3654 du 22 janvier 2020, p. 37.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://www.franceculture.fr/oeuvre/happycratie-comment-lindustrie-du-bonheur-a-pris-le-controle-de-nos-vies

harcèlement sexuel

"32 %. C'est le nombre de femmes qui ont déjà été confrontées à au moins une situation de harcèlement sexuel sur leur lieu de travail, au sens juridique du terme. De 7 % à 16 % d'entre elles en ont parlé à un interlocuteur en interne : supérieur hiérarchique, syndicaliste, etc., selon les cas (étude Ifop pour Viehealthy.com réalisée par questionnaire auto-administré en ligne, du 26 au 29 janvier 2018, aurprès d'un échantillon de 2008 femmes représentatif de la population féminine résidant en France métropolitaine âgée de 15 ans et plus)."

Le référent contre le "harcèlement sexuel" : homme de paille ou de confiance ? : article paru dans le journal Le Monde du vendredi 24 janvier 2020, p. 16.

hate-watching

"Hate-watching is the activity of watching a television show (or a film) while simultaneously hating his content or subject."

Wikipedia anglais sur la question du Hate-watching (https://en.wikipedia.org/wiki/Hate-watching).

hébreu

"Est hébreu tout ce qu'on ne comprend pas."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

hectare

- "Convertissez un hectare (1) en mètres carrés (2)."

- "Je n'ai jamais été doué en maths", balaie Bruno Le Maire (3), ministre de l'Agriculture en 2011.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hectare

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mètre_carré

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_Le_Maire  

SOURCE :

Matthieu Verrier : Le contre-manuel de la politique, Tana éditions, avril 2016, p. 109.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel

"Gâcheur de papier, de temps et de cerveaux."

"Non, ce que vous voyez là n'est pas un aigle, regardez donc simplement ses oreilles."

"Un odieux charlatan sans esprit et barbouilleur d'insanités sans pareil, Hegel, en Allemagne, on a pu le proclamer le plus grand philosophe de tous les temps, et des milliers l'ont cru dur comme fer, vingt ans durant ; même, hors d'Allemagne, l'Académie du Danemark, qui est intervenue pour sa gloire contre moi et a voulu le faire passer pour un summus philosophus."

"[...]."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, pp. 78-79).

hégélien

"Lorsqu'un hégélien se contredit soudain dans ses affirmations, il dit : "Maintenant, le concept s'est renversé en son contraire"."

"[...]."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, Verlag C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 81).

Martin Heidegger

"Ce n'est pas sans appréhension que j'entends le pas de Heidegger. Celui dont le nom à lui seul est un mythe vit retranché dans le silence depuis des années. Il entre. Son aspect surprend. Petit, très petit, en costume régional gris-vert aux revers brodés, il porte des knickers."

"Son allure de paysan endimanché un peu trapu déconcerte. Les cheveux argentés, l'oeil noir, le regard perçant, il paraît fatigué. Sur son visage aux joues creusées se lit une certaine tristesse, quelque chose de tragique même..."

Frédéric de Towarnicki, Le chemin de Zähringen, 1993 (1)

Cité en 2ème de couverture de Le cafard de Martin Heidegger raconté par Yan Marchand (2) et illustré par Matthias Arégui (3), Les petits Platons, Paris, nov. 2011.

NOTE JMS :

(1) dans A la rencontre de Heidegger. Souvenir d'un messager de la Forêt-Noire, Gallimard, col. "Arcades",  1993, pp. 11-128.

(2) Docteur en philosophie et écrivain, Yan Marchand vit à Brest.

(3) Diplômé de la section illustration des Arts décoratifs de Strasbourg, Matthias Arégui vit à Lyon.

__________________________________________________

"Aussi désagréable que soit le langage heideggerien, on ne peut lui dénier une certaine grandeur militaire. Chaque mot porte l'uniforme heideggerien. Chaque phrase se plie aux ordres impitoyables, martiaux, du sage. Tout marche au pas, en bon ordre, obéit à l'oeil du commandant. Et si vous aviez la chance d'assister à un défilé de ces mots en uniforme, aux jolies formes de discipline que forment ces tirades, vous seriez étourdi, mais vous éprouveriez peut-être le même malaise que vous ressentez lorsque, par malchance, vous assistez à une projection cinématographique d'un défilé militaire."

Max Ernst : Ecritures, Gallimard, col. "Le Point du Jour", 1970, p. 404.

__________________________________________________

"Lire de la philosophie - et pour ce film, les empiristes, Locke, Berkeley et Hume - me donne plus d'idées de cinéma qu'un roman ou le film de quelqu'un d'autre. [...] mais relisez Sartre et Camus. Mon film est aussi un traité d"eXistenZialisme". Je crois au libre arbitre, mais comme une chance, pas comme un fatalité. J'ai mis presque mot pour mot dans la bouche du personnage qu'interprète Jude Law (1) une citation de Heidegger."

