Dictionnaire des citations


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
zéro

"DES MATHEMATICIENS CONCEPTUALISENT LE ZERO"

"520 AP. J.-C. Pendant des millénaires, les systèmes de numérotation débutent par le chiffre 1. Si les Babyloniens et les Grecs utilisent un petit cercle pour indiquer un espace vide dans un nombre, comme dans 907, le concept du néant n'est encore que cela : rien. Mais, vers 500 ap. J.-C., les mathématiciens et astronomes indiens Aryabhata (475-550) et Varahamihira (505-587) décrivent "zéro" comme une quantité. Les mathématiques en sont transformées : elles constituent non seulement un système de calcul, mais aussi un cadre conceptuel. Plus tard, des mathématiciens indiens développent les opérations arithmétiques appliquées au zéro."

"Ce n'est qu'au IXe siècle que le concept du zéro arrive en Occident, grâce au mathématicien perse Al-Khwarizmi (780-850 ap. J.-C.). Considéré comme "le père de l'algèbre", il introduit le système de numération indien à Bagdad, où il travaille à la maison de la Sagesse, un centre intellectuel de l'âge d'or islamique (786-1258 ap. J.-C.).

National Geographic : 100 événements qui ont changé le monde, hors-série de septembre-octobre 2017, Ed. NG France, septembre 2017, p. 29.

Emile Zola

Victor Hugo, à propos d'Emile Zola :

"Tant qu'il n'aura pas dépeint complètement un pot de chambre plein, il n'aura rien fait."

Cité dans Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, de François Xavier Testu (chez Robert Laffont, col. "Bouquins", 2014, p. 495).

Emile Zola

"Alphonse Daudet expliquait un jour, au sujet de Zola et pour le défendre : "Zola s'inspire du vrai. Il se met chaque matin à sa fenêtre et observe avec attention l'humanité qui passe..."."

"Edmond About (1), qui se trouvait là, dit : "Alors, il ferait bien de changer de quartier."

François Xavier Testu : Le Bouquin des méchancetés et autres traits d'esprit, Ed. Robert Laffont, col. "Bouquins", 2014, p. 25.

NOTE JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Edmond_About, https://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-about, http://www.academie-francaise.fr/les-immortels/edmond-about et https://www.babelio.com/auteur/Edmond-About/19301/citations

 

zouk

"[...] le groupe [Kassav' (1)], inventeur du zouk (2), synthèse moderne des guinches antillais, des boîtes à rythme et des synthés de la variété occidentale, a inspiré les plus grands, des Etats-Unis à l'Afrique, son continent de "souche", avec lequel il a noué une relation provilégiée. En France, son groove (3) caribéen universel a également réveillé les vélléités identitaires d'une communauté antillaise marquée par l'esclavage et la colonisation, dédaignée par la métropole et parfois même dédaigneuse de sa créolité (4)."

"De la mode des groupes "doudouistes" (5) à l'omerta pure et simple pratiquée par les médias nationaux sur les véritables musiques antillaises pourtant populaires, Benjamin Marquet pointe l'ambiguïté de la métropole vis-à-vis de ses anciennes colonies : une démonstration édifiante [...]."

Anne Berthod : encadré Télérama concernant le documentaire de Benjamin Marquet : Kassav', une histoire (France, 2019, 1h20mn).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kassav%27

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zouk

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Groove

(4) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Créolité et https://www.cairn.info/revue-multitudes-2005-3-page-179.htm

(5) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Doudouisme

Zoulou

"Le regard est resté vif et la voix aérienne lorsqu'il empoigne une six cordes pour entonner Asimbonanga (1), hymne de la lutte anti-apartheid (2), sorti en 1987. Pourtant, Johnny Clegg (3), 66 ans, se sait condamné. Souffrant d'un cancer, la star sud-africaine a conclu une tournée d'adieu en 2017 et enfin accepté de regarder dans le rétroviseur, à l'occasion d'un film hommage. Sur la maladie, rien n'est dit. Amine Mestari (4) a préféré laisser Clegg et les musiciens de ses troupes Juluka (5) et Savuka (6) raconter l'histoire d'un gosse qui avait décidé, envers et contre tout, de s'immerger dans la culture zouloue (7). Au point de devenir artiste et anthropologue."

"Si son enfance, trimballée entre l'Angleterre natale, Israël (brièvement) et l'ex-Rhodésie (8), est survolée, c'est que Johnny Clegg devient lui-même en partant vivre à 7 ans à Johannesburg (9). C'est là que ce folkeux se frotte aux artistes de rue noirs. Il y inventera une musique métissée qui, à défaut d'avoir parfaitement vieilli, aura contribué à faire accoucher la nation Arc-en-ciel (10) d'elle-même. [...]. Une mémoire politique se transmet : celle d'un songwriter engagé qui, au soir de sa vie, sait qu'il a rempli sa mission."

Yohav Oremiatzki : encadré Télérama relatif au documentaire d'Amine Mestari : Johnny Clegg. Le Zoulou blanc (France, 2019, 55 mn).

NOTES JMS :

(1) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Asimbonanga

(2) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apartheid

(3) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Johnny_Clegg

(4) Cf. not. : https://data.bnf.fr/fr/16748888/amine_mestari

(5) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Juluka et https://fr.wikipedia.org/wiki/Juluka

(6) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Savuka et https://fr.wikipedia.org/wiki/Savuka

(7) Cf. not. : https://www.afriquedusud-voyage.com/peuples/zoulous.htmlhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Zoulous et https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoulou

(8) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rhodésie et https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_Rhodésie_du_Sud

(9) Cf. not. : https://en.wikipedia.org/wiki/Johannesburg et https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannesbourg

(10) Cf. not. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Nation_arc-en-ciel

Zyklon B

A propos du fil Amen, de Costa-Gavras (France/Allemagne, 2002, 145 mn), Pierre Murat écrit, dans un encadré Télérama consacré à celui-ci :

"Kurt Gernstein a existé (1). Allemand, membre des Waffen-SS et protestant chargé de l'hygiène, il découvre à quoi sert le gaz Zykon B qu'il livre dans les camps de concentration. Alerter l'opinion ? Seul un prêtre tente de lui faire obtenir une audience avec le pape. Mais les conseillers de Pie XII s'effraient. Une prise de position du pape ne risquerait-elle pas de favoriser le communisme ?"

"Amen, inspiré du Vicaire, la pièce de Hochhuth (2), créée dans les années 1960 (3), est un pamphlet contre la lâcheté. Ce que pourfend Costa-Gavras, c'est ce que l'Eglise luthérienne d'Allemagne a appelé (mais en 2000 !) "le silence et l'abandon". Et ce que Jean-Paul II (en 1999, il était temps !) a qualifié de fautes commises "par faiblesse ou par erreur d'appréciation, pour tout ce qui a été fait ou dit de manière indécise et inapproprié". Les Etats se sont toujours humanisés avec lenteur..."

NOTES JMS :

(1) Il est né à Münster en 1905 et trouvé mort dans sa cellule de la prison militaire du Cherche-Midi (à Paris) le 25 juillet 1945.

(2) Ce dramaturge, né en 1931, est très contreversé, et pour cette pièce, et pour ses propos et prises de position [par exemple, la défense en 2005 du négationniste David Irving (écrivain britannique anglais né en 1938)].

(3) Cette pièce (Der Stellvertreter) a été montée à Berlin en 1963 dans une mise en  scène d'Erwin Piscator, ainsi qu'à Paris, la même année, dans une adaptation française de Jorge Semprun.