Dictionnaire des citations


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
univers

"L'univers et infini dans le temps et dans l'espace, éternel, sans bornes et indivisible. Tous les corps, animés ou inanimés, solides, liquides et gazeux, sont reliés l'un à l'autre par les choses même qui les séparent. Tout se tient. [...]."

Auguste Blanqui : Ni Dieu ni Maître, Ed. Aden, col. "opium du peuple", Bruxelles, 2009, p. 41.

universel

"L'universel ? Accusé de mener à l'uniformisation du monde, ce concept né des Lumières (1) est mis à mal, selon le philosophe Francis Wolff (2). Qui pense au contraire qu'il est garant de diversité."

Une faim d'humanité : entretien de Francis Wolff avec Juliette Cerf in Télérama n° 3644  du 13 novembre 2019, rubrique AUTREMENT, pp. 41-43.

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Siècle_des_Lumières

(2) Cf.not. : http://www.franciswolff.fr et https://www.franceculture.fr/personne-francis-wolff.html

__________________________________________________

"Les puissances occidentales ont nui à l'universel en l'utilisant pour justifier la colonisation."

Idem ci-dessus.

université

"MOUVEMENT DU 22 MARS. [...]."

"Nous nous battons [...] PARCE QUE NOUS REFUSONS DE DEVENIR" :

"Des professeurs au service de la sélection dans l'enseignement dont les enfants de la classe ouvrière font les frais ;"

"Des sociologues fabricants de slogans pour les campagnes électorales gouvernementales ;"

"Des psychologues chargés de faire "fonctionner" les "équipes" de travailleurs selon les intérêts du patron ;"

"Des scientifiques dont le travail de recherche sera utilisé selon les intérêts exclusifs de l'économie de profit."

"Nous REFUSONS cet avenir de "chiens de garde"."

"Nous REFUSONS les cours qui apprennent à le devenir."

"Nous REFUSONS les examens et les titres qui récompensent ceux qui ont accepté d'entrer dans le système."

"Nous REFUSONS d'être recrutés par ces "maffias"."

"NOUS REFUSONS D'AMELIORER L'UNIVERSITE BOURGEOISE."

"NOUS VOULONS LA TRANSFORMER RADICALEMENT afin que, désormais, elle forme des intellectuels qui luttent aux côtés des travailleurs et non contre eux. [...]."

Cité dans le livre de Jean-Claude et Michelle Perrot, Madeleine Reberioux et Jean Maitron : La Sorbonne par elle-même, mai-juin 1968, Les Editions Ouvrières, Paris, 1968.

__________________________________________________

"En décembre 1991, la Commission européenne publiait un mémorandum sur l'enseignement supérieur. Elle y recommandait aux universités de se comporter comme des entreprises soumises aux règles concurrentielles du marché. Le même document exprimait le voeux que les étudiants fussent traités comme des clients, incités non à apprendre, mais à consommer."

"Les cours devenaient aussi des produits, les termes "étudiants", "études" laissant place à des expressions mieux appropriées à la nouvelle orientation : "capital humain", "marché du travail"."

"En septembre 1993, la même Commission récidive avec un Livret vert sur la dimension européenne de l'éducation. Elle y précise qu'il faut, dès la maternelle, former des "ressources humaines pour les besoins exclusifs de l'industrie" et favoriser "une plus grande adaptabilité des comportements de manière à répondre à la demande du marché de la main d'oeuvre"."

Raoul Vaneighem : Avertissement aux écoliers et lycéens, éd. des Milles et une nuits, août 1995, p. 49.

urine

Est-ce que l'urine (1) est sale ?

"Sale ? Non. En tout cas bien moins que les excréments ! Jusqu'à ce qu'elle soit expulsée du corps, l'urine est connsidérée comme un liquide stérile : elle ne contient pas de microbe, sauf en cas d'infection urinaire, bien sûr ! L'urine est excrétée par les reins après que ces derniers ont procédé à la filtration du sang. Constituée à 95 % d'eau, elle contient également des composés organiques,  tels que l'urée (2), et des minéraux. Certaines personnes, qui considèrent qu'elle a des propriétés thérapeutiques, la boivent, pratique peu ragoûtante et controversée. Si l'urine est une substance organique "propre", mais toxique, les excréments, eux, constituent de véritables usines à bactéries. Chez la femme, il arrive que ces bactéries se retrouvent dans l'urètre, relativement proche de l'anus, ce qui peut provoquer des infections urinaires. C'est pourquoi on dit de toujours s'essuyer de l'avant vers l'arrière après être allé aux toilettes."

Questions clés sciences, hors-série n° 1, ESI éditions, 2018, p. 79. Auteurs : Hubert Kerjean, Eric Mathivet et agence éditoriale Mativox.

NOTES :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Urine

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Urée

__________________________________________________

"[...]. Selon le Petit Albert (1), c'est un remède excellent : "L'urine est infaillible quoiqu'on a de la répugnance à boire de l'urine. Cependant si quelqu'un en boit d'un jeune homme qui sera en parfaite santé, il doit être assuré qu'il n'y a point de remède des plus souverains au monde. Car il va sans dire qu'elle guérit de la teigne, les ulcères suppurants des oreilles et les plaies invétérées."."

Frédéric Pagès : Au vrai chic anatomique, Points/Seuil, col. "Inédit Virgule", 1983, p. 52.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Grand_Albert_et_Petit_Albert et https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5579947f/f5.texteImage

__________________________________________________

"La ridicule charlatanerie de deviner les maladies et les tempéraments par les urines est la honte de la médecine et de la raison."

Voltaire : lettre à Florian (1)

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Claris_de_Florian, http://www.unjourunpoeme.fr/auteurs/florian-jean-pierre-claris, http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/jean-pierre-claris-de-florian et https://www.mon-poeme.fr/citations-jean-pierre-claris-de-florian

SOURCE :

Frédéric Pagès : Au vrai chic anatomique, Points/Seuil, col. "Inédit Virgule", 1983, p. 53.

 

uriner

"Ne pas confondre un

 TYPE HIPPIE

 avec une petite envie d'uriner."

Auguste Derrière : Les girafes n'aiment pas les tunnels, Le Castor Astral / Maison PoaPlume, 2015, p. 18.

urinoir

"Ce soir-là, il y avait du beau monde à la Comédie-Française. Le président Charles de Gaulle assistait à une représentation en compagnie de son ministre de la Culture, André Malraux. A l'entracte, les deux hommes se retrouvent aux urinoirs. "Belle pièce, mon Général", s'enthousiasme l'écrivain. "Regardez devant vous, Malraux", rétorque le grand Charles."

Matthieu Verrier : Le contre-manuel de la politique, Tana éditions, avril 2016, p. 16.

utérus

"Personne, à moins d'être insensé, ne croit que Dieu ait voulu se confier à l'horreur d'un utérus féminin et subir les lenteurs du développement coutumier aux hommes. C'est un sujet d'horreur que celui que l'on appelerait Dieu soit répandu à travers les parties du corps d'une femme..."

Guibert de Nogent (1)

Cité dans Les Cahiers sciences et vie. Histoire et civilisation n° 165, novembre 2016, article de Gaëtane Mérat, "Un corps "infâme"", p. 40.

NOTE JMS :

(1) Ecrivain, chroniqueur et théologien né en 1053 et décédé vers 1125 à l'abbaye de Nogent-sous-Coucy, près de Soissons.