David Cronenberg (2)

SOURCE :

David Cronenberg, réalisateur d'"eXistenZ" (3) : Docteur ès sciences-fiction in Télérama n° 2570 du 14 avril 1999, p. 30.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jude_Law et https://en.wikipedia.org/wiki/Jude_Law

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/David_Cronenberg et https://en.wikipedia.org/wiki/David_Cronenberg

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/EXistenZ et https://en.wikipedia.org/wiki/EXistenZ

Hells Angels

Dans un encadré Télérama consacré au documentaire de Marcel Wehn intitulé Hells Angels - Entre frères. Lutz Schelhorn et le Charter Stuttgart (Allemagne, 2014, 90 mn), Yohav Oremiatzki écrit :

"On est quelque part entre les films Easy Rider et Mammuth. Cuirs, tatouages et Harley-Davidson, les Hells Angels de Stuttgart sont précédés de la même réputation que leurs pairs américains ou scandinaves : ils formeraient un gang dangereux et violent. Eux se voient comme une grande famille soudée autour de la moto, du rock et de la défense des libertés."

"[...]."

"[...]. Mais à force d'entretiens, son portrait intime [...] expose les nombreuses contradictions des Hells Angels. Ils ont beau montrer patte blanche et se présenter comme les victimes d'un système liberticide, Lutz Schelhorn et ses compères passent pour des hors-la-loi. Un membre du club est accusé de viol ? On réprouve vigoureusement mais on ne l'exclut pas. Un autre est accusé d'avoir tiré sur un policier à travers une porte ? Ce dernier n'avait qu'à pas "trifouiller sa porte" ! [...]."

hépatite C

"1 MILLIARD D'EUROS DE BENEFICE, L'HEPATITE C ON EN VIT TRES BIEN."

"Signez la pétition pour faire baisser le prix des médicaments sur www.leprixdelavie.com"

 Message publicitaire de Médecin du monde paru dans le Télérama n° 3466 (du 18 au 24 juin 2016), p. 21.

herbe

"Perfectionniste jusqu'au délire, [Michael Cimino (1)] exige, un jour, qu'on repeigne à la bombe aérosol toute l'herbe d'une prairie, pas assez verte."

Jean-Claude Loiseau : Le hors-la-loi in Télérama n° 2420 du 29 mai 1996, p. 44.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Michael_Cimino et https://www.sofilm.fr/interview-le-mythe-michael-cimino

hermaphrodite

"Excite une curiosité malsaine. Chercher à en voir."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

héros

"Nous sommes tous [...] capables d'être des héros de romans, même des héros tout court. Nous avons en nous toutes les possibilités."

"Y'a eu pendant la dernière guerre mondiale des gens qui sont devenus des grands héros et qui l'ignoraient complètement eux-mêmes, et dont leurs proches n'auraient jamais soupçonné d'être capables d'être des héros ; d'autres aussi qui ont été de grandes fripouilles et que personne n'aurait jamais imaginé capables de devenir des fripouilles."

Georges Simenon in Le Siècle de Simenon, documentaire de Pierre Assouline (France, 2013).

heure

"Vulnerant omnes, ulltima necat"

Toutes blessent, la dernière tue.

Il s'agit des heures. Inscription latine placée autrefois sur les cadrans d'horloge des églises ou des monuments publics.

Les pages roses du Petit Larousse illustré 2014, Larousse, 2013, p. 1232.

hiéroglyphe

"[...]. Et dire qu'il y a des gens qui les comprennent ! Après tout, c'est peut-être une blague ?" (1)

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

NOTE JMS :

(1) Gustave Flaubert est né en 1821. Il était donc âgé de trois ans lorsqu'est paru le Précis du système hiéroglyphique, de Jean-François Champollion (1824).

Heinrich Himmler

"[...] comme le disait Himmler, on ne peut pas être au four et au moulin."

Pierre Desproges : Textes de scène, Editions du Seuil, 1988.

SOURCE :

Florence Leca Mercier et Anne-Marie Paillet : "L'ADN desprogien. Filiations littéraires et panthéon personnel" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 29.

histoire

"- Ceux d'en bas sont des pataugeurs et ils l'ont toujours été, dit [Bjorksen]. Ils doivent toujours arranger tellement de choses pour tous les autres qu'ils oublient complètement d'arranger les choses pour eux-mêmes. C'est ce qu'ils appellent la politique et ils vivent de ça. Et ils croient que toute cette politique peut écrire l'Histoire Universelle. Mais ils se gourent. Cette Histoire Universelle, ils devraient l'écrire sur du papier-cul pour qu'au moins cela serve à quelque chose d'utile. [...]."

"- [...]. Ils s'engueulent, se font la guerre et prennent note de tout. Mais bordel, ma tête à couper si ça leur apprend quelque chose ! L'Histoire Universelle, mon ami, c'est des gros livres concernant des meurtres sur tous les fronts et l'amour de la patrie, l'honneur et ce genre de foutaises. Et juste quelques lignes ici et là sur la vie des gens ordinaires."

