Dictionnaire des noms communs


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
eau

2,1 milliards de personnes n'ont pas d'accès à l'eau potable dns le monde, soit 3 sur 10. 263 millions de personnes vivent à 30 minutes du premier point d'eau.

SOURCE :

MOS/Unicef - 2015.

Repris dans : Valeurs mutualistes. Le magazine des adhérents du groupe MGEN n° 316 - 2e trimestre 2019, dossier "Notre planète a soif", p. 12.

__________________________________________________

Pour 100 gouttes de pluie, 36 seulement alimentent les rivières et nappes phréatiques.

SOURCE :

University of New South Wales de Sidney, 2015.

Repris dans : idem ci-dessus, p. 13.

__________________________________________________

40 % de terres irriguées dans le monde produisent 60 % des besoins alimentaires de la population mondiale.

SOURCE :

Baromètre de l'eau de Solidarités International (1).

Repris dans : idem ci-dessus, p. 13.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Solidarités_International et https://www.solidarites.org/fr

__________________________________________________

  La facture hydrique :

- une tranche de pain de 130 grammes = 40 litres ;

- une tasse de café = 40 liitres ;

- un bol de riz = 340 litres ;

- une tranche de boeuf de 220 grammes = 3100 litres ;

- un jean = 11 000 litres ;

- une voiture : 30 000 litres.

SOURCE :

Baromètre de l'eau de Solidarités International.

Repris dans : idem ci-dessus, p. 13.

 

égrégore (ou eggrégore)

Selon Wikipédia, un égrégore est, dans l'ésotérisme, "un concept désignant un esprit de groupe influencé par les désirs communs de plusieurs individus unis dans un but bien défini. Cette force aurait besoin  d'être constamment alimentée par ses membres au travers de rituels établis et définis." (1)

NOTE :

Pour en savoir plus, taper, par exemple, sur le lien : https://fr.wiktionary.org/wiki/égrégore

Egypte

L'Egypte utilise 90 % de l'eau pour l'agriculture et connaît une démographie exponentielle : en 2030, ses habitants seront 120 millions.

SOURCE :

Valeurs Mutualistes. Le magazine des adhérents du groupe MGEN n° 316, 2e trimestre 2019, dossier "Notre planète a soif", p. 8.

Elève

Le mot "élève" s'explique par le besoin à l'époque classique (1653) de fournir un équivalent français de l'italien allievo, mot de la Renaissance (fin XVe s.) désignant celui qui est "élevé" par un maître.

Par analogie, ou par une nouvelle dérivation d'élever, ce mot s'est employé (1801) en parlant d'un animal et d'une plante.

D'après LE ROBERT. Dictionnaire historique de la langue française (sous la direction d'Alain Rey), Dictionnaires LE ROBERT, Paris, 1992.