Dictionnaire des noms propres


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Le Dahlia noir

Elisabeth Ann Short (née en 1924), qui fut surnommée par le Herald Examiner de Los Angeles : the Black Dahlia, le Dahlia noir [en référence notamment au film Le Dahlia bleu, de George Marshall (1946)], a été assassinée en 1947.

Son meurtre a inspiré à James Ellroy son célèbre roman Le Dahlia noir (1), ouvrage qu'il a écrit afin d'exorciser le meurtre de sa mère, assassinée, quant à elle, en 1958 (2).

Un film de Brian de Palma au titre éponyme et sorti en sept. 2006, s'inspire de ce livre.

Son meurtre aurait également inspiré, selon Jean-Michel Rabaté (3), l'oeuvre de Marcel Duchamp réalisée en secret entre 1946 et 1966 et révélée au public en 1969 (donc à titre posthume, l'année qui suivit celle de sa mort) : Etant donné 1° la chute d'eau, 2° le gaz d'éclairage.

NOTE JMS :

(1) Cet ouvrage, paru aux Etats-Unis en sept. 1987, fut traduit en français par Freddy Michalski et publié en mai 1988 chez Rivage/Noir (n° 100).

(2) Signalons ici le film de Clara et Robert Kupenberg (LGM Arte France, 2005) : James Ellroy "American Dog".

(3) Etant donnés 1° l'art, 2° le crime. La modernité comme scène du crime (Les Presses du réel, 2010).

Diogène

Diogène le cynique a donné son nom à un syndrome.

Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Diogène et https://www.syndrome-diogene.fr