Jorn Riel : La vierge froide et autres racontars, 10/18, 1997, pp. 54-55.

__________________________________________________

"En déroulant l'histoire d'un seul être, vous pouvez dire presque tout du monde"

Asli Erdogan : propos recueillis par Marine Landrot in Télérama n° 3555 du 28 février 2018, p. 4.

NOTE JMS :

C'est bien ce qui se passe, d'ailleurs, avec la microhistoire.

Cf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Microhistoire

__________________________________________________

"L'histoire est écrite par les vainqueurs."

Robert Brasillach (1) : Frères ennemis (1944)

NOTES JMS :

(1) Cf. nt. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Brasillach 

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 163.

Adolf Hitler

 "Hitler est sauf d'avoir brûlé ou fait brûler des juifs et caressé un berger allemand."

Jean Genet : Un captif amoureux (Folio/Gallimard n° 2720, mai 1995, 620 p.), clôture de la première partie (commentaire d'une photo du Führer caressant un berger allemand).

Cité par René de Ceccaty in Hors-série du journal Le Monde d'avril-mai 2016 : Jean Genet. Un écrivain sous haute surveillance, lexique au mot "Hitler", p. 115.

__________________________________________________

"Sa solitude fait étinceler Hitler."

Jean Genet : Pompes funèbres, Gallimard, col. "L"imaginaire", nov. 1978, 308 p.

Cité dans : ibid. ci-dessus, p. 115.

__________________________________________________

Dans Pompes funèbres (voir réf. ci-dessus), Jean Genet fait dire à Adolf Hitler : 

"Ma castration me force à une solitude glaciale et blanche. La balle qui déchira mes deux couilles en 1917 me soumit à la rude discipline du masturbateur à sec, mais aussi aux douceurs de l'orgueil."

Cité dans : ibid. ci-dessus, p. 115.

__________________________________________________

"[Dans Pompes funèbres] Genet rappelle les caricatures françaises d'avant-guerre qui représentaient Hitler sous les traits de Jeanne d'Arc. Mais c'est pour casser les sarcasmes de ces lazzi, et leur trouver une force poétique, qu'il savait parfaitement déplacée et embarrassante. "A la même hauteur que Jeanne sur sa robe de suppliciée, il porte une plaie sanglante", écrit Genet avec un lyrisme censé effacer tout humour."

Ibid. ci-dessus, p. 115.

__________________________________________________

"Konrad Paul Kujau (1938-2000) doit son heure de gloire à un faux historique. Il confectionne les faux carnets d'Hitler (1), se fait prendre et se reconvertit dans l'expertise d'art."

"Auparavant il a trafiqué des militaria (souvenirs militaires) et n'a pas hésité de faire de faux tableaux d'Hitler qui, avant de gagner sa vie comme peintre en bâtiment, se croyait artiste (2). [...]."

Jean-Jacques Breton : Le faux dans l'art. Faussaires de génie, Ed. Hugo & Cie, 2014, p. 216.

NOTE JMS :

(1) En 1983, il a réussi à vendre au magazine allemand Stern 62 volumes de faux Carnets d'Hitler pour 9,3 millions de DM.

(2) Adolf Hitler n'a jamais été peintre en bâtiment. Il a, par contre, vendu des peintures alimentaires représentant des bâtiments de 1909 à 1914, après avoir échoué par deux fois, en 1907 et en 1908, au concours d'entrée de l'Académie des Beaux-Arts de Vienne. Il a également réalisé des aquarelles et peint des cartes postales.

__________________________________________________

"Je lis Mon combat (1) avec la plus stricte attention. Sur ce sujet, je ne veux rien écrire d'incomplet. Aussi je laisserai la question juive qu'il traite dès le commencement avec une éloquence extraordinaire et une remarquable sincérité."

Alain : Journal du 22 juillet 1940.

SOURCE :

Michel Onfray : Solstice d'hiver. Alain, les Juifs, Hitler et l'Occupation, Ed. de l'Observatoire, fév. 2018, p. 31.

NOTE JMS :

(1) Il s'agit bien sûr ici de Mein Kampf, d'Adolf Hitler.

__________________________________________________

"Aujourd'hui encore, Adolf Hitler est détesté d'une foule de gens. Mais demandez-leur si c'est le peintre ou l'écrivain qu'ils n'aiment pas, ils resteront  cois."

Pierre Desproges : Les étrangers sont nuls, Editions du Seuil, 1992.

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 36.

__________________________________________________

"On dirait une bouteille de moutarde avec une étiquette noire."

Marthe Bibesco à propos d'Adolf Hitler

in François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Ed. Robert Laffont, col. "Bouquins", 2014, p. 125.

__________________________________________________

"Hitler disait : "En politique, il faut séduire les femmes, les hommes suivent tout seuls." ".

Diane Ducret (1) :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Diane_Ducret et https://www.babelio.com/auteur/Diane-Ducret/117862

SOURCE :

La Grande Librairie. Portraits d'écrivains, saisons 1, 2 et 3 : préface de François Busnel et photographies de Franck Courtès, Ed. Place des Victoires, 2012, p. 241.

hiver

"En hiver, on dit souvent : "Fermez la porte, il fait froid dehors !" Mais quand la porte est fermée, il fait toujours aussi froid dehors."

Pierre Dac, rédacteur en chef de : L'os à moelle, Le Livre de Poche n° 3937, 1974, p. 70. Textes réunis et présentés par Michel Laclos.

HLM

"Savez-vous ce que c'est, Monsieur, qu'une HLM ? (1) C'est l'enfer conditionné !"

Michel Audiard : Un idiot à Paris (Serge Korber, 1967)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Un_idiot_à_Paris et https://fr.wikiquote.org/wiki/Un_idiot_à_Paris

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 10.

Homère

"N'a jamais existé. Célèbre par sa façon de rire."

Gustave Flaubert : Le Dictionnaire des idées reçues, Le Castor Astral, col. "Les Inattendus", 2015.

__________________________________________________

- "Sept villes se disputent l'honneur d'avoir vu naître Homère (1), observe un pédant devant Alphonse Allais."

- "Vous en oubliez une huitième plus célèbre que les sept autres, remarque Allais."

- "Je regrette mais il n'y en a que sept !  insiste le pédant : Argos, Athènes, Chio, Colophon, Rhodes, Salamos et Smyrne."

- "Vous oubliez Allaure !"

- "Allaure ?"

- "Mais oui. La voix populaire a consacré Allaure comme la huitième ! Ne dit-on pas souvent : Homère d'Allaure."

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Homère, http://www.cosmovisions.com/Homere.htm , https://www.mon-poeme.fr/citations-homere et https://www.franceculture.fr/personne/homere

SOURCE :

Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles reparties, Albin Michel, 2006, P. 86.

__________________________________________________

"Pour Jean Giono (1), l'odeur de l'huile forte, verte, dispensait de lire L'Iliade et L'Odyssée. [...]."

Compte-rendu Télérama (n° 2393 du 22 novembre 1995, p. 33) du livre L'huile d'olive, d'Elisabeth Scotto et Brigitte Forgeur, avec des photographies de Jean-Marie del Moral (Ed. du Chêne, 200 p., 200 ill.)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Giono, https://centrejeangiono.com et http://evene.lefigaro.fr/citations/jean-giono

homme

"Grâce au progrès technique, on peut aujourd'hui reproduire la race humaine sans l'aide des hommes (ou d'ailleurs sans l'aide des femmes) et produire uniquement des femmes ; conserver le mâle n'a pas même la douteuse utilité de permettre la reproduction de l'espèce."

"Le mâle est un accident biologique ; le gêne Y (mâle) n'est qu'un gène X (femelle) incomplet, une série incomplète de chromosomes. En d'autres termes, l'homme est une femme manquée, une fausse couche ambulante, un avorton congénital. Etre homme c'est avoir quelque chose en moins, c'est avoir une sensibilité limitée. La virilité est une déficience organique, et les hommes sont des êtres sexuellement infirmes. L'homme est complètement égocentrique, prisonnier de lui-même, incapable de partager, ou de s'identifier à d'autres ; inapte à l'amour, à l'amitié, à l'affection, la tendresse. Cellule complètement isolée, incapable d'établir des relations avec qui que ce soit, ses enthousiasmes ne sont pas réfléchis, ils sont toujours animaux, viscéraux, son intelligence ne lui sert qu'à satisfaire ses besoins et ses pulsions. Il ne connaît pas les passions de l'esprit ni les échanges mentaux ; il ne s'intéresse qu'à ses petites sensations physiques. Il n'est qu'un mort-vivant, un tas insensible, et pour ce qui est du plaisir et du bonheur, il ne sait ni en donner ni en recevoir. Au mieux de sa forme, il ne fait que distiller l'ennui, il n'est qu'une bavure sans conséquence, puisque seuls ont du charme ceux qui savent s'absorber dans les autres. Emprisonné dans cette zone crépusculaire qui s'étend des singes aux humains, il est encore beaucoup plus défavorisé que les singes parce que, au contraire d'eux, il présente tout un éventail de sentiments négatifs - haine, jalousie, mépris, dégoût, culpabilité, honte, blâme, doute - pis encore, il est pleinement conscient de ce qu'il  est et de ce qu'il n'est pas."

Valérie Solanas (1) : SCUM manifesto association pour tailler les hommes en pièces, Ed. Mille et une nuits, col. "Les Petits Libres", mai 1998, pp. 7-8.

NOTE :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Valerie_Solanas

__________________________________________________

"Chaque homme sait, au fond de lui, qu'il n'est qu'un tas de merde sans intérêt."

Valérie Solanas, idem ci-dessus, p. 12.

__________________________________________________

"L'homme, mesure de toute chose."

Protagoras d'Abdère (1) : De la vérité

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 17.

NOTE :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Protagoras

__________________________________________________

"L'homme a été taillé dans un bois si tordu qu'il est douteux qu'on en puisse jamais tirer quelque chose de tout à fait droit."

Emmanuel Kant

SOURCE :

http://evene.lefigaro.fr/citations/emmanuel-kant

__________________________________________________

"L'homme est un bipède sans plumes."

Platon (1)

NOTE JMS :

(1) Citation attribuée généralement à Platon, mais qui doit en réalité sa célébrité à Diogène parce qu'il s'en est moqué.

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 24.

__________________________________________________

"L'homme est un animal raisonnable."

Aristote : Ethique à Nicomaque

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 25.

__________________________________________________

"L'homme s'est formé dans le sein et coagulé dans l'ordure"

Tertullien (1) : De la chair du Christ

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tertullien

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 35.

_________________________________________________

"Qu'est-ce que l'homme dans la nature ? Un néant à l'égard de l'infini, un tout à l'égard du néant, un milieu entre rien et tout."

Blaise Pascal (1) : Pensées (1670) (2)

NOTE JMS :

(1) Extrait du fragment 72 (intitulé Disproportion de l'homme) de la dernière édition des Pensées par Léon Brunschvicg (a). Celle-ci a été rééditée dans Le Livre de Poche (n° 823, août 1972, 480 p.).

(a) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Léon_Brunschvicg

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Blaise_Pascal

SOURCE :

Les grandes expressions philosophiques, Hors-série Le Point, nov.-déc. 2017, p. 49.

__________________________________________________

"L'homme est un animal métaphysique."

Arthur Schopenhauer (1) : Les Compléments (1844)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_Schopenhauer

SOURCE :

idem ci-dessus, p. 60.

__________________________________________________

"L'homme est "Homo faber"."

Henri Bergson : L'Evolution créatrice (1907)

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 68.

__________________________________________________

"La loi de l'homme est la loi du langage."

Jacques Lacan (1) : Ecrits (1966)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Lacan

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 75.

__________________________________________________

"L'homme est une invention récente."

Michel Foucault (1) : Les Mots et les Choses (1966)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Foucault et http://www.histophilo.com/michel_foucault.php

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 83.

__________________________________________________

"Homo homini lupus est." (1)

Plaute (2) : Asinaria, II, 4, 88 (3)

NOTES JMS :

(1) Cette citation latine que l'on traduit en français par : "L'homme est un loup pour l'homme" sera reprise notamment par Erasme (1469-1536), Montaigne (1533-1592), Francis Bacon (1561-1626) et Thomas Hobbes (1588-1679)

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Plaute et http://www.cosmovisions.com/Plaute.htm

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Asinaria

SOURCE :

Idem ci-dessus, pp. 136 et 138.

__________________________________________________

"L'homme est un animal qui a besoin d'un maître."

Emmanuel Kant : Idée d'une histoire universelle au point de vue cosmopolite (1784)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Kant et http://atheisme.free.fr/Biographies/Kant.htm

SOURCE :

Idem ci-dessus, p. 146.

__________________________________________________

"Rouler les mécaniques, c'est la maladie des hommes."

Michel Audiard : Fleur d'oseille (Georges Lautner, 1967) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fleur_d'oseille et https://fr.wikiquote.org/wiki/Fleur_d'oseille

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 12.

__________________________________________________

"On croyait établie par des milliers d'années notre supériorité humaine sur toutes les autres espèces. Et voilà que notre lent cheminement pour devenir ce que nous sommes - à savoir des êtres intelligents au point de savoir utiliser un lecteur de CD - est remis en cause : la complexité et la variété de nos cultures sur toute la surface du globe, toutes ce fleurs du génie de l"homme, pourraient s'interpréter comme des restes d'animalité. C'est ce que fait allègrement Desmond Morris (1), avec un humour provocateur et un sens aigu des comparaisons. Ainsi, nos maisons, nos villes, nos nations seraient autant de territoires délimités par un instinct qui remonterait au fond des âges... Au début, on ne peut s'empêcher de militer intérieurement pour la grandeur spirituelle de l'homme. Et puis, on est gagné par la monomanie de l'original zoologue... Car ses rapprochements entre les diverses civilisations - afin de montrer à quels réflexes immémoriaux elles obéissent toutes - nous ramène à l'universel. A l'humanité."

Orianna Charpentier : encadré Télérama (n° 2483 du mercredi 13 août 1997, p. 55) consacré à : L'homme, cet animal : Chacun chez soi, un des trois épisodes de la série documentaire de Desmond Morris, 1994.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Desmond_Morris, https://www.babelio.com/auteur/Desmond-Morris/3507 et https://dicocitations.lemonde.fr/auteur/3165/Desmond_Morris.php

homo sapiens

"L'émergence de l'homme comme espèce dominante est un développement récent. Carl Sagan écrit que si les quinze milliards d'années de vie de l'univers étaient comprimées en une seule, le système solaire ne se formerait pas avant le 9 septembre, la Terre se condenserait à partir de matière interstellaire le 14 septembre et la vie commencerait sur cette Terre le 25 septembre. Les dinosaures feraient leur apparition le 2 décembre et les premiers primates le 29 décembre, précédant les premiers hominidés [...] arrivant le 30 décembre. L'homme moderne (Homo sapiens) n'apparaît qu'à 22 h 30 le soir du réveillon, toute l'histoire humaine connue ne prenant place qu'au cours des dix dernières secondes de l'année." (1)

"Dans leur livre L'Origine de l'humanité, Roger Lewin et le aléantologue Richard Liakey nous fournissent un autre moyen de comprendre notre place dans le temps, quand ils nous demandent de considérer l'histoire de la Terre comme un livre de mille pages. Si chaque page couvrait quatre millions et demi d'années, il faudrait parcourir sept cent cinquante pages avant d'atteindre les débuts de la vie aquatique. Les hominidés n'apparaîtraient que trois pages avant la fin du livre, et la première utilisation d'un outil en pierre ne serait mentionné qu'au milieu de la dernière page. L'histoire de l'Homo sapiens serait racontée à la toute dernière ligne du livre, et l'ensemble de l'histoire de l'humanité, des peintures des cavernes [...] jusqu'à l'ère de l'ordinateur, tiendrait dans le dernier mot." (2) 

Charles Patterson : Un éternel Treblinka, Calmann-Lévy, 2002, pp. 20-21. 

NOTES JMS :

(1) Carl Sagan : Les Dragons de l'Eden : spéculations sur l'évolution de l'intelligence humaine et autre, Paris, Le Seuil, "Le calendrier cosmique", 1980, pp. 25-29.

(2) Richard E. Leakey et Roger Lewin : L'Origine de l'humanité, Paris, Hachette, 2000, pp. 10-12.

homosexualité

"[...] En 1982, après des années de combat de la communauté gay et lesbienne, la loi française dépénalise l'homosexualité ; en 1990, l'Organisation mondiale de la Santé la retire de la liste des maladies mentales. Et en 1999, le Pacs voit le jour dans les hurlements féroces de ses opposants, au milieu des pancartes : "Les pédés au bûcher". Dix ans plus tard, les chiffres parlent d'eux-mêmes : 95 % des couples pacsés chaque année sont hétérosexuels..."

Serge Hefez : Le Nouvel Ordre sexuel. Pourquoi devient-on fille ou garçon ?, éd. Kero, 2012 ; Le Livre de Poche n° 33107, 2013, p.14.

honnêteté

"L'honnêteté est la plus grande de toutes les malices, parce que c'est la seule que les malins ne prévoient pas."

Alexandre Dumas fils (1824-1895) (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/alexandre-dumas-fils et https://www.proverbes-francais.fr/citations-alexandre-dumas-fils

SOURCE :

Jean Piat et Patrick Wajsman : Vous n'aurez pas le dernier mot ! Petite anthologie désinvolte des plus belles reparties, Albin Michel, 2006, p. 5.

__________________________________________________

"Ce qu'il est convenu d'appeler un grand honnête homme. Porté sur la morale et les soubrettes, la religion et les jetons de présence (1)."

Michel Audiard : Les Tontons flingueurs (Georges Lautner, 1963) (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jeton-de-presencehttps://www.dictionnaire-juridique.com/definition/jetons-de-presence.php et https://www.lafinancepourtous.com/decryptages/entreprise/bourses-et-actionnaires/jetons-de-presence

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Tontons_flingueurs et https://fr.wikiquote.org/wiki/Les_Tontons_flingueurs

SOURCE :

Valeurs actuelles, hors-série n° 19 : La France d'Audiard, juin 2019, p. 10.

honneur

"Comment parler d'honneur si l'on sait que c'était le mot favori des putschistes (1) d'Alger qui torturaient et tuaient comme des sauvages ? En Asie, j'ai su que l'honneur, c'était autre chose."

André Velter (2)

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://www.cnrtl.fr/definition/putschiste et https://fr.wikipedia.org/wiki/putsch_d'Alger

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/André_Velter, https://www.babelio.com/auteur/Andre-Velter/3342, https://www.printempsdespoetes.com/Andre-Velterhttps://www.poemes.co/andre-velter.html et https://www.franceculture.fr/personne/andre-velter

SOURCE :

Michèle Gazier : La rime et la douleur in Télérama n° 2589 du 25 août 1999, p. 28.

hôpital

"Elle se souvient [...] d'une visite subie dans un grand hôpital. Entré dans sa chambre sans frapper, suivi, comme un mâle dominant, de femelles soumises - le modèle bestial s'imposait -, le patron gratifia son troupeau d'un discours de haute volée en tournant le dos à Petite Poucette, couchée, qui vécut la présomption d'incompétence. Comme à la fac ; comme au boulot. En parler plus populaire, cela se dit : être prise pour une imbécile."

Michel Serres : petite poucette, Ed. Le Pommier, col. "Manifestes", 2012.

horizon

"[...]. Tout en étant fidèle aux belles compositions triangulaires, Lorenzo Lotto (1) les fait tanguer en inclinant discrètement la ligne d'horizon. Histoire de suggérer que ce beau monde glisse inexorablement vers sa perte [...]."

Catherine Firmin-Didot : Les chevalets de l'apocalypse in Télérama n° 2603 du 1er décembre 1999, p. 92.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://it.wikipedia.org/wiki/Lorenzo_Lotto, https://fr.wikipedia.org/wiki/Lorenzo_Lotto et http://www.artliste.com/lorenzo-lotto/

horoscope

"[...]. L'horoscope et la numérologie, à laquelle [Fernando Pessoa (1)] croyait, lui avaient prédit qu'il ne mourrait qu'en 1937. Erreur de calcul : il quittait ce monde en 1935, à 47ans."

Michèle Gazier : C'était quelqu'un. Article sur Fernando Pessoa paru dans le Télérama n° 2444 du 13 novembre 1996, p. 64.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fernando_Pessoa, http://www.bibliomonde.com/auteur/fernando-pessoa-525.html, https://www.cairn.info/revue-psychanalyse-2009-1-page-113.htm, https://www.franceculture.fr/emissions/une-vie-une-oeuvre/fernando-pessoa-un-ecrivain-pluriel-1888-1935 et https://www.franceculture.fr/personne-fernando-pessoa

hostie

"VOUS SENTEZ QUE VOUS DOUTEZ ?"

"Essayez vite une

 HOSTIE

 AU CHOCOLAT"

"Rien de tel

 pour retrouver la foi."

"EN VENTE DANS LE DISTRIBUTEUR DE VOTRE EGLISE"

Auguste Derrière : Les girafes n'aiment pas les tunnels, Le Castor Astral / Maison PoaPlume, 2015, p. 16.

Victor Hugo

"Hugo, qui était convaincu d'être l'ornement de son siècle, ne supportait pas la critique. Barbey d'Aurevilly, pour améliorer le style du poète, lui avait conseillé, lors de la parution des Misérables, de renoncer à la langue française, "qui ne s'en plaindra pas", et d'écrire plutôt en allemand. Cela lui valut ces vers :

Barbey d'Aurevilly, cuistre impur, fait veilli,

Et beaucoup plus barbet qu'il n'est d'Aurevilly."

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Robert Laffont, col. "Bouquins", 2014, p. 493.

être humain

"Ce qu'on appelle les humains ne sont presque tous rien de plus que des soupes à l'eau avec un peu d'arsenic."

Arthur Schopenhauer : Die Kunst zu beleidigen, C.H. Beck, oHG, München, 2002 (L'art de l'insulte, Ed. du Seuil, 2004, pour la trad. française par Eliane Kaufholz-Messmer, p. 116).

__________________________________________________

"Humani generis mater nutrixque profecto stultitia est [La bêtise est en vérité la mère et la nourrice du genre humain]."

Cité dans L'art de l'insulte. Cf. références ci-dessus, p. 118.

__________________________________________________

"Il faut être anormal pour ne pas penser à cette abominable finalité des humains. Anormal ou catholique pratiquant... ou les deux car l'un ne va généralement pas sans l'autre !"

Pierre Desproges : Télé Star (1), 4 décembre 1982.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. https://fr.wikipedia.org/wiki/Télé_Star

SOURCE :

"Shocking ! Ces plaisanteries qu'on n'ose plus faire" in Revue Des Deux Mondes : Le rire est-il mort ?, juillet-août 2018, p. 41.

__________________________________________________

"Le trafic d'êtres humains continue de prospérer et représente un marché mondial de 100 milliards de dollars. [...]."

"[...]. Le trafic d'êtres humains à des fins sexuelles représente [...] une activité très lucrative pour les organisations criminelles transnationales. Cette forme de génération de revenus se classe au deuxième rang après le commerce de la drogue. Quels en sont les raisons ? Les stocks de drogue doivent être réapprovisonnés. Alors que les êtres humains, en revanche, peuvent créer des flux constants de revenus et ont une "durée de vie" plus longue que les drogues."

"Ce qui est encore plus odieux, c'est que lorsque la capacité de production de revenus d'un être humain est diminuée, parce qu'il est devenu vieux, blessé ou malade, il sera vendu sur le marché du trafic d'organes. Des entreprises criminelles mettent en pièces des êtres humains tout comme ils le feraient avec des voitures, parce que leur valeur est plus élevée morts que vivants."

"[...]."

"[...] une petite contribution, tout ce qui peut aider ne serait-ce qu'une seule victime à échapper à une vie d'esclavage en vaut la peine. Nous ne pouvons plus fermer les yeux ou considérer que c'est le problème de quelqu'un d'autre."

Debra Geister (1) : "En finir avec le trafic d'êtres humains" in journal Le Monde du vendredi 26 juillet 2019, p. 28.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://www.niceactimize.com/author/Deb-Geister et https://www.niceactimize.com

humanité

"J'admire les poilus de la Grande Guerre, et je leur en veux un petit peu. Car ils m'eussent, si c'était possible, réconcilié avec les hommes, en me donnant, de l'humanité, une idée meilleure... donc fausse."

Georges Courteline : La philosophie de Georges Courteline, éd. Mille et une nuits, mars 2009, p. 28.

__________________________________________________

"Monsieur Hamil dit que l'humanité n'est qu'une virgule dans le grand Livre de la vie et quand un vieil homme dit une connerie pareille, je ne vois pas ce que je peux y ajouter."

Romain Gary : La Vie devant soi

SOURCE :

Julien  Rault : Petit(s) point(s) sur la ponctuation, Le Figaro littéraire éd., col. "Mots et Caetera", p. 85.

__________________________________________________

"Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont l'ordre et le désordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson."

Xavier Maréchal (Alain Delon) dans : Mort d'un pourri, de Georges Lautner (France, 1977) ; scénario de Michel Audiard.

SOURCE :

Cité dans l'article de Niicolas Gauthier : "Noir c'est noir..." paru dans Valeurs actuelles : La France d'Audiard, hors série n° 19, juin 2019, pp. 102-103.

__________________________________________________

"La bombe atomique est tombée. Et puis une autre, bien sûr. Et puis une bonne centaine comme ça. La Terre est réduite en chair à pâté."

"Dans le fin fond de la jungle guinéenne, un singe et une guenon sont perchés sur une branche et ils se regardent tristement."

"Et le singe dit :

- Alors, on recommence, ou ça vaut pas la peine."

Hervé Nègre : Dictionnaire des histoires drôles J à Z, Librairie Arthème Fayard, 1973 ; rééd. Le Livre de Poche n° 4054, 1974, p. 359.

__________________________________________________

"Le Mouvement pour l'extinction volontaire de l'humanité, ou VHEMT (de l'anglais Volontary Human Extinction Movement) est un mouvement écologiste qui appelle tous les humains à s'abstenir de se reproduire pour provoquer l'extinction progressive de l'humanité. [...]."

Première phrase de : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_pour_l'extinction_volontaire_de_l'humanité (page du 2 mars 2020 à 22:24) (1).

NOTE JMS :

(1) Cf. également : https://en.wikipedia.org/wiki/Voluntary_Human_Extinction_Movement et http://www.vhemt.org

humeur

"Il faut tenir comme maxime indubitable que les difficultés que nous avons avec notre prochain viennent plutôt de nos humeurs que d'autres choses."

Vincent de Paul, cité par Jacques Gimard dans : Les petits cahiers d'antan, vol. Petit cahier d'histoire de France. Les temps modernes, Ed. Hors Collection, 2014, p. 19.

humiliation

"Tu avais treize ans et les Romanov fêtaient leur tricentenaire. Quel film n'a pas montré cette procession des dignitaires, et qui le regarde ? Ce geste du gros bonhomme qui se frappe le front, que dit-il ? Que l'assistance est fêlée ? Non, il leur signifie d'ôter leur bonnet. On ne reste pas couvert au passage de la noblesse."

"J'imagine ce qu'un Machiavel russe aurait dû écrire à l'usage des puissants : "Dominez !   exploitez ! Eventuellement massacrez ! N'humiliez jamais !"

"Et puisque le sport à la mode est de remonter le temps pour retrouver les coupables de tant de crimes et tant de malheurs déversés en un siècle sur la Russie, je voudrais qu'on n'oublie pas, avant Staline, avant Lénine, ce gros type qui ordonnait aux pauvres de saluer les riches."

Chris Marker : Le tombeau d'Alexandre, documentaire français, 1993, 120 mn.

humour

"L'humour juif, c'est comme l'humour allemand avec l'humour en plus."

 Anonyme

Cité dans le Dictionnaire amoureux de l'Humour, de Jean-Loup Chiflet (Plon, 2012, p. 668).

__________________________________________________

"Le sens de l'humour, c'est la violence bien élevée."

Aristote : (Rhétorique 2.12.16).

SOURCE :

Cité en exergue de la postface d'Arnaud Zucker à sa traduction du grec ancien de Va te marrer chez les Grecs Philogelos (1) Recueil de blagues grecques anciennes, Ed. Mille et une nuits, fév. 2008, p. 79.

NOTES :

(1) Cf. entre autres choses :

https://www.plathey.net/livres/grecque-romaine/philogelos.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Philogelos

hystérique

"Lacan avait eu cette définition superbe : "Une hystérique, c'est une esclave qui cherche un maître sur qui régner".

"Celle du Gros (1), quoique d'une formulation moins magistrale, n'était pas mal non plus : "Son phallus, elle ne l'a pas dans son caleçon, elle l'a dans son citron, gros comme une cathédrale. Et avec ça, elle veut sodomiser la planète."

Pierre Rey : Une saison chez Lacan, Points/Seuil, mars 1999, p. 168.

NOTE EN BAS DE PAGE :

(1) L'ami psychanalyste du narrateur.